RETRAITE/ UN NOUVEAU SITE WEB: Solidaires pour une grève efficace ! Pour ORGANISER LA SOLIDARITÉ ENTRE LES SALARIÉS NON GRÉVISTES ET LES SALARIÉS GRÉVISTES/ Adresse du 20 octobre à Bernard Thibault, François Chérèque et Jean-Claude Mailly

Organiser la solidarité !

Publié le 20 octobre 2010 par admin

Ce site a pour objectif d’organiser la solidarité entre salariés non grévistes (soit par impossibilité, soit parce que leur grève ne serait pas gênante), retraités, inactifs… envers les salariés grévistes qui ont un pouvoir bloquant (raffineries, routiers…) en finançant leur perte de revenus.

Beaucoup de gens sont prêts à financer les grévistes pour qu’ils puissent tenir. Il faut donc s’organiser pour permettre cette solidarité.

Elle peut s’organiser à deux niveaux :

– National : à destination de sites en grève stratégiques pour l’ensemble du pays. Ici, dans un premier temps, sera organisée la solidarité avec les raffineries en grève. Voir « Comment donner ? ». Bien sûr, les sites pétroliers s’ils sont stratégiques ne sont pas les seuls en grèves et bloqués, cette initiative de solidarité en est une parmi d’autres, qui concernent d’autres secteurs, toutes ont leur utilité.

– Local : à destination des salariés en grève d’une région, la collecte peut être relayée par chaque « collectif citoyen retraites ». Ce site devrait servir de base à la collecte organisée par l’AG des grévistes du Pays Basque. Une initiative à reproduire dans toutes les régions.

Enfin, d’autres initiatives du même type existent ailleurs, elles seront relayées ici et nous nous coordonnerons.

Les modalités pratiques des collectes sont expliquées à la page « Comment donner ? ». La collecte doit être la plus transparente possible (selon les principes de la charte). Cela dit, compte tenu de la situation (voir « Actu ») il n’est pas possible, dans l’immédiat, de mettre en place la publication de tous les soutiens financiers reçus par les grévistes. Les flics occupent suffisamment les grévistes… Ceux qui le souhaitent peuvent signaler leur don et le bilan sera fait plus tard.

Toutes les coordonnées et moyens pour soutenir les sites en grève sont sur la page « Comment donner ? ».

Adrien Kempf

Solidaires pour une grève efficace !

Publié le 20 octobre 2010 par admin

Appel lancé le 12 octobre 2010, à l’origine de cette initiative.

Aujourd’hui l’idée d’une grève générale s’étend : pour atteindre le gouvernement il faut
bloquer la seule chose qui les préoccupe vraiment : l’argent. Il faut paralyser l’économie.
Les cheminots, les raffineries et d’autres se lancent dans des grèves reconductibles. Mais
pour être efficace encore faut-il pouvoir tenir. La grève coûte cher aux grévistes. De l’autre
côté, beaucoup de gens ont un travail dont l’arrêt ne gênerait personne, si ce n’est le
citoyen.
Pour faire durer les grèves et garantir un financement juste des retraites, nous pourrions
donc imaginer une solidarité de tous dans ce même objectif.
Les salariés des secteurs « clés » de l’économie, ceux de l’énergie, des transports de
marchandises, des transports internationaux, des banques, des industries etc. se
mettraient en grève illimitée. En même temps, des salariés « solidaires », comme les
artisans et les petits commerçants, les salariés des services sociaux, d’associations, des
médias, la plupart des employés de bureau, etc. continueraient de travailler tout en
reversant l’équivalent de une à plusieurs journées de salaire à un fond qui compenserait la
perte de revenus des grévistes.

Ainsi l’effort de grève serait partagé et les grévistes des secteurs clefs, ceux qui menacent
vraiment le gouvernement, pourraient ainsi tenir plus longtemps.


Le gouvernement ne pourra qu’abdiquer et la solidarité aura eu raison de
l’argent roi.

Le fond de solidarité pourrait être géré par un comité rassemblant tous les syndicats de
salariés, les mouvements sociaux etc., fonctionnant en toute transparence : publication de
tous les dons et affectation des fonds sur internet. Pour éviter tout malentendu il faut que
ce fond ne soit lié à aucun syndicat en particulier et soit créé très rapidement, beaucoup
de grèves reconductibles ayant déjà démarrées.
Nous sommes déjà plusieurs motivés, en attente d’autres constitutions de collectifs !

Salariés « solidaires », regroupez-vous ! Discutez-en et faites-vous connaître !

Syndicats et collectifs, organisez-vous ! Emparez-vous de cet appel, faites le
vivre !

Appel à diffuser ! à discuter ! à organiser !

Adrien Kempf, un salarié « solidaire »

————————————————————-

Adresse du 20 octobre à Bernard Thibault, François Chérèque et Jean-Claude Mailly (1)

Votre devoir urgent est d’appeler les Français, dans le texte final qui sera publié à l’issue de votre réunion intersyndicale du jeudi 21 octobre, à apporter massivement leur soutien financier aux salariés en grève. Des millions de Français n’attendent que cela. Les confédérations qui n’appelleront pas à ce soutien financier auront tout simplement abandonné tous les salariés en grève et en assumeront toutes les conséquences.

(cette Adresse, rédigée dans l’urgence, est susceptible de recevoir quelques modifications mineures)

Chers camarades, chers amis,

L’heure n’est plus à répéter que le Président de la République est muré dans son autisme. Tous les Français le constatent. Vous avez le devoir, et les moyens, de trouver les modalités pour le faire sortir de son autisme, si préjudiciable à l’intérêt de la France, à son économie, à sa jeunesse … et même à la paix civile.

Vous savez que les 3 /4 des Français sont contre cette réforme et que 59% d’entre eux veulent soutenir les grévistes (sondage BVA publié le 19 octobre). Vous savez que ce n’est pas une 7ème grande journée de mobilisation qui fera entendre raison à ce gouvernement devenu autiste. Vous savez que SEULE la poursuite et l’amplification de la grève dans quelques secteurs stratégiques (SNCF, raffineries, routiers et quelques autres secteurs) permettra que le message des ¾ des Français soit enfin pris en compte par le Président de la République.

Or, les milliers de salariés en grève depuis 1 ou 2 semaines ne vont pas pouvoir poursuivre leur mouvement, sans un soutien financier massif à très court terme. Certes il existe des caisses de grève locales ou régionales, autour de telle ou telle raffinerie, ou autre entreprise. Mais il n’y a pas 1% des Français, parmi ceux qui veulent très vite apporter leur soutien financier, … qui les connaissent. Nous vous demandions dès le 12 octobre d’inviter les Français à la solidarité financière avec les grévistes ! ( à lire sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article399). Comment se fait-il que vos confédérations, ou vos fédérations de branche, n’aient pas fait connaître, depuis plusieurs jours et à grande échelle, les coordonnées des caisses de grève ?

Heureusement que, face à cette lacune organisationnelle, le site « Solidaires pour une grève efficace ! » à l’adresse http://www.bizimugi.eu/grevesolidaire/ vient d’ouvrir. Ce sera le site à privilégier pour centraliser et publier les coordonnées des différentes caisses de solidarité. Et pour qu’une même charte, garantie de transparence pour les donateurs, soit adoptée par les caisses de grève qui seront référencées sur ce site. C’est l’opportunité pour telle ou telle de vos fédérations, pour telle ou telle intersyndicale d’entreprise en grève, d’y faire connaître les coordonnées de leurs caisses de grève.

Par contre, vous seuls (Bernard, François et Jean-Claude) avaient la notoriété et la crédibilité, au nom de vos confédérations, pour faire connaître ce processus qui vient d’être lancé de collecte des dons à très grande échelle. Du temps a été perdu, mais il n’est pas trop tard pour que vous aidiez à le rattraper. Il suffit qu’à l’occasion de chacun de vos passages dans les médias audiovisuels vous indiquiez que c’est sur le site « Solidaires pour une grève efficace ! » que sont centralisées et publiées les coordonnées des différentes caisses de solidarité. Il ne dépend donc presque que de vous trois que … 100 millions d’euros puissent être récoltés en moins d’une semaine. Tous les lycéens et étudiants mobilisés pourront y contribuer , notamment pendant les vacance scolaires. (3)

Vous allez vous réunir jeudi en intersyndicale avec les responsables des autres confédérations. Votre premier devoir à tous les trois, avec la FSU et Solidaires, serait qu’à la sortie de cette intersyndicale vous annonciez aux millions de Français qui attendent cela de vous « Nous savons que vous êtes des millions à vouloir apporter votre soutien financier aux salariés en grève … Nous vous invitons à le faire vite et massivement …. Les coordonnées de la plupart des caisses de grèves sont publiées sur le site Solidaires pour une grève efficace ! …. ». (2)

Même dans l’hypothèse où le Président de la République vous aurait fait savoir qu’il pourrait éventuellement sortir de son chapeau un bonbon de dernière minute (par exemple de reporter à une date ultérieure le passage de 65 à 67 ans), il va de soi que ce n’est pas ce qu’attendent ni les grévistes ni les Français. Parce ce que ce qui est en jeu, c’est d’abord l’aggravation du chômage des jeunes qui résulterait mécaniquement du report de l’âge minimal de 60 à 62 ans. Seul l’abandon, ou le report à une date ultérieure des passages de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans (pourquoi pas, par suspension de ces 2 articles … ?) nous pourrait pouvoir être éventuellement soumis à l’appréciation de tous les secteurs en grève reconductible.

Fraternellement.

Premier(s) signataire(s)

andré martin – co animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org/

Compte tenu de l’urgence qu’il y a, à ce que cette Adresse parvienne avant ce soir aux différents étages des 5 grandes confédérations, nous vous invitons à la publier immédiatement sur tous vos blogs. Même si quelques modifications mineures pourront être apportées au présent texte.

D’autres signataires viendront s’associer à cette «Adresse du 20 octobre à Bernard Thibault, François Chérèque et Jean-Claude Mailly ». En effet, chacun comprendra que cette adressera aura d’autant plus de poids auprès des destinataires, qu’elle aura été co signée par quelques leaders syndicaux des secteurs stratégiques en grève. Et par quelques personnalités connues (élus, économistes, sociologues, artistes, responsables d’associations …)

  1. et aux responsables des autres confédérations … mêmes si certaines ont déjà annoncé le 19 octobre qu’elles « repliaient les gaules »

(2) vous pourrez bien sur adresser aux responsables de ce site, vos propositions d’amélioration du début de charte qu’ils ont publié. Nous avons tous en effet la responsabilité d’offrir aux millions de donateurs à venir un maximum de garantie de transparence, en matière d’utilisation des dons qui vont affluer ( des centaines de personnes nous demandent chaque jour où envoyer leurs dons).

  1. L’ébauche de propositions ci-après fera l’objet d’un article séparé

Tous ceux qui se sont mobilisés ( salariés en grève, les millions de manifestants …) doivent être reconnaissants à l’égard des jeunes dans leur ensemble, d’avoir largement contribué à l’amplification et à la dynamisation des mobilisations. Le Président de la République avait prié pour que les lycéens, les étudiants ne rejoignent pas en masse les mobilisation des salariés. Cette première prière n’a pas été exhaussée. Aujourd’hui le Président prie pour que, à l’occasion des vacances scolaires, les lycéens, les étudiants et les enseignants rentrent dans leurs foyers, se démobilisent et reprennent gentiment leurs études 10 jours après. Ce serait bien que les organisations syndicales indiquent aux jeunes sous quelles formes ils pourraient, pendant leurs 10 jours de vacances scolaires, apporter un soutien très utile aux salariés en grève. Les inviter à participer à l’organisation de la solidarité financière avec les salariés en grève serait un bon moyen de canaliser pacifiquement les différents formes de débordements déjà constatées qui font le jeu du gouvernement. Par exemple, nous pourrions leur suggérer de mettre à profit leur disponibilité durant les vacances scolaires pour :

  • que des délégations des différents lycées (élèves et enseignants) et des universités rendent visite, à tour de rôle aux grévistes de la SNCF, à ceux des raffineries, aux routiers, … Ce serait intéressant pour eux de rencontrer ces salariés, de connaître leurs conditions de travail. Et d’échanger avec eux sur les meilleurs moyens d’être entendus par ce gouvernement borné

  • à l’occasion de ces visites, ils pourraient apporter, au nom de leurs lycées et universités respectifs, les dons collectés auprès de leurs amis, de leurs parents, des enseignants et autres salariés de leurs établissements tec … etc …

  • ———————————————————————————————

Petit marché militant du 19 octobre

19 Octobre 2010 Par Dianne

Autant le dire tout de suite, l’évènement de la manif parisienne, c’était ça :

Certains étaient ravis, d’autres moins… Mais l’histoire récente des manifs a rarement montré autant de « presse » autour du secteur PS. Ça s’écrabouillait littéralement ! Et les interpellations étaient sans ambigüité : d’où les retours inégaux en matière de mimiques…

Par ailleurs, le rouge sied à Mélenchon, dont on peut retrouver quelques aiguillons sur le blog de JMPadovani (ou ici

Son discours « straight » est parfaitement raccord avec l’humeur militante qui s’agace des tortillages de croupion idéologiques.

« Qu’ils s’en aillent tous » : m’étonnerait qu’il réussisse à les convaincre de dégager mais le Parti de Gauche est en train de faire des petits : « Les Jeunes » s’y collent aussi et en 2012 ils voteront.

« On ne lâche rien, on bloque tout ! » répond le NPA qui appelle de ses voeux un « Mai 68 aux couleurs du XXIème siècle ». « Une révolte globale » est-elle oui ou non en marche ? Tout dépendra si les leaders syndicaux en ont ou pas… Car beaucoup, qui ont envie de continuer à fighter, veulent continuer à le faire dans la légalité, si ce n’est dans la négociation désormais dépassée : pendant que se déroulait le baroud d’honneur, le sénatorium s’ensarkozysait définitivement.

Livraison (charmante !) du numéro de l’Huma « Spécial Manifs » : un collector de plus car pas de distribution du journal  pour cause de… grève. Enfin c’est ce que me dit ce pugnace militant. N’dans, je reconnais un p’tit gars qui mène sa première lutte… Bon chien chasse de race. Et puis un édito de Séguy, ça ne se refuse pas… ;-)) même avec des trous de mémoire…

« Celui qui bloque c’est Sarkozy ! » fustige ATTAC. Toujours là. Depuis le début à dénoncer sans relâche les enfumages récurrents. « Attac soutient et participe à toutes les initiatives- grèves, manifestations, actions symboliques, blocages pacifiques- qui hissent le mouvement social à la hauteur de l’intransigeance gouvernementale. »

Sûr que le mouvement social risque de devenir un poil « intransigeant ». Ce n’est pas le concert des valets en mission média qui risque d’apaiser les choses. Ils sont puants (parenthèse suite au zapping sur les différentes lucarnes, entre deux étapes de ma « compil » ).

De quoi faire le lien avec ACRIMED qui tractait une « Supplique pour être interrogé par Pujadas ». Où l’on retrouve  la controverse  consécutive à l’interpellation dudit par JLM, de récente mémoire.

Koua ? On a offert 2’30 » aux « Contis » et ils sont pas contents ? Et puis quoi encore… Deux minutes à un Mathieu alors qu’on aurait pu avoir un Thibault ou un Chérèque pendant le même précieux temps d’antenne ? La moindre des choses c’était de le forcer à s’expliquer sur les violences, non ?  Ah bien si en plus il faut lui demander les raisons de la colère…

La « supplique » est un must ! http://www.acrimed.org/article3460.html

Dans le flot, le Front Syndical de Classe  (CGT+FSU) veut « poursuivre pour gagner ». Ça dépend aussi de vous les gars.

L’Alliance des Femmes pour la démocratie (présidente Antoinette Fouque, je l’écris parce que c’est  toujours mentionné !) dit « NON à une retraite indigne et discriminatoire ». Un « Grenelle des femmes » ? Chère Antoinette, il risque d’avoir autant d’impact que celui sur l’environnement… Quant à avoir un jour « une politique de justice et de gratitude », ce n’est pas demain la veille…

Même l’ONF défile : quand on sait que le nombre de suicides chez les forestiers est en train de devenir un autre fléau social,  on ne s’étonne pas.

Défilent aussi les salariés de Pôle-Emploi, ceux qui sont provisoirement du bon côté du bureau. Se reporter au « Quai de Ouistreham » de Florence Aubenas pour toutes précisions utiles…

Conclusion du M’PEP : les retraites, un hold-up programmé ! Absolument. C’est pas le Guillaume à Nicolas qui dira le contraire. Des fonds de pension ? Non, des pensions sans fond…

Voix des simples citoyens, toujours créatifs

Ah les millions à Nanar… D’autres régimes sont tombés pour des fautes politiques moins voyantes que ça.Pour finir, merci aux Lycéens de Jacques Monod (Paris) qui nous ont recrutés pour élaborer leur banderole sur le parvis du CC Italie !

Ah la vache ça fait du bien… tout frémissants nous sommes !!! Des jeunes, des jeunes, des jeunes, y’en avait partout. Bon courage Sarko et  pas la peine de faire les gros yeux pour frimer devant les invités : aucun régime n’a jamais pu faire CONTRE ses jeunes. C’est juste le sens de l’histoire !

En supplément, une vidéo postée par Christophe sur le blog de JMPadovani

« La 4e marche, c’est celle sur laquelle on est assis en ce moment : la coopérative « Le Pavé » !

Surtout, surtout ne manquez pas ça

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers http://www.wikio.fr

Publicités

Un commentaire

  1. RETRAITES : APPEL Á SOLIDARITÉ FINANCIÈRE AVEC LES GRÉVISTES

    La mobilisation sociale contre la réforme des retraites prend de l’ampleur. Tout le monde a compris que les manifestations, si massives et unitaires soient-elles, ne suffiront pas à faire reculer le pouvoir. Aussi les grévistes recherchent-ils d’autres modes d’action, pour aller vers un blocage de l’économie.

    Des secteurs chaque jour plus nombreux (éducation nationale, lycées et universités, SNCF et aéroports, raffineries et ports, routiers…) entrent en résistance.

    Or, l’argent est le nerf de la guerre. Il faut aider les grévistes à tenir, pour gagner contre cette réforme. Ceux qui ne peuvent faire grève peuvent soutenir financièrement ceux qui le peuvent.

    Nous appelons la population à envoyer sans attendre des dons aux syndicats qui mènent ces luttes, soit en ligne, soit par chèque.

    Les initiatives sont multiples et ne sont pas à l’heure actuelle centralisées. Nous incitons les citoyens opposés à cette réforme à contacter les syndicats de branche ou les unions locales qui leur sont proches pour leur envoyer ou remettre des dons, qui même modiques, en s’ajoutant permettront aux grévistes de tenir.

    Pour lancer le mouvement, nous citons quelques possibilités non exhaustives :

    Paiement en ligne au Portail des Luttes, (créé à Marseille en soutien à des luttes récentes (Nestlé, Monoprix..), il a un compte disponible au Crédit Mutuel et est légitime et reconnu et répartira plus tard dans la transparence) : http://solidarites.soutiens.org (indiquer « don à l’association »)

    Versement par chèque, pour les raffineries, à la Fédération Nationale des industries chimiques CGT : FNIC-CGT, 263 rue de Paris (case 429), 93514-MONTREUIL Cedex, ou à SUD-Chimie, 6 rue Louis Blanc, 76100-ROUEN

    Versement par chèque aux postiers grévistes SUD : SUD-PTT, 25-27 rue des Envierges, 75020-PARIS

    Versement par chèque aux cheminots :

    CGT-Cheminots, 263 rue de Paris, 93514-MONTREUIL Cedex

    SUD-RAIL, 17 bd de la Libération, 93200-SAINT-DENIS


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES