France: 48 heures pour reconnaître la Palestine

France: 48 heures pour reconnaître la Palestine

Publié le 31 Août 2011
Appelez le standard du Ministère des Affaires étrangères et européennes et demandez le cabinet de Monsieur Alain Juppé. Composez le:

01 43 17 53 53

Dans 48 heures, la France décidera de reconnaître ou non la Palestine lors d’une réunion cruciale des ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne. Près de 900 000 personnes ont signé notre pétition mondiale, dont 115 000 en France, mais le ministre des Affaires étrangères reste indécis. Nous pouvons intensifier la pression maintenant pour garantir le soutien de la France à un Etat palestinien.

Des responsables au Ministère des Affaires étrangères ont indiqué que le ministre pourrait être amené à faire le bon choix, et son soutien à la Palestine pourrait apporter à l’UE le leadership nécessaire pour que la demande soit votée à l’ONU. Mais pour contrer le lobbying intense des Etats-Unis et d’Israël, il doit entendre nos voix dès maintenant.

Submergeons aujourd’hui le bureau du ministre d’appels téléphoniques et donnons-lui l’aval des citoyens pour appeler à un Etat palestinien indépendant, ce qui pourrait sortir les négociations de l’impasse et les faire progresser un peu plus vers la paix. Les prochaines heures sont décisives — téléphonez dès maintenant.

Les dirigeants palestiniens ont reçu le soutien de 120 nations, mais ils ont besoin de l’appui des principaux dirigeants européens pour faire adopter une résolution favorable à l’ONU. Suite à notre campagne massive, le ministre espagnol des Affaires étrangères a annoncé que l’Espagne soutiendrait la demande d’adhésion de la Palestine! A présent, nous avons besoin que la France suive la même voie cette semaine.

Voici le numéro à appeler:

Standard du ministère des Affaires étrangères et européennes: 01 43 17 53 53 — demandez le cabinet d’Alain Juppé.

Les différents éléments ci-dessous vous guideront pour savoir quoi dire pendant l’appel:

  • 115 000 citoyens français et près de 900 000 personnes du monde entier ont signé la pétition appelant les Nations Unies à reconnaître la Palestine.
  • Le moment est venu pour la France de se trouver du bon côté de l’Histoire — il s’agit d’une proposition diplomatique légitime et non violente qui ouvre une voie nouvelle vers la paix.
  • Nous sommes en période d’équilibre précaire. Si nous soutenons cette proposition, nous pourrions redonner l’espoir à la plupart des Palestiniens qui veulent une résolution pacifique du conflit. Si nous ne la soutenons pas, cela pourrait déclencher une spirale de violence et faire le jeu des extrémistes.
  • Le gouvernement d’extrême-droite de Netanyahou entrave la reprise des pourparlers de paix en autorisant la construction de nouvelles colonies en Cisjordanie, mais la plupart des citoyens israéliens veulent une solution fondée sur deux Etats. C’est l’occasion de montrer que le monde recherche sérieusement une solution pour que deux peuples puissent vivre en paix côte à côte.
  • Le printemps arabe a ouvert la porte à une nouvelle ère passionnante des relations entre la France et le Moyen-Orient. Nous soutenons les personnes dans la région qui luttent pour l’autodétermination et la liberté. Il s’agit ici d’un appel des Palestiniens, et notre réponse se doit d’être cohérente. Si la France ne soutient pas la demande d’adhésion de la Palestine à l’ONU, nous pourrions perdre cette dynamique et retrouver les clivages dangereux de la dernière décennie.
  • Cette demande d’adhésion est cohérente avec la politique de l’Union Européenne qui a investi massivement dans le renforcement des capacités de l’Etat palestinien. Il serait contradictoire aujourd’hui de s’opposer à la fondation de cet Etat à l’ONU.

N’oubliez pas de rester polis — nous serons beaucoup plus convaincants si nous sommes raisonnables et courtois. Si vous n’arrivez pas à joindre le ministère, cela signifie probablement que nous encombrons leurs lignes — c’est un bon signe! Continuez à appeler si vous le pouvez! Si quelqu’un répond mais ne peut vous transférer, demandez à ce que votre appel soit officiellement comptabilisé par le standard. Vous pouvez ensuite poster un message sur le site du Ministère, et envoyer un courrier à Alain Juppé à l’adresse suivante: 37, quai d’Orsay 75700 Paris SP 07.
Souvenez-vous que la plupart des bureaux de l’administration sont ouverts de 9h à 17h. Si vous manquez ces horaires de bureau, veuillez réessayer à nouveau demain.

Après votre appel, postez un commentaire à droite pour partager votre expérience avec d’autres membres partout en France sur le chat en direct.

——————–<>——————–

Un article de Julien Salingue

dans la revue Contretemps qui permet de mieux comprendre la réalité Palestiniene.

« Etat palestinien » à l’ONU : Beaucoup de bruit pour rien ?

——————–<>——————–

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers http://www.wikio.fr

——————–<>——————–

OUI  il faut se mobiliser pour un état palestinien;

sur le site de l’Association France Palestine Solidarité:

Un million de signatures pour un État palestinien indépendant

sur le site

https://secure.avaaz.org/fr/palestine_eu_callin_fr/?vl

sur le site du ministère des affaires étrangères:

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/navigation_3620/courrier_3884/reaction-actualite-internationale_65924.html

et le coup de téléphone à Mr Alain Juppé ministre des affaires étrangères:

01 43 17 53 53 -- demandez le cabinet d'Alain Juppé

——————–<>——————–

Libertés sur Internet, je soutiens La Quadrature du Net. Et vous ?

Publicités

GAZA-SAMEDI-17-01-09_Intervention-commune Grenoble

L’Etat d’Israël est en train de concocter un cessez-le-feu unilatéral. De qui se moque-t-il ? Alors que Tsahal continuerait d’occuper Gaza, que le blocus serait maintenu et le point de passage de Rafah contrôlé par Israël ?!



Gaza en Palestine. En ce 22éme jour, en pleine phase 3 de l’opération « plomb durci » – 20000 réservistes israéliens ayant été mobilisés-, les tanks israéliens, appuyés par des hélicoptères Apache, s’enfoncent toujours plus profondément dans la chair meurtrie de Gaza.

Comme au Liban et déjà à Gaza, en 2006, de nouvelles armes made in usa, DIME et autres bombes au phosphore blanc, à l’uranium appauvri, y sont expérimentées. L’horreur ! Insoutenable !



En trois semaines d’offensive, au moins 1.188 Palestiniens ont été tués, dont 410 enfants et 100 femmes, et plus de 5.285 blessés. 65% des morts sont des civils.



Que veut donc l’Etat militariste israélien, qui ne respecte rien, même pas les hôpitaux, même pas les bâtiments de l’ONU où sont entreposés nourriture et médicaments, même pas les écoles ?

A n’en pas douter, il veut briser la résistance et le moral du peuple palestinien, séparer Gaza de la Cisjordanie, « hacher menu » la terre et le peuple palestiniens, pour que jamais n’existe un Etat palestinien souverain et indépendant ; alors que… rappelons cette évidence historique, la Palestine n’était pas, il y a 60 ans, une terre sans habitants, mais était, bel et bien, habitée par les Palestiniens.



Malgré les effroyables massacres que l’usurpateur israélien perpètre régulièrement: Deïr Yassin, avril 1948, Sabra et Chatila, septembre 1982, Jenine, avril 2002, et aujourd’hui Gaza, … comme chaque printemps refleurissent les amandiers, le peuple palestinien, depuis 60 ans, toujours se relève et reprend le combat pour ses droits !



Partout dans le monde, grandissent les protestations et mobilisations contre cette guerre de destruction massive dirigée contre le peuple palestinien : Au Maghreb, dans les pays arabes (50000 personnes à Alexandrie en Egypte), à Jérusalem à Tel-Aviv, à Washington, San Francisco, Athènes, Turin, Milan, Londres, Oslo, Copenhague, Rotterdam, Stockholm, en Espagne, en Allemagne, en Irlande, en Hongrie, à Nairobi au Kenya, …

On apprend : Les gouvernements du Venezuela et de la Bolivie viennent de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël.



En ce 22éme jour, nous sommes toujours là – et, bien décidés à y être encore, samedi prochain, si nécessaire !

Arrêter le massacre à Gaza, lever immédiatement et totalement le blocus, voilà ce qui nous unit et anime notre cœur.

Les moyens de pression sur Israël existent ; prendre des sanctions immédiates à l’encontre d’Israël, c’est possible, comme, par exemple

arrêter de lui envoyer armes et munitions

suspendre tout accord d’association entre l’Europe et Israël



Rappelons, une fois encore, notre exigence de fond !

Il ne pourra y avoir de paix et de sécurité véritables dans cette région du Moyen Orient, sans la fin de l’occupation, le démantèlement des colonies et la reconnaissance des droits du peuple palestinien à un. Etat souverain et viable, dans les frontières de 1967. Vive la Palestine !



Grenoble 17 janvier 2009

Israël terroriste, Halte au massacre à Gaza !


Israël terroriste, Halte au massacre à Gaza !
Soutien à la résistance du peuple palestinien

Nouveau RASSEMBLEMENT
Mardi 30 décembre 2008
à 17h30
Rue Félix Poulat à Grenoble
à l’appel d’un certain nombre d’organisations

  • ARCHIVES