« Printemps des peuples en lutte » Du Maghreb au Moyen-Orient Samedi 19 mars 2011 Félix Poulat Grenoble – De 12H à 16H :  » Village solidaire » (Stands, information, dégustation spécialités, musique…) – 16H : MANIFESTATION

Depuis le renversement du dictateur tunisien Ben Ali le 14 janvier dernier, une lame de fond se lève sur tout le monde arabe, le Maghreb et le Moyen-Orient pour la liberté, la démocratie,  la justice sociale.

Unsecond dictateur a été chassé : en Egypte, Hosni Moubarak a dû quitter le pouvoir. Notre solidarité va aussi à tous les autres peuples – Algérie, Maroc, Libye, Oman, Bahreïn, Yémen, Iran, Irak, Palestine…qui dans leur lutte pour leur liberté subissent une répression violente.

Complicité des grandes puissances et des organisations internationales

Nous dénonçons le soutien apporté par les grandes puissances impérialistes – Etats-Unis, Union Européenne, Etat français- à ces régimes dictatoriaux et corrompus qui détournent les richesses nationales au profit d’une minorité et condamnent leur jeunesse au chômage et au désespoir. Ces politiques impérialistes imposées par les grandes puissances et par le FMI, au profit des multinationales, n’ont fait qu’aggraver la misère et les injustices. Par ailleurs, les ventes massives d’armes à ces régimes les aident à réprimer les peuples et à maintenir leur domination.

Nous dénonçons l’Europe forteresse qui ferme ses portes à celles et ceux qui fuient les dictatures, les guerres, la misère résultant des politiques imposées par les grandes puissances et les organisations internationales. Des politiques qui profitent au Nord comme au Sud à des minorités. Ce n’est pas aux grandes puissances, complices de la situation, de décider à la place des peuples. Nous refusons toute ingérence étrangère.

Solidarité avec les peuples en lutte

Partout dans le monde, à l’appel du Forum social mondial de Dakar (février 2011), les 19 et 20
mars, sont organisées des manifestations en solidarité avec ces peuples en lutte du Maghreb et du Moyen Orient dont les conquêtes renforcent les luttes de tous les peuples dans le monde y compris en France.

  • Non aux ventes d’armes

  • Que cesse toute complicité avec les dictatures

  • Annulation des Accords de libre échange et de la dette du Tiers-Monde

  • Dénonciation de l’Europe forteresse

  • Solidarité avec la révolution des peuples du Maghreb et du Moyen Orient

A l’Appel de : ADAFL [Association dauphinoise Amitiés franco-libanaises]- ADES- AFPS- Amitiés franco-arabes ASALI [Association des Solidarité des Algériens de l’Isère]- Association culturelle amazigh- ATTAC 38- CIDEM- CIIP-
Europe Ecologie/Verts Isère- FSQP [Forum social des quartiers populaires)-FSE- FSU-Grenoble- Iran solidarités- Les alternatifs- Ligue des Droits de l’Homme 38- Ligue de défense des droits de l’homme en Iran- Maroc solidarités citoyennes- Mouvement de la Paix- Nil Isère- NPA- PIR [Parti des Indigènes de la République]- PAG 38- Pas à Pas-
PCF- PCOF- PRCF & JRCF- Ras l’Front Voiron- Sud/Solidaires Isère- Survie Isère

Billet mis en ligne par D.R. (DS Cgt Tyco Electronics France SAS)

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers http://www.wikio.fr

Publicités

2 commentaires

  1. Tunis, le 15 mars 2011

    Déclaration du Parti communiste des ouvriers de Tunisie
    à propos de « la haute instance de réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique »

    Le Parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT) a pris connaissance, par les médias, de la liste des membres de «la haute instance de réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique». Cette liste est composée de 12 représentants de partis politiques, 17 représentants d’organisations, d’instances et d’associations de la société civile et 42 « personnalités nationales ».
    Le PCOT a aussi pris connaissance de l’ordre du jour de la première réunion de l’instance, fixée pour le 17 mars 2011. Quatre points sont inscrits à l’ordre du jour, parmi lesquels la présentation et distribution aux membres du projet du texte de loi relatif à l’élection de l’assemblée nationale constituante.
    Le PCOT tient à préciser ce qui suit:
    1- Le gouvernement a pris contact avec notre parti pour qu’il désigne son représentant dans la dite instance. Nous avons sollicité un délai pour discuter de la question au sein de notre parti, avec nos alliés du front du 14 janvier, ainsi qu’avec nos partenaires dans «le conseil national de protection de la révolution».
    Nous avons aussi affirmé que nous n’avons pas de position préétablie vis à vis de cette instance, notre décision sera déterminée par sa capacité à satisfaire les exigences qu’impose la révolution, son développement et la réalisation de ses objectifs.
    La liste des participants a été dévoilée avant que nous ne donnions notre réponse au gouvernement.
    2- La présidence intérimaire et le gouvernement transitoire de Béji Caïd Sebssi, utilisent encore les méthodes bureaucratiques et méprisantes héritées des ères de Bourguiba et Ben Ali, pour imposer leur volonté aux forces politiques et au peuple et les mettre devant le fait accompli.
    La composition des membres de cette instance exclut certains partis et associations, ainsi que les représentants des régions, de la jeunesse et de ses organisations.
    Cette instance a aussi désigné 42 personnes dites «indépendantes», sans concertation, ni accord préalable sur leur nombre, leurs noms, sachant que certains d’entre eux n’ont pas participé à la révolution et ne l’ont même pas soutenue.
    3- L’ordre du jour de la première réunion de cette instance, démontre son caractère formel. Le projet de loi électorale relatif à l’assemblée nationale constituante a été préalablement préparé, il sera seulement soumis à la discussion et à la consultation.
    4- Ce constat confirme ce que nous avons déclaré précédemment. Le but de cette instance est de torpiller «le conseil national de protection de la révolution» et de l’anéantir, pour que le gouvernement agisse sans aucun contrôle. C’était le cas avec la nomination des préfets sous le gouvernement Ghanouchi et c’est ainsi aujourd’hui avec Béji Caïd Sebssi, dans la nomination des chefs de délégations, des responsables de la sécurité, du corps diplomatique, dans l’octroi des visas aux partis et dans le manque de transparence qui entoure la dissolution de la police politique.
    5- Au vu de ces éléments, le PCOT :
             Affirme son attachement au «conseil national de protection de la révolution », pour conduire la période de transition et pour contrôler la présidence intérimaire et le gouvernement de transition dans leurs orientations et leurs décisions.
             Rejette la méthode adoptée pour la formation de «la haute instance de réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique» et pour la définition de son rôle et de sa mission.
             Appelle les forces révolutionnaires et populaires à la vigilance et à la mobilisation permanentes, afin de déjouer les tentatives d’avorter la révolution et de la saboter, pour:
    – Reporter la date retenue pour l’élection de l’assemblée constituante, afin de donner aux forces politiques, civiles et populaires le temps nécessaire pour préparer au mieux cette échéance et permettre la concrétisation de ses objectifs.
    – Nommer de nouveaux responsables à la tête des gouvernorats et des délégations, des institutions économiques, de l’administration publique et semi publique, du corps diplomatique sur la base de la compétence, en rupture totale avec l’ancien régime et avec la logique régionaliste et tribale primaire, qui a présidé à la formation du gouvernement actuel et à la nomination des différents responsables.
    – Le suivi de la dissolution de la police politique, la poursuite de ses membres impliqués dans les actes d’assassinat, de torture, de pillage et la publication de ses archives et l’incrimination de ceux qui les détruisent.
    – La reconnaissance de tous les partis et de toutes les associations, l’abrogation de la loi gérant la vie des partis et de l’ensemble des lois liberticides instaurées par Ben Ali.
    – La dissolution des conseils municipaux en lien avec le régime de Ben Ali, la nomination provisoire de nouveaux cadres de manière consensuelle dans l’attente de nouvelles élections municipales.

    Parti communiste des ouvriers de Tunisie
    Tunis, le 15 mars 2011

  2. MRAP

    Soulèvements démocratiques au Sud de la Méditerranée
    La France et l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne doivent unir leurs forces pour accomplir leur devoir fondamental d’accueil.

    Les Citoyens tunisiens, puis égyptiens, ont conquis pacifiquement sur des régimes autocrates et prédateurs leur droit à un avenir meilleur, à la liberté, à la démocratie et à la justice sociale. La concrétisation de tant d’espoirs populaires exigera courage et sacrifices des citoyens tunisiens et égyptiens mais aussi l’urgente solidarité des pays de la rive Nord et de l’Union Européenne.

    D’autres mobilisations tenaces se poursuivent depuis la mi-février au Bahrein et au Yémen tandis qu’en Lybie s’est déchaînée, contre un Peuple écrasé depuis plus de quarante ans, la violence autiste et meurtrière du pouvoir dictatorial de Muammar KHADDAFI.

    Lors de son allocution télévisée du dimanche 27 février, le Président de la République Nicolas Sarkozy avait enfin dû prendre acte de l’immense espoir des révoltes citoyennes qui se sont levées sur la rive Sud de la Méditerranée, allant jusqu’à dire que « nous ne devons avoir qu’un seul but : accompagner, soutenir, aider les peuples qui ont choisi d’être libres […]Si toutes les bonnes volontés ne s’unissent pas, ils peuvent tout aussi bien sombrer dans la violence et déboucher sur des dictatures pires encore que les précédentes ». Mais bien vite a refait surface dans le discours présidentiel une soigneuse dramatisation des arrivées de migrants fuyant les premières tourmentes : « Nous savons ce que pourraient être les conséquences de telles tragédies sur les flux migratoires devenus incontrôlables et sur le terrorisme », en écho aux propos de Silvio BERLUSCONI appelant à l’aide l’Union Européenne face à des perspectives de « migrations bibliques » ou de Marine LE PEN déclarant qu’il faut « repousser les migrants dans les eaux internationales ».

    Depuis de longues années l’Union Européenne et ses pays membres n’ont eu de cesse d’exercer de fortes pressions pour obtenir des pays d’origine des migrants, en particulier ceux du continent africain, qu’ils s’engagent à empêcher le départ de leurs nationaux à destination de l’UE – poussant certains pays à criminaliser les tentatives de départ des « Harragas » – et à signer des accords de réadmission des Sans-papiers expulsés.

    Le MRAP appelle le gouvernement français et l’Union Européenne à cesser de susciter, parmi les citoyens français et Européens, la peur d’une invasion de réfugiés du Sud méditerranéen sur les rivages du Nord.

    Il est urgent pour la France et l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne d’aller au-delà des peurs instillées pour unir leurs forces et accomplir – face au péril de catastrophe humanitaire qui se profile – leur devoir fondamental d’ouverture et d’accueil.

    Paris, le 8 mars 2011.


    Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
    43 bd Magenta – 75010 Paris – Tél. : 01 53 38 99 99
    Site web : http://www.mrap.fr
    Aider le MRAP : http://secure.mrap.fr
    Recevoir nos communiqués :
    mailto:communiques-request@lists.mrap.fr?subject=subscribe
    Canal vidéo : http://www.dailymotion.com/MRAP-Officiel
    Facebook : http://www.facebook.com/pages/MRAP-Mouvement-contre-le-racisme-et-pour-lamitie-entre-les-peuples/291306800927
    Twitter : http://twitter.com/MRAP_Officiel
    _____
    Liste externe au MRAP diffusant les communiqués officiels
    Pour se désinscrire :
    mailto:communiques-request@lists.mrap.fr?subject=unsubscribe


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES