Tunisie : Le dimanche 16 Janvier 02h00 (sur le blog nawaat);

Tunisie : Le dimanche 16 Janvier 02h00

Depuis jeudi soir, les évènements se succèdent d’une manière très rapide. Les images se succèdent, les infos et rumeurs pleuvent et les démentis sortent aussitôt. Alors, arrêtons ce mouvement de panique de masse et posons les pieds sur terre.

I. Ben Ali est parti vendredi après midi

Ben Ali est parti vendredi après midi sans dire au revoir et le “sérieux” Gannouchi est sorti accompagné du criminel Abdallah Kallel et du “Vieux” Mbazzaa. Il n’a rien dit sur la fuite de Ben Ali, et les coulisses de ce qui s’est passé au palais ne sont pas connues. Il annonce sa prise de fonction de présidence par interim conformément à l’article 56 de la constitution.

Les critiques furent rapides et Gannouchi a annoncé l’article 57 le lendemain (élections dans 45 jours).

Il y a deux explications :

A. Gannouchi, en homme intègre, a voulu donner à la Tunisie le temps de :

1/ stabiliser la situation et tirer les conclusions provisoires des évènements,

2/ de changer les codes électoral, de presse et des associations,

3/ aux partis de travailler sur ces sujets en même temps que se renforcer leurs rangs pour avoir un programme crédible pour une élection équilibrée.

A la suite des critiques sur cet article 56, Gannouchi décide d’accélérer le calendrier et donne pour ces chantiers 60 jours, ce qui suppose un changement bâclé des codes, et des partis qui doivent très rapidement faire leurs programmes et alliances.

B. Gannouchi, en exécutant des ordres de Ben Ali, nous enfume avec de futures pseudo élections. Au début, il cite l’article 56 pour qu’une fois le KO fini, Ben Ali revienne là où il était. Se retrouvant face aux critiques, non internes, mais internationales de l’utilisation de l’article 56, on décide de sacrifier Ben Ali et d’invoquer l’article 57. Les changements sur les codes électoral, de presse et d’associations seront comme d’habitude des changements de forme et un Ben Ali Bis prendra le palais.

II. La situation dans la rue est chaotique.

On parle de bandes organisées qui pillent, détruisent. Armés avec sabres et couteaux et parfois avec des armes de feu. On a eu droit à des images de deux types :

– Des images amateur et de la télé de groupes armés (sans armes de feu) arrêtés pendant le jour en général ;

– De rares images de nuit, et pour ma part des témoignages fiables sur des bagnoles, souvent de bonne facture (des 4*4, pickups, audi…) armés avec des armes à feu, et avec l’Armée nationale qui les pourchasse, y compris avec des hélicoptères et qui tire sur eux.

Le niveau d’organisation des premiers (voitures volées – peu importe la cylindrée), armement faible, circulation en plein jour, laisse à pense que ce sont des pilleurs non organisés et qu’ils ne vont pas tarder à arrêter, vu le niveau d’organisation de nos comités de quartier.

Le niveau d’équipement du deuxième groupe et le fait que l’armée les pourchasse font penser que ce sont des ex-agents de l’intérieur, de la sécurité de Ben Ali et autres groupes liés aux sauvageries de Ben Ali et qui veulent semer le KO pour échapper aux poursuites pénales si la situation s’envenime (ce qui est leur principal objectif). Pour ces groupes, il faut laisser l’armée faire son boulot et que notre organisation dans les quartiers soit vigilante mais n’essaie pas de s’intercepter (pas de rassemblement dans la rue, mais plutôt dans des coins protégés et guetter les déplacements de ces groupes pour les dénoncer).

Personnellement, si ces agents se sont rebellés, c’est que Gannouchi a réellement ordonné qu’on arrête le massacre dès vendredi matin et qu’il s’engage réellement sur le chemin de nos revendications.

Des ex-hommes forts du régime dirigeraient ces nouvelles milices (des hommes mouillés dans les sauvageries). S’ils sont arrêtés, ces milices s’arrêteront. Et de toute façon, ils n’auront bientôt plus de munition et se cacheront alors comme des rats.

L’existence de ces milices laisse à penser que quelque chose a réellement changé dans le paysage, et crédibiliserait les intentions de Gannouchi, à moins d’un scénario de film de science fiction et dans ce cas, je tire mon chapeau à celui qui a imaginé ce complot.

III. La situation politique : l’après Ben Ali pour les tunisiens

Dès aujourd’hui, tout le monde a commencé à poser les questions de celui qui incarnerait la nouvelle Tunisie et la composition des gouvernements d’avant et d’après élections :

Certains tunisiens disent qu’ils ne veulent ni des opposants “patriotes” (ex-patriotes), ni d’opposition autorisée (Chebbi & co), ni d’opposition non autorisée (Marzouki & co), ni du RCD… Et veulent de nouveaux visages, et VITE.

D’autres, ne veulent surtout pas de Gannouchi (Rached) sur notre territoire.

Les troisièmes, les RCDistes (et oui, ils existent encore) font profil bas, et attendent que la situation s’éclaircisse pour éventuellement rebondir.

Soyons unis sur notre désaccord, pour les premiers, il ne faut pas rêver, sauf à ramener le PS français gouverner, je ne sais pas quelle solution peut répondre à leur attente (qui est défendable) sous 60 jours.

Pour les deuxièmes, soyons clairs, la Tunisie démocratique, pour laquelle des Hommes et des Femmes ont payé de leurs vies, est une Tunisie plurielle. S’il y a aujourd’hui plus de 50% des tunisiens qui pensent que R. Gannouchi vaut la Tunisie et que la Tunisie vaut R. Gannouchi comme président, il n’y aura pas de problème, mais avec l’éducation de Ben Ali sur l’islamisme d’une part et le saut de conscience politique que l’on a acquis en 4 semaines, je pense qu’au pire, R. Gannouchi aura quelques chaises au parlement.

Pour les RCDistes, attendez messieurs, mais la volonté du peuple est, pour les plus tolérants, que vous vous dispersez dans au moins deux nouveaux partis; pour les modérés, que le RCD soit dissout; et pour les extrêmes, que vous soyez fusillés (Joke! façon de dire!).

Concernant le gouvernement de transition, il faudrait que Gannouchi forme un gouvernement exclusivement formé d’opposants. L’apparition d’un seul visage du RCD est un signe de trahison de la volonté du peuple. Aucune exclusion des réfugiés ne doit être effectuée. Il faudrait que ce gouvernement travaille exclusivement à la préparation des élections. Un service d’état et d’administration minimum sera effectué par une liste bien définie d’administrations à la tête des quelles il faut également mettre des personnalités de confiance pour éviter toute évaporation des preuves de corruption.

Pendant cette période, le RCD est dissout ou fortement amaigri, et surtout ses biens sont nationalisés. Que les RCDistes se démerdent pour les prochaines élections en attendant que les ex Maisons du RCD deviennent des maisons d’associations et des partis politiques dès la mise en place du nouveau gouvernement de la Tunisie.

Durant cette période de transition également, tous les membres du gouvernement, cadres du service public, des sociétés publiques et du RCD ne seront pas autorisés à quitter le territoire, et ceux qui veulent se confesser, on leur fera une paroisse spéciale au sein de la cathédrale de Tunis.

Le nouveau gouvernement “élu” effectuera les enquêtes définitives sur les évènements, sur la corruption et aura pour tâche de reconstruire notre système et notre pays avec nous tous, Peuple de cette révolte. Bien entendu, on pourra retrouver certains RCD dans ce gouvernement, car, disons le clairement, il n’y a pas que des pourris dans ce parti, il y a quelques personnes compétentes et honnêtes dedans.

Alors, Unissons nous dans notre différence, laissons les 3 prochains jours à :

– A Gannouchi pour effectivement montrer que la volonté du peuple est ce qui dirige son action, il devra constituer le gouvernement et clarifier les coulisses du vendredi 14 ainsi que le rôle de l’armée dans les jours avant cette date et après.

– A notre Armée nationale pour arrêter le fléau de ces bandes d’agents de l’intérieur en résurréction

– A nos comités de quartier, nos nouvelles milices “gardes” de révolution et structures de gouvernance locale pendant ces deux prochains mois (propreté, ordre, approvisionnement…). C’est par ces groupes qu’on pourra bouger rapidement si Gannouchi détourne la volonté du peuple en descendant rapidement dans la rue.

– A nos internautes, pour engager des discussions responsables, ne pas dissiper les rumeurs, y compris celles des médias (nos chaines nationales en faisant partie car non encore matures avec la liberté de ton), ne pas tirer les conclusions de la révolution car la révolution n’est pas finie tant que la volonté de nos martyrs n’est pas respectée !

Ilyes Masmoudi.

PS1. Je tiens à remercier notre Armée Nationale pour laquelle chaque tunisien aujourd’hui éprouve un grand sentiment de fierté et de reconnaissance.

PS2. Je n’ai pas encore pu pleurer nos martyrs, je ne les pleurerais que le jour où j’aurais posé mon bulletin dans l’urne et que le résultat des élections corresponde réellement à la volonté du peuple.

Comments (30)

Trackback URL | Flux RSS des commentaires

  1. تونسي حر says:

    لحظة ايقاف زمرة الطرابلسي

    http://www.youtube.com/watch?v=IXXJfqLf4q4

  2. BaniYazid says:

    Merci Ilyes Masmoudi pour cette analyse apaisante, il faut garder la tête froide et dormir un peu pour rester vigilent, et non parano.
    Bonne continuation
    Mohamed

    • Zina says:

      Bonjour,

      Belle analyse mais je crois que je n’ ai pas encore entendu d’analyse sur :

      1. Les nouveaux visages que les Tunisiens souhaitent avoir comme dirigeants.
      2. Les outils et mesures engages par peuple pour eviter les future abus : ex: limites de seuil de participations dans les societes/parts dans l’economie, definition regulations financieres pour mieux distribuer les richesses mais aussi eviter la fuite des capitaux.

      Sans ca on aura perdu une bataille…

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Nawaat de Tunisie, Jacky Degueldre. Jacky Degueldre said: RT @BaniYazid: A LIRE CALMEMENT ! Tunisie: Le dimanche 16 Janvier 02h00 » Nawaat de Tunisie – Tunisia http://t.co/zMYVqtV via @nawaat #s … […]

  4. abdouTun says:

    Trés bon article!
    Mais j’ai quelques remarques:
    – j’ai le sentiment que vous voulez “rassurer” (qui?)en affirmant :”mais avec l’éducation de Ben Ali sur l’islamisme d’une part et le saut de conscience politique que l’on a acquis en 4 semaines, je pense qu’au pire, R. Gannouchi aura quelques chaises au parlement.”.J’ai lu beaucoup de commentaires de gens qui diabolisent les islamistes. A mon avis ça se rapproche beaucoup des positions prises par Sarko, Berlusconi…, en somme les démocraties occidentales hypocrites. Nous voulons une vraie démocratie, où tous les partis et mouvements sont représentés, et où le peuple choisit librement ses représentant.
    -les deux types de bandes cités peuvent bien être, et surement le sont, liés, pour que l’effet soit encore plus desastreux sur cette révolution populaire, en faisant peur aux gens, et ainsi réduire sinon décourager toute mobilisation future.
    – vous n’avez pas mentionné une probable implication étrangère dans ces troubles, qui, personnellement me paraissent plus que probables, vu les enjeux en question, que ce soit à l’échelle interne ou régionale ou même internationale.

    PS:j’aimerais mentionner un fait qui m’a troublé:on a annocé que Sami el Fehri, entre autre, a été arrêté à la frontière lybienne, mais voilà que celui ci a appelé aujourdui Aljazeera pour nier cette information, et affirmer qu’il est chez lui à Tunis.Mais le plus troublant, c’est qu’il a dit qu’il a essayé de contacter les chaines tunisiennes Nessmatv, Hannibal l’ex TV7,pour faire la même declaration, MAIS ON A REFUSE DE PRENDRE SON APPEL!UN SIGNE SUR CE QUI SE PASSE?

  5. BRAVO ! Bel article, bonne analyse, propositions sensées.

  6. تونسي حر says:

    اعتقال سليم شيبوب

    http://www.youtube.com/watch?v=ejRjNqI_Bn8

  7. تونسي حر says:

    القبض على السرياطي

    http://www.youtube.com/watch?v=_V0CKUf7A88&feature=related

  8. تونسي حر says:

    القبض على عناصر من الأمن الرئاسي

    http://www.youtube.com/watch?v=VnD8R4eTHR0&feature=related

  9. salem says:

    Bravo pour cette contribution qui m’a fait plaisir.Après vingt-trois ans de dictature et de tyrannie,notre pays a besoin d’un vrai changement.Commencer par neutraliser les agents du fugitif et des membres de sa famille est une priorité pour les tunisiens pour préserver cette révolution.Plusieurs membres de la famille de Leila sont encore là à Tunis et à l’étranger au sein des ambassades et des consulats.Je suis un un universitaire et ancien RCDiste en France qui connait bien les magouilles de ces gens.Comment voulez-vous changer le paysage politique en Tunisie alors que ces personnes occupent encore des postes clés ici et là. A titre d’exemple, en France le mari d’une proche de leila est ambassadeur,le beau frère de samira trabelssi est consul général à Nice à Nice,le beau frère de jalila trabelssi est consul général à Marseille.
    Soyez vigilants car il est facile pour ces gens de porter des masques pour rebondir et hypothéquer de nouveau le pouvoir.
    SLEM

  10. تونسي حر says:

    بســــــــــــــــــــــــــــــــــــــــم الله الرحمن الرحيم
    عاجل و خطير

    ——————————————————————————–

    دكار-السنغال، في‏15‏/01‏/2011‏ 12:57:10 م

    بلاغ إلى قيادة الإتحاد العام التونسي للشغل
    و إلى إدارة الأمن العسكري

    أحذر بإسمي و صفتي كل أهل الشرف و العفّة من شعبنا الكريم أن المحافظ العام للشرطة المدعو عبد الله حمودة، مرتبط بطريقة مباشرة مع بعض رجال سيلفان شالوم، المستشار الخاص للرئيس التونسي المخلوع. و مكلف حاليا بوضع البلبلة و الفوضى في البلاد و هو من أقطاب رجال العائلة المالكة. و كذلك المحافظ للشرطة عماد عاشور، العميل المرقم لدى المجتمع الأمني الإسرائيلي تم تجنيده عندما كان يدرس بالمغرب الشقيق ثم تدرب في مصر ثم زار إسرائيل خلستا عندما كان ملحقا أمنيا لدى سفارتنا بالقاهرة. و المتعامل حاليا مع أحد فرق المجتمع الأمني المصري قصد المساهمة في خلق فوضى عارمة في البلاد و محاولة إفشال الثورة الشعبيّة في تونس حتى لا تكون هذه الثورة قدوة لبعض شعوب الأمة

    الشاذليّ العيّادي

    لأعداء تونس نقم و لمن سالمونا السلام

    نظير إلى وزارة العدل. mju@ministeres.tn
    نظير إلى وزارة الداخليّة. mint@ministeres.tn
    نظير إلى وزارة الدفاع الوطني:defnat@defense.tn

    • Kilani says:

      Sauf que ces ministères sont encore détenus par les anciens secrétaires d’États et technocrates ( car les ministres ont été limogé ) donc je suis perplexe surtout sur les copies mails vers le ministère de l’intérieur ! bref

  11. Med says:

    Excellente analyse. Mais j’ai qques remarques:
    – Vous négligez la réaction des autres diplomaties dans votre article: Occidentales (pour des raisons de craintes contre les menaces intégristes) et celles des pays arabes (particulièrement la Libye) pour lesquelles la continuité du chaos fourni une excuse de plus à leurs régimes. La menace de milices libyenne et peu probable mais ce Gueddafi a les moyens pour payer et armer les policiers rebelles de Ben Ali.
    – R. Ghannouchi va surement être financé par des fonds d’origines islamistes orientales. Son impact sur la population (surtout des régions reculées) pourrait être important au moment du vote. Un scénario de terreur aussi est possible.

    • Zohir says:

      Il ne faudrait pas stigmatiser le mouvement intégriste sinon ses adeptes vont passer pour des martyrs.Le mouvement intégriste est en perte de vitesse.Ai Belhadj pendant les manifestations en Algérie a failli se faire lyncher à Bab El Oued (quartier qui était son fief).A.Belhadj a voulu profiter du soulèvement des jeunes pour les harenguer comme à son ancienne habitude.Il a fallu l’intervention de la police pour lui évier une mort certaine.En Tunisie si En Nahda veut intégrer le mouvement démocratique il faut la aisser car en cas d’élections libres le mouvement islamiste sera réduit à sa plus simple expression.Il ne faut surtout pas exclure les islamistes du processus électoral.Le parti islamiste turc n’est pas un parti terroriste.La maturité du peuple tunisien prouvée pendant la révolution des jasmins sera un rempart efficace contre toute dérive.Quant à Kadafi ,le singulier, il restera le seul chef d’Etat à regretter la fuite minable de Ben Ali.Kadafi a peur de l’effet domino à moins qu’il profite de la leçon tunisienne ce qui serait étonnant.Seul un séisme populaire pourra déloger cet autre despote.
      Bravo à vous frères tunisiens les Algériens vous admirent.

  12. Kilani says:

    Merci pour cette synthèse, j’approuve totalement, j’ajoute juste qu’il faudra réfléchir ensemble sur une méthode de distinguer entre les différents policiers pour pouvoir rapidement rétablir le noyau “innocent” dans ses fonctions initiales, car le pays a besoin du savoir faire de la police en matière de maintien de la paix, d’autre part si j’en parle aussi c’est pour qu’on mélange pas tout dans la confusion générale et que les policiers honnêtes ( car y en a plein ) ne seraient pas confondus aux traitres etc.
    Nous ne voulons plus d’injustice, c’est que les traitres qui seraient punis et jamais les innocents.

  13. Sadrabaal says:

    Brillant resume de la situation qui accouchent de perspectives partagees, je pense par beaucoup de nos concitoyens.

    Je veux soulever deux autres points qui sont tout de meme inquietants sur le plan pollitique a l’heure actuelle:

    1. le manque de visiblilite des opposants politiques (Nejib Chebbi, Moncef Marzouki, Rached Elghannouchi et les tous ce que je n’ai pas cité) des composants de la societe civile (avocats, membres de l’UGTT …) qui ont lutté contre le regime au profit de l’ancienne clique de Ben Ali. Il n’y a plus de videos, de declarations a la tele Watanyya ou Aljazeera ni sur leur sites. Nous voulons les voir et avoir leurs ressentits par rapport a ce gouvernement de transition et de ces actions, une transparences sur les evenements qui arrivent est nnecessaire. Ils doivent avoir des positions Cles, independantes mais concensuelles sein de ce gouvernement de transition. On connait les anciens ministres de Ben Ali et on connait leurs methodes. D’ailleurs il faudrait qu’ils disparaissent de l’horizon politique. N’oublions pas que la structure de l’etat aux niveaux central et regional ( compsee de personnes du parti au pouvoir RCD) est en toujours Place -c’est en partie un mal pour un bien- mais elle a obeit a Ghannouchi depuis 1999 et les habitudes ne se disparaissent pas comme ca.

    2. Une personalite reputee integre (de l’armee de preference ou du gouvernement de transition, surtout pas Kallel &Co) doit paraitre pour arreter cette emoragie du Chaos securitaire qui preoccupe les tunisiens et qu’il communique sur cette question au pays et au monde le long de cette periode provisoire.

    Pour que le sang verse des nos martyrs et les sacrifices des tunisiens ne soient pas vains !

  14. Kilani says:

    Oui pour un démantèlement définitif et irréversible du RCD et interdiction de ses membres d’assumer des responsabilités publiques, bien sûr les impliqués dans ce qui c’est passé seront traduits en justice.

    Pour ma part, ce Embazaa issu du système précédent ne m’inspire pas confiance, il n’ont pas respecté les droits eux, leurs propres droits légiférés dans l’assemblée qui l’a présidait lui même ce vieux apparatchik, certes c’est constitutionnel le fait qu’il préside le pays actuellement, mais la question qui se pose aujourd’hui, est-ce qu’il est légitime en tant que personne pour assumer le processus de transition, ou alors il faudra le surveiller nuit est jour et lui couper les téléphones etc. qui est ce qui nous dit qu’il n’est pas en contact avec le dictateur ( ils sont même des téléphones sans fil SATELLITAIRES ces gens là ) donc voilà, pareil pour Ghannouchi qui a couché 11 ans au dictateur et valider ses instructions injustes.

    Sinon oui pour que les avocats et les gens qui ont lutté face à face aux fauves de la dictature de ré apparaitre et d’accompagner le processus, y a pas plus légitimes qu’eux à mon sens pour protéger la révolution et le sang des martyrs.

    Pour les juges, je dois parler du Juge Mokhtar El Yahyaoui, le premier juge qui s’est élevé contre le dictateur. Pour les avocats ils sont nombreux à avoir payer de leur liberté et leur corps parfois, dont Radhia Nassraoui, Mohamed Abbou, Le Kefois que j’ai oublié son nom ( je pense Maitre Hosni ) enfin je ne veux pas commettre une injustice en parlant des uns et pas des autres mais voilà donc c’est à ces gens là qui ont défendu les tunisiens en détresse à l’époque des années noirs, et ont fini même en manif dans la rue pour défendre la patrie, à ceux là donc, que maintenant revient qu’ils soient en premier plan, c’est d’abord notre reconnaissance à leurs luttes et parce que y a pas plus légitimes pour protéger les acquis révolutionnaires et les sang des martyrs.

  15. Ghassen Ben Hassen says:

    Article intéréssent mais j’ai le sentiment que son auteur tente de se placer en parlant au nom du peuple tunisien.Monsieur vous avez dis que le peuple ne voulait pas de l’opposition interdite en tunisie d’ou tenez vous cette information?.Personellement je suis du peuple et je ne ferai pas confiance à des nouvelles tetes qui vont sortir de nulle part.En effet ces nouvelles tetes pourraient etres plus corrumpus que les acinennes.Avec les opposants qui étaient contre le pouvoir de ben Ali les choses sont claires et personne ne doute de leur integrité.Dans l’urgence ca sera un moindre mal…
    Donner le pouvoir à des inconnus n’est pas raisonnable.
    L’exclusion n’a jamais été la solution pour moi tout le monde doit participer surtout le RCD et Ennahda.
    Vive la Tunisie Libre.

    • Kilani says:

      Non au RCD, il a trahi son peuple, il a tué, il faut quoi de plus comme arguments pour que vous acceptiez son démantèlement.

      Le parti déstourien de Bourguiba avait une légitimité d’avoir libéré le pays ( ce n’était pas l’avis de tout le monde mais admettons, car y avait les youssefistes de Salah Ben Youssef etc. je ne connais pas bien les détails ) le RCD lui est une espèce de refonte de cet ancien parti déstourien, mais ce n’est pas lui, la preuve, plusieurs destouriens n’avaient accepté de rallier ce “nouveau” RCD, car pour eux il représente pas les destouriens.

      Amicalement

    • Anonymous says:

      excellent article, le chemin est encore long et ily’a beaucoup de choses à faire il faut étre armé par la vigilance et l’attention pour étouffer toute tentation d’avorter notre révolte.soyez unis et solidaires

  16. RETRIEVEL says:

    Pour construire Nouveaux Gov TUN
    NON A RCD
    NON A 7 NOV
    ——————————e———–
    Appel au:
    Siham ben Sedrine
    CGT
    les Avocats
    Nouveau Representants du tous les Governat
    Cadre Intellectuel
    Cadre economique
    L’armee Tunisien ( comme observateur)
    Rep- des Droit de L’ohmme

  17. Mostafa says:

    Mohammed Gannouchi donne l’impression du bon soldat, sincere et fidel dans son travail. Il a ete fidel a Ben ALi pour 23 ans. Mais il n’a pas ete terni par “la corruption”.
    Maintenenat je pense qu’il va rester le bon soldat pour la Tunisie, et il sera sincere pendant cetrte periode de transition.

    • Kilani says:

      Je partage pas, il faudra les virer et tout de suite, notre Tunisie regorge de personnalités compétentes et surtout légitimes par leur luttes directes avec le peuple contre le dictateur, en aucun cas un ex aliéné est aujourd’hui à soutenir.
      Même pas en tant que chef de gouvernement provisoire ouvert à l’opposition, car ce n’est pas avec quelques ministres de l’opposition que le contrôle du pays est fait, il est fait par Emabazaa et Ghanouchi qui ordonnent l’armée et la police, donc les quelques ministres d’opposition c’est pour endormir les tunisien en attendant de ruser encore contre eux avec l’aide des USA, France, KADDAFI, ARABIE WAHABITE.

      Cordialement

  18. wolff pierre says:

    Vous avez gagnez votre liberté maintenant il faut la garder! le sang de vos enfants a couler ne lâchez rien ..

    • Sadrabaal says:

      Reponse à Mostafa

      Nous n’avons pas besoin d’un bon soldat et encore moins d’un suppletif a la tete du pays. Ce qu’il faut c’est un leader de qualite. intellectuel, operationnel, de conviction et qui a un vision sur les enjeus de notre epoque et de notre pays.

      Non au RCD, ce parti doit etre dissolu! Il a servit deux dictatures. CA SUFFIT !!!

      Ce parti contient certainement quelques hommes et femmes de valeur qui n’ont pas pu faire autrement, mais il contient une majorite ecrasante d’incultes, affames et arrivistes, et de leche cul asservis et desinteresses de l’avenir du pays. Mon jugement est un peu dur mais il est exact, ils ont ete formatés par ce systeme et pour en sortir, il leur faudra du temps. l’horizon politique est large. a ces gens la de prendre leurs responsabilites pour se convertir.
      D’ailleurs la tunisie aura besoin de symbols forts dans ce sens, convertion des maison du RCD comme il a ete dit et la demolition du ministrere de l’interieur actuel pour en construire un autre, dans un autre lieu qui acceuilera les services d’un autre systeme.

      Personne n’est indispensable. Je vous rappelle que nous avons des cadres dans des entreprises nationales et internationales ayant fait les meilleures ecoles dans le pays et dans le monde, des ecrivains, des militants, des philosophes, des artistes tous des democrates convincus soit dans le pays soit en exil !

      Le reconstruction doit venir de la nation. Il est hors de question de se laisser dicter ou expliquer les bons principe par des instances politiques etrangeres. Si elles le voulait vraiment, ou si c’etait dans leures interet, ca aurait ete fait depuis longtemps. La Tunisie a plus de 2800 ans d’histoire, ses militants et ses penseurs, ses traditions multiples et ses principes : pas besoin d’en importer, il faudra juste les rappeler pour continuer a avancer !

      Vive la Tunisie !

  19. Sans ingérence mais observateur patriote français luttant chez lui, je fais 2 remarques :
    1/ le peuple tunisien a gagné “à mains nues” contre la police surarmée du régime. Bravo mais cette police étant aux abois, il est urgent de la désarmer. Il faut que l’armée offre aux policiers de se désarmer volontairement pour demeurer policiers et protéger le peuple et sa révolution ! Ceux qui refuseront seront ennemis du peuple et de sa révolution et par conséquent révoqués et passibles de la justice.
    2/ La “présidence” amène le despotisme : il ne vous faut plus de “président” mais un collège présidentiel..
    Voilà pour l’urgence. Encore bravo. Mais ne vous relâchez pas, votre liberté reste précaire.

  20. Imed says:

    BRAVO et merci pour ce message. no comment.

  21. Imed says:

    ATTENTION, TRÉS ATTENTION AU INTEGRISTES CHER ET CHERES COMPATRIOTES.
    PAS DE TERRORISME CH NOUS. FAUT PAS RATER cette ocassion d’OR pour instaurer une vraie démocratie moderne en Tunisie qui reflète la volonté de la majorité des tunisiens.

  22. Sadrabaal says:

    La Tunisie n’a jamais ete integriste jusqu’a present.
    Le meilleur moyen de ne pas le devenir, c’est d’integrer les islamistes moderes dans l’espace politique et de veiller sur la loi et les principes. En commanceant par reecrire, apres les elections, une constitution celle qu’on a ne ressemble plus a rien

  23. RETRIEVEL says:

    Imed Trabelsi n’est pas mort
    c- seulement pour lui proteger

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers

Publicités

2 commentaires

  1. Vue sur le blog: « ATunisian Girl »

    This morning when I woke up it was the I saw.
    Ce matin en me réveillant c’était la première chose que j ‘ai vue.

    http://atunisiangirl.blogspot.com/2011/01/hopeespoir.html

    Publié par lina ben Mhenni à l’adresse samedi, janvier 15, 201

    27 commentaires:

    Manuela a dit…

    Espoir ! Que vous les Tunisiens construisiez VOTRE démocratie ! Bises de Bruxelles.
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    bravo et merci pour cette belle leçon de courage.
    je considére la tunisie comme mon pays de coeur ( je suis mariée à un tunisien) et j’aime ce pays.
    j’y suis toujours bien accueillie avec le sourire ( ah pardon une exception: les douaniers du port!! oseront ils encore récmamer « des bonbons » aux « chez nous » ??)
    je connais bien les vrais tunisien , je déteste ces complexes hoteliers où les touristes ne voient que la plage et la piscine !

    merci Lina, merci
    quelle baffe il a pris ce……..rat !
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    Courage ! Et bravo !!!
    Vous ne savez pas à quel point vous pouvez être un exemple.
    samedi, 15 janvier, 2011
    Selima a dit…

    This is just the beginning. Let’s claim our freedom!
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    Brothers and Sisters,

    What a great day, I can not describe how happy I am the dictator has left, our country is free, we are free.
    Let’s stand together and build a free and democtratic country. Our future can only be beter.
    The job is done, there is no need to use force any more, but keep your eyes open and do not let the bastards get away and leave the country with our money. Some of them may already has left but we will find, we will bring them back to judge them for their crime’s, judge them in front of a new independed Tunisian court.

    Please stop just for a while and let democracy take place.

    Ali from Holland.
    samedi, 15 janvier, 2011
    harielle a dit…

    Dear Lina and Tunisian friends,
    I hope that since now the situation in your country will get better. I am with you with heart and thoughts, appreciating much your efforts for freedom.
    Rosy from Roma, Italy
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    salut tunis je suis vraiment dessus que ses marthyrs n’on pas eu une marche blanche dans tunis et ses regions avec des bougies et des fleurs et des jeunes qui donnent l’exemple pour les autres et meme a la tele on a pas vu du monde parler d’eux comme ils se doit
    samedi, 15 janvier, 2011
    Caroline a dit…

    You are so important!! Thank you for your currage to be free on internet. My husband and daugther is tunisian citizen and im worried to hell for our friends and family in tunisia. TAKE CARE!! /Caroline-Suede
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    il faut que la tunisie devien un paye de droit de l’homme est passee ses voleurs a la tele viole leur droit meme s’il ont ete la honte des tunisien il faut qu’on avance la mentalité pas la reculer .ce n’est pas un show si triste. nour de france
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    Congratulation for the Tunesian People !!!

    I hope the future will be good for all in this country, where i found my LOVE of my life ! I was in Kasserine at Saturday, 08.01.2011 and on the way we are going through the fields, because the way was closed with stones and on the way back we see the police and the military are going into the city.

    Please stoped the killing!!!

    This is not a solution! Now YOU have a big chance for get a wonderful life in a wonderful place at this earth.
    I hope YOU take this chance !!!

    Best wishes from germany
    samedi, 15 janvier, 2011
    Francesca a dit…

    Chère Lina, je t’écris d’Italie. Je suis près de ton peuple et de toi et je suis certaine que votre courage sera recompensé. J’espère avec toi que tous tes copains reviennent libres à leurs maisons et que la situation change définitivement. Mais ne laisse pas passer trop de temps sans nous donner de tes nouvelles, j’attends avec impatience de te lire.
    Francesca – Rome
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    I am amazed and astonished, how quickly Ben Ali stepped down going to Saudi Arabia out of all the places in the world. What happened to your friends that were arrested? Have they been freed as Ben Ali/or the interim government said they would be. I find you awfully quiet on your blog despite the HUGE and AMAZING changes in the past few days. Please update us on what you observe, think and feel
    samedi, 15 janvier, 2011
    Serge Adam a dit…

    Félicitation et continuer votre lutte,
    Cet après midi une manifestation de soutien avec la Tunisie aura lieu dans la ville de Montréal et à Québec ..
    À la prochaine et poursuiver votre travail
    Plusieurs centaines de personnes se dirigent en ce moment vers le consulat Tunisien à Montréal
    samedi, 15 janvier, 2011
    Sandro a dit…

    Be strong.
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    bonsoir lina
    mon plus grand soutien aux tunisiens et a la tunisie .
    d origine algerienne, j espere que ce que vous avez fait sera un exemple pour vos voisins .
    en vous esperant un futur digne de vous , je vous dis bonne continuation et courage
    samedi, 15 janvier, 2011
    alain a dit…

    Bonsoir Lina,

    Que pouvons nous faire pour vous aider de France.

    Résistante Tunisian Girl

    Alain
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    صلوح من الجزائر
    حتى لا يضيع دم الشهداء وحتى يتحقق الأمل أكملوا المسيرة يا أبطال شمال إفريقيا ولا توقفوها ..
    يكون الاستمرار باقتلاع جذور الظالمين والمستبدين وعلى رأسهم صقور الحزب الحاكم ..
    إن لم تتخلصوا منهم فمصيركم سيكون شبيها بمصيرنا في الجزائر فالحزب العتيد مازال يحكم مثل البارحة والديمقراطية ديكور في أعين العالم ..
    نصركم الله ووفقكم ودمتم نبراسا لغيركم من الشعوب العربية المقهورة ..
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    Fuck Islam!
    samedi, 15 janvier, 2011
    Christophe Nick a dit…

    Ouf! Tu es encore là… Incroyable la place que tu as pris pour tant de gens sur terre! Sache qu’à Paris, cet après-midi, une gigantesque manifestation a rassemblé les tunisiens d’Ile de France et leurs amis. Je suis habitué aux manifs de masse, j’ai connu Pékin en 1989, Berlin et Prague à la chute du mur et à la révolution de velours… Celle-ci a fait pleurer des milliers de personnes. C’est si rare, les manifs de joie et de bonheur, de fierté et de Libération! Tout Paris, aux fenêtres, dans la rue ou sur le trottoir, envie les tunisiens. J’ai vu des gamines en liesse, des vieux en larme, des mamies tremblantes mais fermes,des intellos hilares, des jeunes déchaînés,des enfants éblouis… Ce sentiment qu’un peuple se libère est unique, bouleversant, et moi, vieux de 52 ans, reprend un immense souffle de vie et d’espoir en l’humanité… Je sais que la victoire contre Ben Ali est le début des temps très compliqués. Chaque révolution crée de nouvelles contradictions qui doivent se résoudre dans l’heure… Je ne suis pas angélique, je veux juste te dire: vous avez fait le plus dur, vous avez mis la Tunisie au centre du monde, et nous, vieux français, qui vivons avec nos deux cents ans de révolution, vous cédons volontiers la place: vous êtes un phare. Les télés françaises sont en boucle sur Tunis, pas un journal sans une Une historique. 2011: année de toutes les promesse? Tout à commencé en Tunisie. Tout est parti de Sidi Bouzid. L’aile du papillon qui déclenche le tsunami mondial a du brûler vif pour nous réveiller… OK, assez de lyrisme. Toujours pas de nouvelles de Wissem? Et a quand ton premier commentaire politique « de dans » la démocratie? Seras tu analyste ou actrice? Resteras-tu contre-pouvoir ou veux-tu prendre des responsabilités? Bon courage à tous…
    samedi, 15 janvier, 2011
    Lisa Salvia a dit…

    Bravo et merci!!
    Bon courage
    samedi, 15 janvier, 2011
    Jessy_ a dit…

    Espoir!
    I hope for all my heart everything will be okay..
    My boyfriend is now in the army in Hammamet and im so sorrowfull.. I worry so so much.. God is with you! ♥
    samedi, 15 janvier, 2011
    Kotoé Gouon a dit…

    Félicitation, j’espère que sa va continuer comme sa !
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    j’espère que les tunisiens demandent que notre paye soit laîque et que la liberté trouvera sa voix a travers tous nos média je suis frustre de ne pas etre a tunis avec ma famille .courage et merci a tous nos jeunes .sans oublier nos cher martyrs paix a leur âmes .nour de france
    samedi, 15 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    tunisiens que vous être c est une leçon qu on est en train d apprendre de vos sacrifices ,a vous de nous donnez les ingredients de cette revolution unique dans son genre
    samedi, 15 janvier, 2011
    Carlos (Espagne) a dit…

    Espoir! ¡Esperanza! أمل! Résistez les tunisiens! Tous les démocrates du monde sont avec vous. Courage, Lina, en Espagne on vous appuie. La Tunisie sera enfin libre.
    dimanche, 16 janvier, 2011
    Anonyme a dit…

    Difícil camino a la democracia efectiva y participativa.
    La rebelión en Túnez ha sido un movimiento al margen de los partidos y sindicatos, que han ido muy por detrás de la situación. Se podría calificar de luxemburguista (Rosa Luxemburgo): las masas, espontáneamente, sin dirección “profesional”, se han impuesto.
    El problema es que ahora, los partidos aprovechen este espacio de libertad creado por los participantes en las manifestaciones y en la rebelión, para introducirse e intentar hacer lo mismo que el tal Ben Alí: situarse bien y situar a los suyos.

    Es el problema de la falta de democracia interna en los partidos y la poca o nula representatividad y operatividad de unos sindicatos “orgánicos” ya del régimen, como en el caso de España.

    No obstante, el problema no es solo de Túnez. Lo tendremos en España de seguir perdiendo las clases medias el poder adquisitivo en términos reales, a la velocidad en que lo está haciendo y al aumentar el paro o, simplemente, mantenerse el paro con el aumento de la carestía de la vida. Será una situación insoportable.

    Y el caso es que con 98 $/barril y subiendo, vamos directos a una confrontación similar y por motivos no tan visibles como en Túnez, pero parecidos: falta de democracia interna (y externa) y participación en los partidos y trampas electorales infames que dejan fuera a muchos. Un coste burocrático hecho a base de clientelismo y nepotismo en la base municipal y autonómica, y una oligarquía que va a lo suyo al margen o en contra de los intereses de las clases medias populares.

    En su pecado, el sistema tendrá su penitencia. Lo malo es que la penitencia tendremos que pagarla los de siempre, a menos que se produzca un cambio de verdad.
    La única solución estable a la violencia: la democracia efectiva y participativa, que ahora, a los 92 años del asesinato de Rosa Luxemburgo, se hace más evidente su necesidad que nunca.
    O democracia participativa y socialización en libertad o barbarie.
    ¡Qué ejemplo de dignidad y lucha nos ha dado el vecino pueblo de Túnez!
    dimanche, 16 janvier, 2011
    Oda a dit…

    Belle leçon de courage! Votre avenir est entre vos mains, il vous appartient. Brisez ces chaines qui vous entravent.
    Le martyre de Mohamed Bouazizi n’aura pas été vain.
    Merci de montrer le chemin de la liberté
    dimanche, 16 janvier, 2011

  2. Tunisie : quelle opposition pourra intégrer le futur gouvernement ?
    Par Marie Kostrz | Rue89 |

    http://www.rue89.com/2011/01/15/tunisie-quelle-opposition-pourra-integrer-le-futur-gouvernement-185853

    Le président Mebazaa n’a pour l’instant approché que « l’opposition de façade » pour former le gouvernement d’union nationale.

    Le Premier ministre de Ben Ali, Mohamed Ghannouchi, qui s’était proposé pour le remplacer provisoirement, ne sera pas resté longtemps à la tête de la Tunisie.

    Un jour après la fuite de l’ex-président tunisien, chassé par la Révolution du jasmin, le Conseil constitutionnel a en effet opéré un clair retour à l’application du texte. La vacance du pouvoir confirmée, c’est Fouad Mebazaa, président de la Chambre des représentants, qui a été nommé chef de l’Etat tunisien par intérim.

    Selon Al Jazeera, Mohamed Ghannouchi reste chargé de former un gouvernement de coalition nationale, avant la prochaine élection présidentielle, qui devra se tenir d’ici à deux mois.
    Les partis non-reconnus exclus de la première réunion

    Fouad Mebazaa, ministre sous Bourguiba et membre de l’aristocratie tunisienne, a d’ores et déjà annoncé rencontrer le 15 janvier plusieurs partis d’opposition afin de plancher sur la création de ce gouvernement d’union nationale.

    Tout en se réjouissant de ce retour à la « normalité constitutionnelle », Taoufik Djebali, universitaire tunisien, remarque que tous les partis d’opposition n’ont pas été invités à la table de Mebazaa :

    « Seuls les cinq partis d’opposition de façade, en fait très proches du pouvoir, ont été sollicités.

    Deux partis réellement hostiles au pouvoir, le Parti démocratique progressiste (PDP) et le Forum démocratique pour le travail et les libertés, ont été contactés. »

    Le Parti communiste des ouvriers tunisiens (PCOT), le Congrès pour la République et Ennahda, parti islamiste d’opposition, non-autorisés en Tunisie, n’ont eux pas encore été approchés.
    « Trop tôt pour évoquer une réelle transition démocratique »

    Moncef Marzouki, président du Congrès pour la République et réfugié en France, regrette de ne pas avoir été contacté par Mebazaa. Déterminé, il s’apprête malgré tout à rentrer en Tunisie le 18 janvier, « sans attendre l’autorisation de personne ».

    Lorsque, joint par Rue89, il évoque ce samedi la transition politique, le leader reste cependant prudent :

    « Il reste à savoir si le code électoral va être modifié ou non. Les lois actuelles empêchent tout opposant au parti unique à se présenter. Par exemple, il faut avoir le soutien de trente députés pour pouvoir être candidat, sauf que pour le moment ils sont tous partisans du Rassemblement constitutionnel démocratique [RCD de Ben Ali, ndlr]. »

    Vincent Geisser, chercheur à l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam) et spécialiste du Maghreb, partage cette retenue :

    « Il est encore un peu trop tôt pour évoquer une réelle transition démocratique. Il faut voir dans les trois ou quatre prochaines semaines si le processus démocratique annoncé est réellement mis en œuvre, qui sera autorisé à se présenter. »

    La dernière déclaration de Mohamed Ghannouchi invite plutôt à l’optimisme. Selon Al Jazeera, il a affirmé que « tous les Tunisiens sans exception ni exclusion doivent être associés au processus politique ».
    Une alliance entre partis d’opposition en exil ?

    Déterminés à combattre ensemble le pouvoir et les règles que Ben Ali a imposées depuis vingt-trois ans, les partis d’opposition en exil souhaitent agir main dans la main. Moncef Marzouki confirme :

    « Nous sommes en contact avec le PCOT et Ennahada, mais pour l’instant nous ne parlons pas de candidature commune lors des prochaines élections. Il faut y aller étape par étape, d’abord liquider la dictature, modifier le code électoral.

    Si la démocratie est réellement instaurée, il y aura un vrai pluralisme. »

    A Paris, lors de la manifestation de vendredi, un responsable d’Ennahda affirmait également la détermination de l’organisation à participer à la création d’un gouvernement d’union nationale dont le parti unique, le RCD, ne ferait pas partie.

    Rached Ghannouchi, leader d’Ennahda, a en outre reconnu que des responsables proches du parti ont négocié des accords avec des partis laïques comme le PCOT, et le Parti démocratique progressiste. Selon France Info, l’opposant, en exil en Grande-Bretagne, prépare son retour en Tunisie.

    Ensemble, les trois partis réfléchissent à une série de propositions pour le pays, après vingt-trois ans d’autoritarisme. Moncef Marzouki :

    « Nous sommes en train de travailler sur un texte dans lequel nos projets pour le pays, en matière de démocratie ou de droit des femmes par exemple, seraient formulés. »

    Photo : un manifestant brûle une affichette de Ben Ali, à Marseille, le 15 janvier 2011 (Jean-Paul Pelissier/Reuters).
    A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

    * ► Révolution du jasmin : Ben Ali a quitté le pouvir et la Tunisie
    * ► Tous nos articles sur la Tunisie


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES