Voeux présidentiels Pourquoi la CGT n’ira pas… mercredi 5 janvier 2011

La CGT communique

Voeux présidentiels

Pourquoi la CGT n’ira pas…

mercredi 5 janvier 2011

L’année 2010 à été marquée par la mobilisation sociale unitaire pour s’opposer à la réforme des retraites fondées sur des bases injustes et inefficaces.

Face à ce mouvement d’ampleur exceptionnelle de plusieurs mois, soutenu par une très large majorité de la population, qui revendiquait l’ouverture de réelles négociations, ce fut l’intransigeance du coté du Président de la République et le dédain à l’égard des positions syndicales sur un choix de société qui conditionne l’avenir pour des millions de salariés.

C’est dans ce contexte que se présente la cérémonie habituelle des vœux de l’Elysée aux « forces vives » du pays.

Sans nul doute l’encouragement au « dialogue social » et la nécessité de « syndicats forts » seront classiquement présents dans les vœux présidentiels.

La CGT refuse d’apporter son concours à ce simulacre, elle décide par conséquent de décliner l’invitation de la Présidence pour les vœux de 2011.

Le mouvement sur les retraites a mis en évidence la nécessité de revoir les politiques d’emploi, de conditions de travail et du temps de travail, les exonérations de cotisations dont bénéficient les entreprises …

Plutôt que d’apporter des réponses à ces revendications, plusieurs responsables politiques, largement relayés par les médias, lancent une attaque en règle sur le temps de travail et les salaires en mettant les 35 heures dans leur ligne de mire.

La CGT dénonce avec la plus grande fermeté cette offensive visant une fois encore à culpabiliser les salariés en arguant des coûts excessifs du travail dans notre pays.

La CGT appelle ses organisations et les salariés à résister à toute velléité d’aggravation des conditions de vie et de travail qu’entraînerait la remise en cause des 35 heures dans le public comme dans le privé.

La meilleure réponse est d’être, ensemble, exigeants et mobilisés pour la prise en compte des revendications sociales dans les entreprises et les branches professionnelles.

Montreuil, le 5 janvier 2011

———la lutte continue———

DANS LA PRESSE

Le Monde:

La CGT boycotte les vœux du président aux « forces vives »

———la lutte continue———

Libération:

La CGT boycotte les vœux de Sarkozy

———la lutte continue———

Le Figaro:

La CGT boycotte les vœux
de Nicolas Sarkozy

———la lutte continue———

L’humanité:

La CGT n’ira pas aux voeux présidentiels


———la lutte continue———

Le Point:

La CGT refuse d’assister aux voeux de Nicolas Sarkozy

———la lutte continue———

 

Billet mis en ligne par D.R. (DS Cgt TEF SAS)

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers http://www.wikio.fr

Publicités

4 commentaires

  1. Le Point.fr – Publié le 07/01/2011 à 11:09 – Modifié le 07/01/2011 à 19:16
    35 HEURES – Bernard Thibault contre-attaque sur le temps de travail
    Le leader de la CGT pense que la majorité veut « abandonner toute durée légale nationale du temps de travail ».

    Source AFP

    En plein débat sur les 35 heures, la CGT entend faire renégocier au sein des entreprises certains aspects de la loi Bertrand de 2008 sur le temps de travail, en s’appuyant sur la Charte européenne des droits sociaux, a annoncé, vendredi, son secrétaire général Bernard Thibault. « Le temps de travail va être de nouveau d’actualité, mais pour une raison qui n’a pas encore été abordée puisqu’il se trouve que le Comité européen des droits sociaux vient de déclarer la loi française sur le temps de travail de Xavier Bertrand non conforme à la Charte européenne des droits sociaux », notamment sur le forfait jour et les astreintes, a déclaré Bernard Thibault sur RTL. « Nous allons nous faire fort de faire renégocier ces accords pour être conformes. Ce n’est pas vers un abandon de la référence aux 35 heures que nous allons aller (…), c’est pour avoir un accord plus conforme au droit européen », a-t-il lancé.

    Évoquant l’actuel débat sur les 35 heures au sein de la droite, le leader de la CGT a estimé que la majorité voulait « abandonner toute durée légale nationale du temps de travail pour s’en référer uniquement au cadre européen qui prévoit des durées maximums de 48 heures par semaine et laisser chaque entreprise libre de négocier elle-même la durée du temps de travail ». « Il y a manifestement une offensive pour faire baisser le coût du travail », a-t-il dit, redoutant que les salariés « aient encore une fois à y perdre ». La loi Bertrand d’août 2008 a maintenu une durée légale de 35 heures, mais elle a aussi, sous réserve d’un accord avec les syndicats ou représentants du personnel, donné pratiquement toute latitude aux entreprises pour augmenter et organiser le temps de travail.

  2. Bernard Thibault renverse la polémique sur les 35 heures

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20110107.OBS5850/bernard-thibault-renverse-la-polemique-sur-les-35-heures.html

    La CGT veut renégocier la loi Bertrand de 2008 sur le temps de travail, jugée non conforme à la charte européenne des droits sociaux.

    En plein débat sur les 35 heures, la CGT entend faire renégocier au sein des entreprises certains aspects de la loi Bertrand de 2008 sur le temps de travail, en s’appuyant sur la charte européenne des droits sociaux, a annoncé vendredi 7 janvier son secrétaire général Bernard Thibault.

    « Le temps de travail va être de nouveau d’actualité, mais pour une raison qui n’a pas encore été abordée puisqu’il se trouve que le comité européen des droits sociaux vient de déclarer la loi française sur le temps de travail de Xavier Bertrand non conforme à la charte européenne des droits sociaux », notamment sur le forfait jour et les astreintes, a déclaré Bernard Thibault sur RTL.
    « Nous allons nous faire fort de faire renégocier ces accords pour être conformes », a-t-il poursuivi.

    35 heures maintenues

    « Ce n’est pas vers un abandon de la référence aux 35 heures que nous allons aller (…) c’est pour avoir un accord plus conforme au droit européen », a-t-il lancé.
    Evoquant le débat sur les 35 heures au sein de la droite, le leader de la CGT a estimé que la majorité voulait « abandonner toute durée légale nationale du temps de travail pour s’en référer uniquement au cadre européen qui prévoit des durées maximum de 48 heures par semaine et laisser chaque entreprise libre de négocier elle-même la durée du temps de travail ».
    « Il y a manifestement une offensive pour faire baisser le coût du travail », a-t-il dit, redoutant que les salariés « aient encore une fois à y perdre ».
    La loi Bertrand d’août 2008 a maintenu une durée légale de 35 heures, mais a aussi, sous réserve d’un accord avec les syndicats ou représentants du personnel, donné quasiment toute latitude aux entreprises pour augmenter et organiser le temps de travail.

    (Nouvelobs.com avec AFP)

  3. Bernard en a  » raz la coupe  » de Nicolas …!

    http://larepubliquedupeuple.over-blog.com/article-bernard-en-a-raz-la-coupe-de-nicolas-64423185.html

    Il est vrai que çà donnait une sale image , de voir ces syndicalistes ( enfin leurs élites ) répondre aux bons voeux du1-france-s-president-sarkozy-reacts-as-he-speaks-with-secre.jpg président ! …et de boire le Champagne ensemble ! …pendant que dans les manifs , c’était haro Sarko partout , sur les banderolles ! ..Il a dû très certainement se faire remonter les bretelles par sa base , dont les  » conti de Mathieu  » qui ne se sont pas génés ( Tibault : racaille à calmer la base ) ! … Bernard a dû finir par comprendre , que  » la coupe était pleine » …Alors , à défaut d’engager la grande lutte manif finale sur les retraites tant promise ( qui semble être désormais tombée à l’eau ) …Il fait la gréve de l’Elysée ! …Il faut bien se faire pardonner !

    A lire , Bernard refuse de participer à un simulacre ( il aurait pu y penser bien avant )

    Et la droite regrette sa décision …évidemment ! …

    Quand aux autres syndicats ( sauf Sud qui n’est jamais invité ) , ils ne comprennent pas !… Povs cons ! ..

    Et Sarko se demande pourquoi ……..mais parce qu’il veut rectifier son image ci jointe et si contestée et si ambiguë , voyons !

  4. Dans le nouvel OBS:

    Voeux: Sarkozy ironise sur l’absence de la CGT

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20110106.OBS5796/voeux-sarkozy-ironise-sur-l-absence-de-la-cgt.html

    Le président de la République a un peu plus souligné le boycott de la CGT en profitant de l’occasion pour rendre hommage à « l’esprit de responsabilité » des partenaires sociaux et rappeler « la tradition républicaine ».


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES