Lundi 29 novembre à 20H00 – Maison du Tourisme – GRENOBLE: RÉUNION PUBLIQUE du Nouveau Parti Anticapitaliste

RÉUNION PUBLIQUE
du Nouveau Parti Anticapitaliste

Face à la casse sociale et aux politiques sécuritaires,


Quelles résistances ?

Avec Basile POT

( Cheminot, syndicaliste, membre de la direction du NPA)

Lundi 29 novembre à 20H00


Maison du Tourisme – GRENOBLE

14 rue République (Tram A et B – Arrêt Office du tourisme)



Déclaration publique du Conseil politique national du Nouveau parti anticapitaliste
adoptée par le CPN 13 et 14 novembre

En France, comme partout en Europe, les gouvernants de droite comme de gauche, « ceux d’en haut », veulent nous faire payer la facture de leur crise. Tous les moyens sont bons pour augmenter les  profits, protéger les privilèges d’une minorité. Cadeaux fiscaux aux plus riches, gel ou baisse des salaires, démantèlement des services publics, suppressions massives d’emplois, licenciements, destructions des protections sociales : voilà la potion amère administrée pour soigner la grave maladie qui frappe le système capitaliste. Confrontés à une crise écologique qui menace les ressources, la bio-diversité et l’avenir de l’humanité, les puissants de ce monde se lancent dans un capitalisme vert qui ne résoudra rien et n’a pour but que de trouver de nouveaux marchés.

En France, la loi sur les retraites est l’acte I d’un plan d’hyper-austérité. En prétextant les sauvegarder, il s’agit en réalité de détruire les retraites par répartition et, au-delà, le système de Sécurité sociale basé sur la solidarité, pour libérer les fonds qui «dorment ». De quoi ravir tous les profiteurs et, en premier lieu, le dirigeant du groupe Malakoff-Médéric : Guillaume Sarkozy.

Seulement voilà, des millions de jeunes, de travailleuses et de travailleurs, de précaires et de chômeurs, ont résisté. La mobilisation que nous avons vécu a été exceptionnelle, par sa durée et sa radicalité. Manifestations multimillionnaires répétées, blocages et grèves reconductibles se sont conjugués pour faire face à l’offensive antisociale. L’ultra majorité de la population a été vent debout contre les parlementaires de droite, la clique de ministres et leurs chefs, Nicolas Sarkozy et Laurence Parisot.

Oui, c’est dans la rue que se trouvent la lucidité, la dignité, la légitimité ! Pas au Parlement, à Matignon ou à l’Élysée !

A la destruction, nous répondons mobilisation ! Au projet de  loi contre les retraites, nous avons massivement répondu retrait ! A sa promulgation, nous répondons abrogation ! La colère sociale est durable.

Au-delà des grandes journées décidées par l’intersyndicale, des équipes syndicales, des secteurs radicaux significatifs du mouvement social ont poussé pour organiser l’affrontement. Le NPA a participé à ce mouvement. Chacun voit bien que pour gagner, pour faire reculer le patronat et le gouvernement et pas renégocier leurs réformes, il faut aller plus loin. Il fallait et il faudra la grève générale reconductible. Le mouvement de blocage de l’économie, la grève des raffineries, des transports ou des ports ont montré la force du mouvement social. En nous y mettant toutes et tous, la peur et la crainte de l’avenir peuvent changer de camp et le pouvoir être à genoux. C’est cette voie qu’il faut suivre.

Destruction des droits sociaux, mensonge, violence, répression, atteinte au droit de grève, déni de démocratie, collusion d’intérêts, la Sarkozie est ultra nocive et nous sommes des millions et des millions à en avoir vraiment ras-le-bol ! Le renforcement de l’action dans nos lieux de travail par des syndicats combatifs est évidemment à l’ordre du jour.

Vouloir les virer tous le plus vite possible invite aussi à débattre en terme de programme et de pouvoir. C’est un débat qui n’est pas confiné aux mouvements politiques existants mais qui intéresse massivement celles et ceux qui sont engagés dans le mouvement.

Le Parti Socialiste était présent aux manifestations – et c’est tant mieux –, mais pris dans une contradiction insoluble. La position du PS ne se différencie pas fondamentalement de celle du pouvoir sur la question des retraites comme le montre, par exemple, le vote de ses parlementaires  pour l’allongement de la durée de cotisation. Entièrement situé dans le cadre de l’économie de marché, le programme du PS est une autre façon de faire payer la crise à la majorité de la population.

La véritable rupture suppose que la société soit organisée pour satisfaire les besoins sociaux fondamentaux et échapper aux intérêts privés d’une minorité d’actionnaires et de banquiers. Ces besoins doivent être garantis  santé publique, éducation, logement, protection sociale, droit à un vrai salaire, à l’emploi et mise hors la loi des licenciements.

Cette rupture suppose la mise en œuvre d’un programme anticapitaliste, l’appropriation sociale des grands moyens de production et financiers, la répartition des richesses, la protection des ressources et la rupture avec les institutions.

Le seul gouvernement utile sera un gouvernement appliquant une telle politique, avec des structures de décision politique démocratiques, organisées pour et par la majorité de la population.

Une telle perspective n’est évidemment pas compatible avec le programme, la stratégie du PS et sa perspective d’alternance gouvernementale de 2012.

C’est pourquoi le NPA en appelle au regroupement pour construire et imposer l’alternative anticapitaliste. Nous proposons que toutes  celles et ceux qui luttent et ne lâchent rien, jeunes, salariés, précaires, chômeurs, retraités, équipes de militantes et des militant radicaux du mouvement social, formations engagées dans la lutte en débattent  ensemble pour avancer dans cette voie.

Conseil politique national du NPA,

Le 14 novembre 2010

Salutations, NPA 38


Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers http://www.wikio.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES