Syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS: SOUTIEN-SOLIDARITE AUX SALARIÉES DE MOLEX/ VILLEMUR.

« L’américain Molex refuse désormais de donner à sa filiale française l’argent nécessaire pour exécuter le plan social lié à la fermeture de l’usine de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), après les plaintes de 189 salariés devant les prud’hommes ».


Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers

Publicités

Un commentaire

  1. Les salariés et l’État lâchés par Molex
    villemur-sur-tarn

    http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/14/926862-Les-salaries-et-l-Etat-bafoues-par-Molex.html

    Le groupe Molex vient de répliquer à l’action engagée aux prud’hommes par 188 salariés de son usine de Villemur-sur-Tarn, en cessant de financer le plan social et en arrêtant le paiement des salaires. La nouvelle a suscité quelques réactions…

    Outré ! L’avocat des Molex, Maître Denjean, qui s’était prononcé hier (1) sur la liquidation judiciaire de la société de connectique de Villemur fermée en 2009, et la suppression de paiement des salaires aux 23 salariés par la direction a eu la confirmation de ce qu’il pressentait : les dirigeants de Molex ont agi ainsi simplement parce que, dit-il, « 188 salariés ont osé saisir les prud’hommes ! ». Cette nouvelle est tombée en fin de journée, par mail, via le mandataire chargé de lancer la procédure, lequel n’avait pas donné de suite aux questions posées par l’avocat toulousain. Voilà qui est fait, et permet en même temps de constater combien ces dirigeants son respectueux des lois françaises… « Il est clairement écrit que la direction veut cesser toute forme de soutiens financier en raison de la saisine des salariés. On a du mal à le croire », ajoute l’avocat.

    État bafoué

    Voilà donc un plan social au point mort. Mais aussi des engagements pris devant l’Etat aujourd’hui bafoués, Molex ayant en effet accepté le paiement des congés de reclassement et du PSE lors des négociations. Dans la foulée, Christian Estrosi, Ministre chargé de l’Industrie auprès du Ministre de l’économie, a lui aussi réagi déclarant qu’il « ne laisserait pas Molex fuir et trahir un seul de ses engagements » et userait de « tous les moyens de droit possibles afin que Molex garantisse le paiement des sommes dues aux salariés ». Molex, de son côté, justifiait, hier, ce dépôt de bilan en jugeant « exhorbitante » l’indémnité demandée par les salariés. Maître Denjean a annoncé qu’une plainte pourrait être déposée à l’encontre de la société Molex.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES