SOLIDARITE AVEC LES SALARIES DE DURA LA TALAUDIÈRE/ Molex: le groupe américain refuse de financer la suite du plan social.

Les salariés de DURA LA TALAUDIERE dans la LOIRE sont en grève sur les salaires depuis 4 jours et la direction d’entreprise n’a pas trouvé mieux que d’assigner 22 salariés (dont 4 élus CGT) au tribunal aujourd’hui même à 11H.

Le patronat de la métallurgie face à la tension qui monte augmente la répression contre la CGT et ses militants.

La solidarité doit être au plus haut dans nos rangs..

Merci d’envoyer vos mots de soutien à luttes@ftm-cgt.fr

Et mots de protestation au fax de la direction : 04 77 53 87 92

———————————————————————-

Dura à La Talaudière : soutien massif aux salariés en grève

Une délégation de deux cents manifestants est venue soutenir les salariés en grève  / Philippe Vacherzoom

Une délégation de deux cents manifestants est venue soutenir les salariés en grève / Philippe Vacher

En grève illimitée depuis lundi (salaires, conditions de travail…), les agents de production de Dura (sous-traitance automobile) ont bénéficié d’un soutien extérieur. Alors que vingt-deux d’entre eux étaient assignés à comparaître devant le tribunal de grande instance de Saint-Étienne (voir notre édition de mercredi 13 octobre), cheminots, ex-salariés d’Ackers, mais aussi représentants syndicaux de la CGT, de FO, Solidaires, pour ne citer qu’eux, se sont déplacés sur les lieux. Près de deux cents personnes au total. Dès 14 heures, alors que les grilles de l’établissement étaient toujours barricadées par les salariés grévistes, une deuxième action était montée. En effet, un cordon humain tout autour du rond-point adjacent à l’entreprise était installé. Pendant près de deux heures, la circulation a été ainsi été interrompue sur cet axe (La Talaudière-Saint-Étienne), très fréquenté. Une opération qui s’est relativement bien passée, même si on a pu noter ici et là quelques invectives d’automobilistes mécontents.

À l’heure où nous mettions sous presse, nous étions sans nouvelles d’une éventuelle décision du tribunal. Et donc de la suite donnée au mouvement.

——————————————————————–

Syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS

Le jeudi 14 octobre 2010

SOUTIEN-SOLIDARITE AUX SALARIÉES DE DURA LA TALAUDIERE

Dernière info:

Les Molex envisagent de poursuivre leur ancien employeur

Voici le communiqué de C. Estrosi concernant Molex.

« Je ne laisserai Molex fuir ses responsabilités et trahir un seul de ses engagements »

Christian Estrosi, ministre chargé de l’industrie, condamne avec la plus grande fermeté l’attitude du groupe américain Molex qui vient d’enclencher brutalement et sans aucune concertation la liquidation judiciaire de sa filiale française. Cette filiale est chargée du paiement des congés de reclassement et du Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE). A ce jour, sur 283 salariés,19 sont encore en congés de reclassement et n’ont pas reçu l’intégralité des sommes qui leur sont dues au titre du PSE. Ces salariés n’ont pas reçu le versement de leur congé de reclassement pour le mois de septembre. Des aides au titre de la création d’entreprises ou de la formation sont également dues.

Christian Estrosi exige du groupe Molex qu’il prenne toutes ses responsabilités en assumant sans délais chacun des engagements pris devant lui.

Le ministre chargé de l’industrie entend user de tous les moyens de droit possibles afin que Molex garantisse le paiement des sommes dues aux salariés.

Christian Estrosi a ainsi déclaré : « Je ne laisserai pas Molex fuir ses responsabilités et trahir un seul de ses engagements.

Il y a un an, alors que tout semblait perdu et le dialogue social totalement bloqué, j’ai obtenu le retour des dirigeants de Molex autour de la table des négociations avec, à la clé, la signature d’un Plan de sauvegarde de l’emploi doté d’un montant de plus de 27 millions d’euros, et le maintien d’une activité industrielle à Villemur-sur-Tarn.

Aujourd’hui, Villemur-Industries (VMI), en plein développement, compte déjà plus de 40 salariés, dont 39 anciens Molex, et dépassera l’objectif initial prévu de 50 salariés avant la fin 2010.

Molex: le groupe américain refuse de financer la suite du plan social

L’américain Molex refuse désormais de donner à sa filiale française l’argent nécessaire pour exécuter le plan social lié à la fermeture de l’usine de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), après les plaintes de 189 salariés devant les prud’hommes, a-t-on appris de source syndicale.
« Cette décision communiquée mardi à notre avocat Me Jean-Marc Denjean nous confirme les méthodes mafieuses de Molex, avec ces mesures de rétorsion contre les salariés qui contestent leur licenciement économique devant les prud’hommes », a déclaré Guy Pavan, délégué CGT, mercredi à l’AFP.
Les 23 représentants du personnel, licenciés en avril, six mois après le reste des 283 salariés de l’usine, et en congé de reclassement jusqu’en janvier 2011, s’étaient étonnés la semaine passée de ne pas avoir touché leur indemnité de septembre.
« Un liquidateur amiable a été nommé par le tribunal de commerce de Paris et fait le point actuellement sur les disponibilités de la société », expliquait alors la direction, représentée à Paris par le cabinet Hill and Knowlton.
Le liquidateur amiable nommé le 28 septembre, la société BTSG, a précisé mardi dans une lettre adressée à l’avocat des Molex et dont l’AFP a eu connaissance, que la société française « Molex Automotive SARL n’est pas en mesure d’honorer l’échéance du 30 septembre ».
BTSG ajoute que le groupe américain lui a signifié mardi son refus d’apporter les fonds nécessaires à sa filiale, après avoir déjà versé 30 millions d’euros.
« La délivrance de 189 assignations devant le conseil des prud’hommes de Toulouse en date du 24 septembre (…) visant à obtenir une indemnisation supplémentaire équivalent à cinq années de salaires (…) les conduisent à cesser purement et simplement toute forme de soutien financier à leur filiale française », explique la lettre.

—————————————————————

Solidarité des Molex

Wikio - Top des blogsWikio - Top des blogs - Divers

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES