Large soutien aux GM un peu partout: il est confirmé et reconnu que la CGT ne signe pas l’accord chantage de réduction des salaires.

Les mésaventures de nos camarades de la General Motors ont été largement connues. Dernière en date, la signature hier par la CGT d’un « accord » avec la direction de l’entreprise. Accord qui fait jaser, mais qui en fait ne mange pas de pain : la CGT ne contestera pas l’accord du 23 juillet (ce qu’elle ne pouvait de toutes les façons pas faire, étant minoritaire), moyennant quoi la direction n’exige plus la signature de tous les syndicats (CGT comprise). Et il est confirmé et reconnu que la CGT ne signe pas l’accord chantage de réduction des salaires.

Quoiqu’en disent les « journalistes policiers, marchands de calomnies » (texte d’une chanson de la Commune, déjà…) qui se sont empressés de mettre à la une la prétendue signature de l’accord par la CGT (voir ci-contre).LMmagouille GM

Par contre les militants CGT ont porté plainte, pour séquestration et menace de morts, retour aux bonnes vieilles méthodes de la CFT, comme le fait remarquer un lecteur.

Le référendum a beaucoup fait causer, et la ferme position de nos camarades de la General Motors a provoqué une vague de soutien.

Nous citerons en premier lieu la position des camarades de Goodyear, bien sûr, qui reviennent sur les abandons que l’on demande aux ouvriers aujourd’hui, premiers engrenages des abandons de demain, soumission au diktat capitaliste sans aucune garantie réelle. Ce qu’avait d’ailleurs expliqué la CGT de GM, exemple de l’usine Opel d’Anvers à la clé.

En commentaire à l’article précédent sur ce blog, nous avions déjà vu le soutien de la CGT Ford Blanquefort (les camarades ont des liens historiques), et celui du CGT-E Dalkia (SUD-Energie).

CegelecSoutienGM.jpg Nous rajoutons le soutien des camarades de Cegelec (voir ci-contre), manifestement particulièrement énervés (à juste titre !) par l’empilage successifs des provocations patronales.

Enfin, il faut conclure par la position confédérale.

La Confédération vient de publier un communiqué, déjà curieusement intitulé « le dénouement » (dénouement de quoi ???) et donc le contenu est encore plus suspect. Communiqué également signé par la Fédération qui a soutenu clairement le syndicat, et l’UD 67.

Alors qu’elle avaient été silencieuse sur le référendum pourtant à la Une de l’actualité, le vote proposé, la régression sociale, la tentative d’imposer la signature à nos camarades, voilà la Confédération qui se gargarise d’un prétendu « accord » signé par la CGT avec la direction de la GM. Ne regrette-elle pas au fond d’elle-même que nos camarades n’aient pas signé l’accord chantage du 23 juillet ???

Au risque de nous répéter, nous avons besoin de positions franches et claires, compréhensibles pour les travailleurs, telles celles des camarades de Goodyear, Ford, Cegelec et autres Dalkia, pas de circonvolutions où on ne sait plus ce qu’il faut penser !

—————————————————

VOIR AUSSI:

Cegelec : comment l’Etat et le patron « éliminent » le problème de l’amiante
Wikio - Top des blogshttp://www.wikio.frWikio - Top des blogs - Divers

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES