Suite aux meurtres de militants de la flottille de la liberté par l’armée israélienne :

Flag Palestine
Image by erjkprunczyk via Flickr

De très nombreuses organisations iséroises (AFPS, Collectif isérois pour la Palestiine, CIIP, Pas à Pas, Les Alternatifs, le NPA, le PC, le PCOF, le Mouvement de la Paix, Les Verts, Parti des Indigènes de la république...) horrifiées et révoltées par l’attaque barbare de la flotille de la liberté par l’armée israélienne (au moins 16 morts…), appellent comme à Paris à un RASSEMBLEMENT ce LUNDI 31 MAI à 18H30 Place Félix Poulat.

Nous invitons tous nos amis à venir à ce RASSEMBLEMENT.. Le CA du CIIP
Centre d’Information Inter-Peuples
6, rue Berthe de Boissieux
38000 GRENOBLE
Tél./Fax : 04 76 87 59 79
http://www.ciip.fr/
——————————————————-

Centre d’Information Inter-Peuples
6, rue Berthe de Boissieux
38000 GRENOBLE
Tél./Fax : 04 76 87 59 79
http://www.ciip.fr/

From: CIIP
Sent: Tuesday, June 01, 2010 10:15 AM
Subject: GAZA: Appel à une Manifestation ce samedi 5 juin à 15H
Appel aux organisations associatives, syndicales et politiques: hier lundi 31 mai plus de 400 personnes se sont retrouvées rue Félix Poulat pour dénoncer l’acte de piraterie meurtrier et inqualifiable de l’armée israélienne contre la flottille de la paix et de la solidarité qui voulait apporter vivres, médicaments, couvertures, maisons en bois à une population littéralement assiégée et étranglée.
A la demande de très nombreux manifestants et après concertation avec plusieurs organisations il a été envisagé d’appeler à une MANIFESTATION ce samedi 5 juin à 15H. Mais la décision doit être prise lors d’une REUNION INTER-ORGANISATIONS à laquelle nous vous invitons ce MERCREDI 2 JUIN à 18H. Toutes les salles de la MDA étant déjà réservées, nous nous « presserons » dans les locaux du CIIP (Bureau 113, 1er étage). Comme on nous l’a demandé, pour gagner du temps, nous vous joignons un projet d’appel. Si ce projet de manifestation est validé, il restera à fixer les mots d’ordre et slogans, à décider d’un itinéraire (qui permette à la voiture sono que les amis de Solidaires acceptent de mettre à notre disposition), d’une banderole commune. Et bien sûr d’un tract d’appel, des prises de paroles (au départ et à la fin)…
Solidairement, Jo Briant
Centre d’Information Inter-Peuples
6, rue Berthe de Boissieux
38000 GRENOBLE
Tél./Fax : 04 76 87 59 79
http://www.ciip.fr/
———————————————————————
PROJET D’APPEL:

Des sanctions contre Israël, maintenant !

Ce matin, lundi 31 mai, l’armée israélienne a commis un nouveau crime en attaquant la flottille de bateaux qui transportaient de l’aide humanitaire pour les habitants de Gaza soumis depuis des mois à un blocus barbare. Le nombre de morts – on parle d’une vingtaine – et de blessés montre qu’il s’agit d’un massacre délibéré.

Avec le peuple palestinien, avec toutes les forces progressistes en France et dans le monde, nous dénonçons cet acte de terrorisme d’Etat, qui s’ajoute à la longue liste des crimes commis par l’Etat israélien contre le peuple palestinien. Aujourd’hui, Israël s’en est pris à des militants et des organisations de solidarité avec le peuple palestinien qui voulaient briser le blocus.

Nous ne nous contentons pas des condamnations verbales des gouvernements alliés d’Israël. Les gouvernements israéliens s’assoient sur les résolutions internationales et se moquent de ces critiques, dès lors qu’elles ne sont pas suivies d’actes concrets, de sanctions qui frappent politiquement et économiquement cet Etat qui sème la guerre et l’instabilité dans toute la région. L’accueil d’Israël au sein de l’OCDE est une des multiples preuves du soutien accordé par les grandes puissances à la politique de provocation, de guerre, menée par Israël.

Assez d’hypocrisie !

Des actes !

C’est maintenant qu’il faut mettre en œuvre des sanctions pour lever le blocus de Gaza.

Nous tenons à exprimer notre solidarité avec les militants qui ont tenté de briser le blocus.

Nous exigeons que justice soit faite contre les responsables politiques et militaires de cette boucherie.

Notre Parti appelle à participer aux rassemblements unitaires qui vont se tenir aujourd’hui, à Paris, Strasbourg, Montpellier… et dans plusieurs villes.

18h30 à Paris, près de l’ambassade israélienne, métro Franklin Roosevelt

18h, place Kléber à Strasbourg

18h, place de la comédie à Montpellier

Paris, 31 mai 2010

Parti Communiste des Ouvriers de France

Site : www.pcof.net – courriel : pcof@pcof.net

Appel à une Manifestation ce samedi 5 juin à 15H


Wikio - Top des blogs http://www.wikio.fr

POUR EN SAVOIR PLUS:

Gaza war pictures

CARTE DE GAZA

L’Exodus De La Freedom Flotilla – Israel Etat Terroriste Hors De L’ONU Boycott Total

Reblog this post [with Zemanta]

Wikio - Top des blogs - Divers

Publicités

8 commentaires

  1. Le cargo « Rachel Corrie » poursuit sa route vers Gaza
    LEMONDE.FR avec AFP | 04.06.10 | 10h54 • Mis à jour le 04.06.10 | 15h31

    Le cargo Rachel Corrie, affrété par une organisation irlandaise pour acheminer de l’aide humanitaire à la bande de Gaza, se dirigeait toujours, vendredi 4 juin, vers l’enclave palestinienne. Auparavant, le mouvement Free Gaza, organisateur de la flottille d’aide pour Gaza arraisonnée en début de semaine par Israël, avait fait état d’une perte de contact avec le navire.

    « Jenny Graham, une passagère à bord, a déclaré ce matin par téléphone satellitaire : ‘Nous sommes à environ 150 milles de Gaza, avançant à bonne allure, et espérons arriver à Gaza samedi matin' », indique la Campagne de solidarité Irlande Palestine. A Chypre, une porte-parole de Free Gaza, Mary Hughes Thompson, a ajouté que le navire à sa vitesse actuelle serait en mesure d’atteindre Gaza dans la soirée. « Nous nous attendons à ce qu’ils reportent leur arrivée à demain (samedi) parce qu’il serait assez dangereux de le faire de nuit », a-t-elle souligné ».

    ARRIVÉE PRÉVUE LE 5 MAI

    Mme Thompson a expliqué que l’association avait tenté en vain d’obtenir que le bateau fasse étape dans un port de la région afin d’embarquer des personnalités et des journalistes et dissuader ainsi Israël de tenter un abordage comme celui de la flottille.

    Le Rachel Corrie, à bord duquel voyagent 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, dont un prix Nobel de la paix et un ancien responsable de l’ONU, transporte un millier de tonnes d’aide, selon les organisateurs. Il devait initialement faire partie de la flottile arraisonnée le 31 mai.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/06/04/le-cargo-en-route-pour-gaza-n-est-plus-joignable_1367652_3218.html

  2. La Turquie, nouvelle héroïne du monde arabo-musulman
    Par Marie Antide | Cadre en entreprise | 03/06/2010 | 22H45

    Son implication dans la flottille de la paix l’a démontré : Ankara est devenue une force politique internationale aux dépens d’Israël

    http://www.rue89.com/paristanbul/2010/06/03/la-turquie-nouvelle-heroine-du-monde-arabe-153516

  3. Des sanctions contre Israël, maintenant !

    Ce matin, lundi 31 mai, l’armée israélienne a commis un nouveau crime en attaquant la flottille de bateaux qui transportaient de l’aide humanitaire pour les habitants de Gaza soumis depuis des mois à un blocus barbare. Le nombre de morts – on parle d’une vingtaine – et de blessés montre qu’il s’agit d’un massacre délibéré.

    Avec le peuple palestinien, avec toutes les forces progressistes en France et dans le monde, nous dénonçons cet acte de terrorisme d’Etat, qui s’ajoute à la longue liste des crimes commis par l’Etat israélien contre le peuple palestinien. Aujourd’hui, Israël s’en est pris à des militants et des organisations de solidarité avec le peuple palestinien qui voulaient briser le blocus.

    Nous ne nous contentons pas des condamnations verbales des gouvernements alliés d’Israël. Les gouvernements israéliens s’assoient sur les résolutions internationales et se moquent de ces critiques, dès lors qu’elles ne sont pas suivies d’actes concrets, de sanctions qui frappent politiquement et économiquement cet Etat qui sème la guerre et l’instabilité dans toute la région. L’accueil d’Israël au sein de l’OCDE est une des multiples preuves du soutien accordé par les grandes puissances à la politique de provocation, de guerre, menée par Israël.

    Assez d’hypocrisie !
    Des actes !
    C’est maintenant qu’il faut mettre en œuvre des sanctions pour lever le blocus de Gaza.
    Nous tenons à exprimer notre solidarité avec les militants qui ont tenté de briser le blocus.
    Nous exigeons que justice soit faite contre les responsables politiques et militaires de cette boucherie.

    Notre Parti appelle à participer aux rassemblements unitaires qui vont se tenir aujourd’hui, à Paris, Strasbourg, Montpellier… et dans plusieurs villes.

    18h30 à Paris, près de l’ambassade israélienne, métro Franklin Roosevelt
    18h, place Kléber à Strasbourg
    18h, place de la comédie à Montpellier

    Paris, 31 mai 2010
    Parti Communiste des Ouvriers de France

    Site : http://www.pcof.net – courriel : pcof@pcof.net

  4. Les objectifs politiques inavoués de la provocation israélienne contre la flotille internationale « Gaza Freedom »
    mercredi 2 juin 2010 – par Mohamed Tahar Bensaada
    Enseignant-chercheur

    http://oumma.com/Les-objectifs-politiques-inavoues

  5. Attaque Israëlienne dans les eaux de Gaza: riposte(s) locales
    global / resistances lundi 31 mai 2010 – 14:21:44 par modo

    e 31 mai, un commando israëlien a attaqué un bateau appartenant à une flotte humanitaire souhaitant apporter du matériel de survie à la population de Gaza, sous le coup d’un blocus israëlien. Plusieurs personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées. Déjà, à travers le monde, des multiples manifestations et actions ont lieu pour protester contre cette attaque.

    Dès aujourd’hui (31 mai), à Nantes, l’AFPS appelle à un rassemblement, à 18h00 à la croisée des trams (Commerce). A Paris, d’autres organisations (NPA, Génération Palestine, …) se joignent à eux pour appeller à un rassemblement à 18h30 devant l’ambassade d’Israël. Pour Angers le rassemblement est le 1er juin à 18h à fleur d’eau. Pour Rennes et Brest c’est le 2 juin (voir l’agenda du site).

    Dans le monde, des multiples manifs ont lieu, notamment en Iraq, à Istanbul, à Jérusalem, en Jordanie, ou à Londres. Si vous lisez l’anglais, vous pouvez aller voir sur Al Jazeera. En France, des manifs ont eu lieu dans de nombreuses villes (Marseille, Toulouse, Lyon, …). Un compte-rendu d’une manif à Strasbourg a été publié sur Indy.
    Le site mouvements.info publie maintenant un texte écrit samedi soir (deux jours avant l’attaque) par un des participant-e-s à la flottille humanitaire, qui décrit le climat de tension qui régnait déjà à ce moment-là.

    http://nantes.indymedia.org/

  6. Bonjour,

    arrêtez le massacre

  7. Mercredi 21 janvier 2009
    La CGT Alstom réclame que l’entreprise française cesse sa collaboration avec Israël

    Un lecteur fidèle et avisé nous signale cet article paru sur le site du CAPJPO-EuroPalestine. (http://ouvalacgt.over-blog.com/ext/http://www.europalestine.com/spip.php?article3679)
    Une position tranchée de la CGT Alstom qui fait honneur aux traditions internationalistes du syndicalisme de classe. Déjà en 2006 et à propos du même contrat, le syndicat « refusait dêtre complice de la colonisation israélienne en Palestine », dans la mesure où le rôledu tramway en construction est justement de relier les colonies sionistes entre elles.

    Dans un communiqué du 14 janvier dernier, la CGT d’Alstom, qui participe à la construction d’un tramway réservé aux colons juifs, exige que l’entreprise francaise « cesse sa participation au projet autant pour les livraisons que pour les prestations, actuelles ou futures ».

    Dans la déclaration au comité de groupe France concernant la construction du tramway de Jérusalem le syndicat CGT écrit notamment :

    « Parmi les contrats d’Alstom en cours, figure toujours celui concernant la ligne de tramway en construction à Jérusalem et dans le voisinage de cette ville du côté de la Cisjordanie.

    Nous affirmons que, dans le cas précis de la construction du tramway de Jérusalem, au lieu de faire comme si rien n’était, il faut voir la réalité en face.

    1) Cette ligne de transport traverse des territoires de la région de Palestine que l’État d’Israël a occupés par la force militaire, et ceci est vrai aussi bien pour l’aire des colonies du Grand-Jérusalem situé dans le périmètre de la Cisjordanie, que pour Jérusalem-Ouest occupé en 1947-48.

    2) Israël est en guerre directe et ouverte contre la population palestinienne dans les territoires entourant cet État, et ceci pour son propre compte et non pas en exécution d’un quelconque mandat donné par telle ou telle institution susceptible de lui conférer la moindre apparence de légitimité internationale. Les événements à Gaza montrent à quel point la stratégie appliquée par Israël est dépourvue de scrupules quant au non-respect de la population palestinienne comme êtres humains.

    3) L’affirmation mise en avant par la direction d’Alstom, selon laquelle le groupe n’a pas de lien contractuel direct avec le client israélien concerné, constitue une fausse excuse. Peu importe que le lien soit juridiquement direct ou indirect. Compte tenu de ce qui vient d’être dit, nous considérons que notre travail à nous, salariés d’Alstom, ne doit en aucune manière contribuer à l’exécution d’activités au bénéfice de l’État d’Israël, et il est de la responsabilité de notre employeur d’adopter l’attitude qui s’impose : renoncer à la participation au contrat. On peut rappeler d’ailleurs qu’une procédure juridique est en cours pour examiner la nature des contrats, et que l’analyse des documents présentés confirme l’implication directe d’Alstom.

    La CGT maintient et renouvelle donc son exigence à ce sujet :

    Indépendamment du fait que les travaux de production en France soient achevés en partie ou dans leur totalité, Alstom doit cesser sa participation au projet autant pour les livraisons que pour les prestations, actuelles ou futures. »

    Massy, le 14/01/2009

    http://ouvalacgt.over-blog.com/article-27027067.html

  8. Point de vue:

    Boycott des entreprises israéliennes : la Confédération a choisi son camp
    Lors de la campagne contre l’implantation de l’entreprise Agrexco à Sète, nous posions la question : « la CGT doit choisir son camp ».

    A l’heure où les sionistes imposent un blocus de fer au peuple palestinien, jusqu’à massacrer un convoi humanitaire en pleines eaux internationales, la CGT a beau dénoncer (plus que mollement), sur le fond elle choisit son camp, celui du refus du boycott et donc de la conciliation avec la barbarie.

    Une déclaration de la CE confédérale (sauvegardée ICI) vient d’être publiée, intitulée « Pour la paix et la justice. La CGT solidaire des travailleurs palestiniens » vient de mettre les points sur les i.

    Nous en extrayons la partie la plus significative :
    Les campagnes actuelles de boycott ne s’inscrivent pas dans cette logique politique, ni dans leurs objectifs affirmés, ni dans leurs implications car
    – En pratiquant une « punition collective », elle assigne les citoyens israéliens au « camp » de leur gouvernement et contribue à délégitimer celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans sa politique.
    – En plaçant de fait sur un même plan les produits israéliens (frontières de 1967) et ceux fabriqués illégalement (dans les territoires occupés), on en vient à gommer la distinction entre les deux territoires.
    – En ignorant le camp de la paix israélien sous prétexte qu’il est faible, ces campagnes l’affaiblissent et l’isolent davantage. Au final, le boycott s’avère contre productif et c’est pourquoi la Cgt n’entend pas participer à ces campagnes.
    La Cgt a toujours refusé de stigmatiser quelque peuple que ce soit, s’est toujours interdit de boycotter une nation. »

    Tous ces arguments (ou les mêmes) ont déjà été archi-rebattus lors des campagnes anti-apartheid en Afrique du Sud.

    Ils masquent au fond le refus de remettre en cause des contrats économiques, d’aller jusqu’au bout du soutien demandé par les travailleurs d’Afrique du Sud de l’époque, ou Palestiniens et Israéliens anti-sionistes d’aujourd’hui. Défense de l’entreprise et de l’impérialisme, ou internationalisme, il faut choisir !

    Quand un boycott s’appuie sur la demande des travailleurs et des peuples, c’est un devoir internationaliste d’y répondre.

    Enfin, la pauvreté des arguments mérite tout juste qu’on y réponde :

    – un boycott n’assimile jamais les peuples et les gouvernements, dans la mesure où une partie du peuple fait la demande de ce boycott pour affaiblir l’ennemi commun – le sionisme soutenu par l’impérialisme français en l’occurence. Et ce n’est justement pas une punition collective, dans la mesure où ce sont les seuls capitalistes, concernés par les contrats, qui sont touchés.

    – il n’affaiblit nullement le camp de la paix israélien, du moins sa fraction la plus lucide, clairement engagé aux côtés des palestiniens.

    Quant à l’argument sur les deux territoires, il revient à entériner la partition de la Palestine en deux états, dont l’un fantoche et dominé par l’autre, il abandonne le projet laïc et démocratique d’un seul état pour tous.

    Enfin, la dernière phrase a un côté hallucinant : ainsi donc, la CGT était contre le boycott du régime de l’apartheid ???

    Les camarades de la campagne Agrexco, les camarades de Cegelec apprécieront.

    Quant aux syndicalistes de classe, ils doivent poursuivre avec détermination pour la solidarité internationale des travailleurs et des peuples, contre l’impérialisme, le sionisme et la réaction.

    http://ouvalacgt.over-blog.com/article-boycott-des-entreprises-israeliennes-la-confederation-a-choisi-son-camp-51104361.html


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES