Tyco Electronics France n’a toujours pas bouclé son plan de 520 licenciements!

Le 4 septembre 2008, Tyco Electronics annonçait la fermeture de ses deux usines en France (Chapareillan en Isère et Val de Reuil dans l’Eure).

Le 14 janvier 2009 la DDTEFP du Val d’Oise refuse la demande de Tyco de dissoudre les instances représentatives des salariés  (Voir l’article: Courrier envoyé à Monsieur le Directeur Adjoint de l’Unité Territoriale 38 de la direccte Rhône-Alpes. »

Le 18 mai 2010 le ministre du travail, refuse le licenciement des 18 élues de l’usine de Chapareillan au motif: « la réalité du motif économique n’est pas démontré, au vu des éléments présentés par l’employeur. »

Voir l’article:

TYCO ELECTRONICS FRANCE SAS: une grande victoire pour le syndicat CGT

A ce jour le syndicat Cgt Tyco Electronics France se bat toujours contre un accord discriminatoire et de reniement  des droits collectifs et individuels des salariés! Nous demandons que les clauses discriminatoires contenues dans cette accord soient purement et simplement supprimées. Pour l’instant aucune action en justice n’est prévu.

Voir l’article:

CHANTAGE INACCEPTABLE!

VOICI L’ACCORD, inacceptable, (A LIRE ATTENTIVEMENT (N’hésitez pas à faire vos commentaires!):


Wikio - Top des blogs

http://www.wikio.fr

Publicités

Un commentaire

  1. […] signé un accord (Voir l’accord inaceptable) ou chaque salarié, voulant bénéficier des primes extra-légales, doit s’engager à […]


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES