1er mai 2010 fêtes des travailleurs:Déclaration unitaire CFDT- CGT – FSU – UNSA – Solidaires 26 avril 2010

Déclaration unitaire

CFDT- CGT – FSU – UNSA – Solidaires

26 avril 2010

Le 1er mai dans le monde entier, les salariés manifesteront pour un monde plus juste et pour un travail décent.

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent les salarié(e)s du privé et du public, les retraités, les jeunes et les privés d’emploi, à réussir un grand 1er mai en manifestant nombreux pour exiger : la priorité à l’emploi, l’amélioration des salaires et du pouvoir d’achat, des garanties pour l’avenir des retraites.

Elles ont fait connaître leurs exigences en rédigeant « une interpellation commune en vue du Sommet social ». Ce sont leurs axes revendicatifs communs portés par l’intersyndicale depuis 16 mois.

En étant tous mobilisés le 1er mai prochain, nous donnons du poids à ces revendications sur l’emploi et le pouvoir d’achat avant le prochain Sommet social et nous nous opposons à un passage en force gouvernemental qui semble se dessiner sur le dossier des retraites.

Sur ce dossier, nos organisations ont convenu de poursuivre la réflexion pour des propositions en matière de financement de nos systèmes de retraite.

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA décident de poursuivre leur démarche unitaire et leur mobilisation sur ces revendications pour interpeller les pouvoirs publics et le patronat. Ces mobilisations doivent s’inscrire dans la durée.

C’est pourquoi, elles décident de se retrouver le 6 mai 2010.

***************

DÉCLARATION 1ER MAI
Fédération des mutuelles de France

Les orientations politiques qui tournent le dos à la justice sociale, à l’équité en matière de
revenus, à l’égalité des chances dans le champ de la santé ou de l’éducation et d’une manière
générale à la solidarité, sont aujourd’hui majoritairement rejetées par la population. L’opinion
pose clairement le financement solidaire des besoins sociaux comme un véritable débat de
société.
Cette réforme du financement est à notre portée. Les propositions faites par les différents
acteurs sociaux peuvent converger rapidement. Rien ne s’y oppose. C’est la conviction des
Mutuelles de France.
C’est d’autant plus indispensable que l’enjeu de la protection sociale doit être abordé de façon
globale : santé, retraite et dépendance sont indissociables même si chacune de ces questions a
ses particularités. Car de quoi s’agit-il sinon d’organiser concrètement la solidarité comme
une réponse efficiente au besoin d’accéder à des soins de qualité, de rester autonome et digne
tout au long de la vie ?
Et cette solidarité repose, comme les Mutuelles de France l’ont toujours dit, sur la notion de
droit universel.
Droit universel signifie n’exclure aucune population de la prise en charge collective et
solidaire.
Car si les populations les plus fragiles, devant la gravité de la crise, doivent faire l’objet d’une
attention toute particulière, ce droit universel veut dire que chacun continue à avoir la garantie
de recevoir en fonction de ses besoins, faute de quoi la nature même de notre système
solidaire serait ébranlée et la crédibilité de notre système solidaire remise en cause.
À cette opinion qui dit non à un démantèlement des solidarités et de la protection sociale, les
acteurs sociaux de terrain, les acteurs de l’économie sociale, porteurs d’un modèle de
croissance socialement durable, doivent proposer des réponses alternatives.
Les mobilisations peuvent être l’occasion de favoriser la réalisation de ces convergences et de
les inscrire dans un agenda social qui soit celui du mouvement social et non celui du pouvoir
et des institutions.
Les problèmes à résoudre, les besoins à satisfaire sont trop importants pour être abandonnés à
la précipitation du temps politique. C’est avec cette conviction que la Fédération des
mutuelles de France invite tous ses groupements à s’inscrire, selon les modalités choisies par
chacun, dans la dynamique unitaire de la journée du 1er mai.
Montreuil, le 26 avril 2010
FÉDÉRATION DES MUTUELLES DE FRANCE
3/5, rue de Vincennes — 93108 Montreuil Cedex
Tél. : 01 49 88 52 52 — Fax : 01 49 88 93 73/71
fmf@mutuelles-de-france.fr
http://www.mutuelles-de-france.fr
régie par le Code de la mutualité RNM n°784 411 068 – N° Siret 784 411 068 00041

Wikio - Top des blogs

http://www.wikio.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES