TOUS ENSEMBLE PREPARONS LES ELECTIONS REGIONALES!

« ENSEMBLE, pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes ! »

En région Rhône Alpes, le Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) participe à la liste [*] « ENSEMBLE, pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes ! » Il a un candidat dans le département de l’Isère.

[*]Cette liste s’est constituée sur la base de l’accord national du 17/12/2009 entre les organisations suivantes : le Front de Gauche [Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Gauche Unitaire], Les Alternatifs, La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), le M’PEP, le Parti Communiste des Ouvriers de France, République et Socialisme.

Dans l’Isère, elle regroupe le Front de Gauche [Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Gauche Unitaire, PAG 38] et le PCOF.

Des exigences pressantes, des attentes fortes !

Augmentation du chômage de près de 32% en un an ! Dans l’Isère comme dans l’ensemble de la région Rhône-Alpes, la logique libérale continue son œuvre destructrice : usines qui ferment, emplois supprimés, services publics bradés, services sociaux débordés…

Qu’ils travaillent dans une PME ou dans les groupes au sein des « pôles de compétitivité » vers lesquels confluent les subventions, tous les salariés sont, aujourd’hui, « logés à la même enseigne » : celle des « plans sociaux », de la surexploitation et du stress, de la précarité, des fins de mois difficiles, de l’avenir incertain, de l’inquiétude pour les jeunes générations…

Dans les usines, à l’université, dans les lycées et les services publics, dans les grandes villes et les communes rurales, les résistances sont fortes, et les exigences, pressantes.

La « région » ne peut pas tout, mais elle doit être un point d’appui au service des travailleurs et des classes populaires qui refusent de payer le lourd tribut de la crise :

– Qu’on refuse d’appliquer les mesures imposées par Bruxelles, notamment en matière de privatisation, de mise en concurrence…

  • Qu’on arrête d’utiliser l’agent public pour subventionner des licencieurs, des pollueurs, et des concurrents des services publics !
  • Qu’on améliore les transports publics et qu’on en assure la gratuité pour les chômeurs, les retraités, et les revenus modestes !
  • Qu’on développe à la hauteur des immenses besoins, un parc de logements sociaux de qualité, aux loyers accessibles !
  • Qu’on arrête de fermer des maternités et des Postes et qu’on garantisse à tous une égalité de traitement dans l’accès aux soins, à l’école, à l’énergie et à l’ensemble des services publics !
  • Qu’on arrête la fuite en avant dans les « campus d’excellence », les grands projets sportifs et culturels, et qu’on favorise l’éducation, la formation, la culture et le sport pour tous, en dehors de la logique mercantile !
  • Qu’on apporte aide et solidarité aux travailleurs et aux sections syndicales qui se battent contre les licenciements, aux usagers et salariés qui se mobilisent contre les fermetures d’écoles, de maternités, de bureaux de poste, etc.
  • Qu’on arrête de soutenir des régimes réactionnaires au nom de la « coopération décentralisée, d’exporter le libéralisme qui a comme conséquence le pillage de contrées entières d’Afrique, par exemple ; que l’on développe une véritable solidarité avec les peuples !

Ne laissons pas Sarkozy faire des régions, des sous traitants actifs de sa politique de contre réformes réactionnaires :

  • Qu’on batte la droite et qu’on l’empêche de nuire d’avantage ! Cette victoire redonnera espoir et confiance dans la possibilité d’une alternative politique.

Rappelons-nous ce que nous sommes arrivés à faire en 2005 lors de la campagne contre le Traité Constitutionnel Européen. L’unité des forces anti libérales nous avait « boostés » et le « non » de gauche avait gagné, parce que les travailleurs et les milieux populaires s’étaient reconnus dans le message qu’elles portaient.

Sarkozy nous a volé cette victoire, mais pas notre aspiration et notre volonté à nous retrouver au coude à coude dans la lutte, soudés par un objectif commun.

Au bout de cette bataille, la liste « Ensemble » aura des élus en plus ou moins grand nombre, mais il y a là, tout de suite, une opportunité à saisir pour montrer que la gauche de transformation sociale existe, qu’elle est une alternative au libéralisme, au social libéralisme et à l’écolo libéralisme.

Chacun a sa place dans cette campagne qui est une occasion de donner un prolongement politique à notre colère, nos résistances et nos luttes.

Alors … ALLONS-Y !!

Grenoble, le 15 janvier 2009

Comité Pierre Sémard du Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)

pcof.38@laposte.net


Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES