4 SEPTEMBRE 2008, Tyco Electronics annonce la fermeture de ses usines en France: 520 licenciements! Rappel des articles presses du Dauphiné Libéré du 11 02 09.

Tyco Electronics
Image by JasonTromm via Flickr



SOCIAL Tyco Electronics : 228 salariés licenciés à Chapareillan

par La Rédaction du DL | le 11/02/09 à 07h25

Le sort de l’usine de Chapareillan du groupe américain Tyco Electronics est désormais scellé. Comme celui de ses 228 salariés. Sa fermeture _qui intervient avec celle de deux autres sites (lire en repères) _ a été actée en Comité central d’entreprise la semaine dernière. À la fin de l’année, dans cette petite commune du Grésivaudan qui compte plus de 2 500 habitants, il ne restera plus de Tyco Electronics que les bâtiments… et l’écho des machines qui jusque-là servaient à fabriquer des composants électroniques pour l’industrie automobile.

« Faire face à un déficit de compétitivité »

« Il n’y a pas de date précise de fermeture », explique Dominique Rousseau, délégué CGT sur le site chapareillanais. « Mais il va falloir procéder à la fabrication d’un stock de sécurité ». Afin d’éviter une rupture dans la chaîne de livraison au moment du transfert des machines et des compétences, les salariés de l’usine de Chapareillan vont maintenir la production jusqu’en mai. Avant de voir « la délocalisation de l’activité » en Hongrie et en République tchèque.
Joint hier par téléphone, Philippe Clabé, le directeur général de Tyco Electronics France SAS a redit la « nécessité » de ces fermetures « même si ce n’est jamais plaisant de licencier des personnes ». « Il s’agit de faire face à un déficit de compétitivité dans un secteur difficile ». Quant à la crise, « elle a renforcé la détérioration de nos revenus », souligne Philippe Clabé. « Pour 2009, on a estimé une baisse de 25 à 30 % de nos volumes d’activités en France ». C’est d’ailleurs un licenciement économique _ dénoncé par les syndicats _ qui a été retenu par la Direction départementale de l’inspection du travail.

Les syndicats divisés

Quant au protocole d’accord précisant les modalités de fermeture de l’usine, la CGT a refusé de le ratifier la semaine dernière. « La partie transactionnelle de l’accord est conditionnée notamment par un renoncement à une action en justice », dénonce Dominique Rousseau. De son côté, l’intersyndicale CFDT-CFTC CFE-CGC représentée par Michel Goalec, se dit à l’inverse « très satisfaite comme la majorité des salariés du site » : « C’est le résultat d’une bonne négociation face à une fermeture qui était de toute façon inéluctable ».
Reste désormais à revitaliser le site (dont les bâtiments appartiennent à Tyco Electronics) et à mettre en place la cellule de reclassement pour ses 228 salariés. Des salariés qui vivent dans une vallée du Grésivaudan déjà sinistrée par les défaillances industrielles.

REPÈRES

TROIS SITES VISÉS

En septembre, dans le cadre d’un plan de restructuration à l’échelle mondiale, le groupe américain Tyco Electronics avait annoncé son intention de fermer trois de ses sites en Europe : Berga en Espagne, Val-de-Reuil dans l’Eure et Chapareillan en Isère. Entraînant la suppression de 850 emplois.

TYCO EN FRANCE

Tyco Electronics France SAS emploie 930 personnes à travers l’Hexagone. Avec ces fermetures, 620 emplois vont disparaître dont 520 permanents : 259 à Val-de-Reuil, 228 à Chapareillan et 33 à Pontoise (au siège).

RÉACTION

Avec le départ de l’usine de Tyco Electronics, et au-delà du « drame humain », ce sont plus de 400 000 € de taxe professionnelle qui aurait dû disparaître pour Chapareillan. « Heureusement, nous allons pouvoir compter sur la solidarité mise en place dans le cadre de la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan » souligne le maire Daniel Bosa. Quant à la revitalisation du site, l’édile est dans l’attente : « Je n’ai pas encore été contacté. Mais une chose est sûre, la commune veut être acteur. »

Audrey CARON

Paru dans l’édition 38H du 11/02/2009 (51613)

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

Un commentaire

  1. Participez au questionnaire d’étude sur le licenciement collectif en cliquant sur le lien ci-dessous :

    https://bem.qualtrics.com/SE/?SID=SV_2ujEzMRvCiw5JeA

    Une étude de Bordeaux Management School
    Merci par avance de votre participation


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES