PONTCHARRA Construction Mécanique Bernard : « On s’attendait à la fermeture, mais pas comme ça »

par La Rédaction du DL | le 29/07/09 à


Hier matin, les vingt-cinq salariés de « Constructions Mécanique Bernard » (CMB), société basée à Pontcharra, ont eu la mauvaise surprise de trouver l’entreprise fermée.

Surprise, donc, et consternation. Car d’après André Dufayard, délégué CGT, « nous n’étions au courant de rien, on savait que depuis un certain temps la direction cherchait à vendre l’entreprise… »

Pourtant, vendredi dernier, les salariés présents dans l’entreprise (la moitié d’entre eux étant en RTT) ont bien lu une note de service qui annonçait déjà la suite des événements. Celle-ci, remise par « la secrétaire de direction », souligne le syndicaliste, indique que « Le Tribunal de commerce de Grenoble procède à la liquidation judiciaire de la société CMB. En conséquence, à compter de ce jour, vendredi 24 juillet à 12 h, la société CMB sera fermée et l’ensemble du personnel licencié ».

Problème : « Tous les salariés n’ont pas reçu cette note de service, précise encore André Dufayard, et on nous a confirmé aujourd’hui (hier, N.D.L.R.) au Tribunal de commerce qu’il n’y avait aucune publication officielle ».

« On n’a pas d’adresse ni de téléphone du directeur »

Sur // le site, hier, avenue du Stade, les 25 salariés ont donc attendu. Mais ils n’ont pas vu venir ni de mandataire, ni de représentant de la direction. Pire : « On n’a pas d’adresse ni de téléphone du directeur. Cela faisait trois semaines qu’on ne le voyait pas ».

La première adjointe à la mairie de Pontcharra, Yvette Posolini, a rencontré dans l’après-midi le personnel de l’entreprise CMB. Indignée : « Je n’ai jamais vu cela, ce patron n’a aucun respect de l’être humain, la procédure est malhonnête, infâme et illégale ! Il a tout simplement mis sur le carreau 25 familles… La mairie apportera tout son soutien aux employés ».

Un huissier a ensuite procédé au constat de fermeture des grilles et la gendarmerie de Pontcharra a été prévenue de la situation, afin d’éviter toute effraction… Enfin, au fil de la journée, même si les salariés paraissaient plus abattus que révoltés, les questions sont restées sans réponse : « Qui va payer nos salaires à la fin du mois ? Nous sommes encore des employés, n’ayant pas reçu de lettre de licenciement, nous ne pouvons nous inscrire au chômage ! a relayé André Dufayard, délégué CGT à CMB ; Qu’allons-nous devenir en attendant ? L’inspection du travail n’a même pas été informée de cette fermeture ».

Céline FERREROavec Jean-Pierre DESQUIENS
Cliques ICI
Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour à tous,

    bon, les salariés de la CMB vous êtes où??!!
    C’est quoi vos demandes (revendications!)
    Quand le syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS, vient vous soutenir, vous aidez dans ce qu’il vous arrive, malgré vos réticences empiriques contre la CGT, parcequ’elle est « révolutionnaire », vos oreilles écoutent!
    Où êtes vous les salariés de la CMB?

    Dominique Rousseau
    DS Cgt TEF SAS
    Usine de Chapareillan

  2. Bonjour,

    vous êtes légitimes à demander des comptes à Carvalho!
    Exigez une reprise totale avec tous les salariés, avec les mêmes droits, le même salaire!
    Ceux qui ne veulent pas venir, on le choix de ne pas venir.

    Soyez fort

    Soutien Cgt Tyco Chapareillan


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES