A LA CMB LES SALARIES SONT-ILS VICTIMES D’UN PATRON VOYOU?

MESSAGE DU
SYNDICAT Cgt Tyco Electronics France SAS du Vendredi 24 juillet 2009 à 13H24

Bonjour à tous,Sans aucune forme de procès les salariés de la Construction Mécanique Bernard (CMB) à Pontcharra où bosse André Dufayard délégué syndical Cgt et membre de la Commission exécutive de l’UL du Grésivaudan

Ont pris connaissance d’une « Note de Service » de Monsieur De Carvalho PDG des sociétés GDC-CMB 540 rue du stade 380530 Pontcharra, libellée comme ceci :

Contruction Mécaniques Bernard CMB

Réalisation de machines spéciales et d’ensembles mécaniques / Mécano-soudures et chaudronerie fine / Acier aux carbones, Inox, Aluminium, Cuivre.

NOTE DE SERVICE

« Le Tribunal de Commerce procède à la liquidation judiciaire des sociétés CMB et GDC.

En conséquences, à compter de ce jour, vendredi 24 juillet 2009 à 12 heures, les sociétés CMB et GDC seront fermées et l’ensemble du personnel licencié.

Un courrier sera adressé à chaque membre du personnel licencié.

Un courrier sera adressé à chaque membre du personnel par le mandataire

Fait à Pontcharra, le 24 juillet 2009

La Direction »

Comment la direction de la CMB peut faire une note de services sur une liquidation judiciaire et se prononcer sur le licenciement des salariés, avant que les salariés n’aient été prévenus d’une quelconque  action judiciaire au TC visant à liquider l’entreprise ?

La priorité est de connaître exactement la situation dans laquelle se trouve la CMB.

Nous demandons dès à présent un soutien à notre camarade André ainsi qu’à l’ensemble des salariés de la CMB (une des dernières entreprise de mécanique sur Pontcharra).

Il faut que la solidarité s’organise : la CMB est une petite entreprise.

Fraternellement

Syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS
RN 90 38 530 Chapareillan

Les circonstances de l’annonce:

c’est à 11heures, vendredi 24 juillet 2009, que les salariés prennent connaissance d’une note de service (voir ci-dessous), que la secrétaire du patron de la CMB Mr.De Carvalho remet au représentant Cgt des salariés.

Le syndicat Cgt Tyco Electronics France  SAS à Chapareillan (Isère) , se rend à l’entreprise de la CMB à Pontcharra. (l’usine Tyco Electronics, située à Chapareillan va fermer en mettant à la rue 228 salariés.Au total c’est 520 emplois en France supprimés, 850 en France et en Espagne, des milliers en Europe (de l’ouest!)le Portugal, l’Allemagne, plus + de 23 0000 dans le monde: plus de 10% des effectifs mondiaux! ) voir articles dans le blog.


Un représentant de l’Union Locale Cgt du Grésivaudan, se rend également sur place, afin de soutenir les salariés.

Où est Mr DE CARVALHO?

C’est là que nous apprenons que MrDE CARVALHO, qui se rend d’habitude àl’usine de Pontcharra du lundi au jeudi, n’a plus été vue depuis 3 semaines.

Lors de s(c)es séjours dans l’usine de Pontcharra, il logeait dans un petit pavillon attenant à l’usine.
Depuis quelques mois, à chaque fois qu’il repartait le jeudi, il emmenait des « affaires ».

Ii y a environ 3 semaines, celui-ci fit enlever son nom de sa boite au lettre personnel.

Les stores du pavillon sont baissés.

Il a fait dire qu’il était absent pour cause de maladie.

Evidemment cela est invérifiable par les salariés.

Aux dires de certains, MrDE CARVALHO, à sa résidence à Montpelier.

La CMB une usine de mécanique hautement performante en terme de savoir-faire:
La CMB est la dernière usine de mécanique générale de Pontcharra. Spécialisée dans la fabrication de pièces mécano-soudées, usinées, les salariés y travaillant ont tous entre 20 ans et 30 ans de carrière au sein de la CMB; pour les plus anciens ils ont plus de 40 ans de pratique de leurs métiers à la CMB.

Qui est ce Monsieur?

Il a racheté la CMB en janvier 2000.

Apparemment, MrDE CRAVALHO, serait un spécialiste du rachat de diverses petites entreprises…..

Les premières démarches entreprise par les salariés:

le délégué du personnel, à prévenu immédiatement la mairie de Pontcharra, pris contact avec l’inspection du travail, la gendarmerie de Pontcharra, le Tribunal du Commerce…
Une AG des salariés est prévue Lundi 27 juillet 2009.

Les salariés veulent connaître ce qui se passe exactement.
Y-a-t-il une procédure de liquidation judiciaire en route au tribunal du commerce?
Aux dires du Tribubal, il faut rappeler Mardi 28 juillet pour en savoir plus.

Mais les salariés ne veulent pas se satisfaire de simples réponses, qui les mettrait devant le fait accomplit!

Ils veulent connaître précisément la situation économque et financière de l’entreprise.

Comment l’entreprise a été géré par Mr DE CARVALHO?

Qu’est-ce qui c’est passé?

Depuis 2000 il n’ya eu aucun investissement notable sur les machines, le matériel etc…

C’est le savoir-faire des salariés qui palie aux manques » d’entretien » des machines, aux manques de moyens pour bosser!

Pour eux, pas de doute: même si ont s’y attendait depuis plusieurs années, si cela arrive comme cela il  y a des raisons, nous voulons les connaître!

Nous demandons des comptes à MrDE CARVALHO!


L’infame note de service:

CMB Note de service du 24 juillet 2009 à 11heures

Publicités

3 commentaires

  1. Commentaires du 1 avril 2010 de l’article :

    https://cgttefsas.wordpress.com/2009/07/25/a-la-cmb-les-salaries-sont-ils-victimes-dun-patron-voyou/

    TYCO ELECTRONICS FRANCE SAS qui est devenu TYCO ELECTRONICS CONNCETIVITY

    NE RESPECTE PAS LES DÉCISIONS DU MINISTRE DU TRAVAIL.

    Suite au plan de licenciements de 520 salariés en France (fermeture des deux usines de production à Val de Reuil (Eure) et Chapareillan (Isère), le ministre du travail (après une très sérieuse enquête contradictoire, a refusé l’autorisation pour TYCO ELECTRONICS de licencier les 22 derniers salariées protégées, aux motif que TYCO n’a pas démontré que ses licenciements étaient des licenciements économique, comme TYCO ELECTRONICS veut le faire croire!

    De plus, le ministre du travail, précise, que TYCO n’a jamais pu, non plus, prouver que les LICENCIEMENTS des 520 salariées et la fermeture des deux usines de production étaient nécessaires pour la COMPÉTITIVITÉ DE L’ENTREPRISE.

    TYCO à porté le litige devant le tribunal administratif.

    TYCO ELECTRONICS, sans attendre le terme de la procédure au Tribunal Administratif, a envoyé les lettres de licenciements à tous les élues, sauf pour les délégués syndicaux centraux et délégués syndicaux!

    De plus TYCO ELECTRONICS demande à ces élues de signer une renonciation, à cette procédure et aux droits et devoirs qu’elle entrainera à son terme.

    À suivre……

  2. Bonjour à tous,

    il faut garder son sang froid s’organiser au-delà de nos différences que nous connaissons très bien.
    Le fil rouge c’est nos emplois!
    DECARVALHO doit la vérité!
    Il doit venir s’expilquer.

    Dominique

    Soutien du Syndicat Cgt Tyco Electronics à Chapareillan
    de l’Union Locale Cgt du Grésivaudan

  3. ne vous laissez pas faire les gars, lutez car c’est vraiment la un comportement infame de la part d’un patron


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES