LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE DU BURKINA FASO

Shaded relief map of Burkina Faso.
Image via Wikipedia

Union locale

Du Grésivaudan

Grenoble 8 mai 09

Objet : La juste lutte des travailleurs de Total Burkina

Monsieur le Ministre,

Notre Union Locale CGT du Grésivaudan et l’ensemble de ses syndicats du privé comme du public s’associent pleinement aux appels des salariés et des syndicats du Burkina Faso, en lutte pour les libertés syndicales et la dignité des travailleurs du groupe TOTAL dans votre pays.

Nous souhaitons plein succès aux actions en cours pour la réintégration du délégué des personnels injustement licencié et la victoire des revendications des salariés du groupe TOTAL Burkina.

Cette lutte, dans un pays qui connaît depuis trop longtemps une situation néocoloniale, est exemplaire et emblématique. Elle dénonce, de fait, les postures des entreprises françaises qui confinent au mépris des employés comme des populations exploitées, donc du pays.

Au moment où se prépare la Conférence Internationale du travail prévue en juin prochain à Genève, il n’est pas concevable qu’un pays qui prend, concernant ses structures politiques et administratives, souvent la France comme référence, ne s’inspire pas de ses dispositions juridiques en matière de droit du travail et de protection des représentants des personnels.

Le licenciement objectivement abusif et discriminatoire de M. Yacouba OUEDRAOGO, délégué des personnels de la SA TOTAL Burkina n’aurait pas dans notre pays connu les mêmes suites.

En effet, nous venons d’être confrontés dans notre bassin d’emploi à un cas similaire qui a touché notre camarade Franck MARIE. Délégué syndical CGT de l’entreprise CARREFOUR Market, il a fait l’objet d’une mise à pied conservatoire en vue d’un licenciement pour faute. L’inspection du travail a finalement démontré que l’objet de cette démarche n’était pas recevable et que le licenciement demandé confinait à une discrimination de l’action syndicale. Il réintègre donc son entreprise et son poste avec la satisfaction d’avoir été soutenu par ses camarades mais aussi par les employés et les clients de l’entreprise.

Cette illustration fait la démonstration de l’utilité de véritables volontés politiques pour que soient protégées, dans l’intérêt de tous, la démocratie représentative et le nécessaire dialogue social au sein des entreprises.

Monsieur le Ministre, nous vous avions rencontré en audience en marge des travaux du 5ème Congrès confédéral de la CGT-B en novembre 2006, nous vous demandons instamment aujourd’hui de mettre tout en œuvre pour la réintégration légitime du délégué Yacouba OUEDRAOGO dans son entreprise et ses fonctions.

Nous vous demandons également que soit mis fin à ce type de discrimination syndicale, fréquente dans les entreprises et les établissements du Burkina Faso.

Union locale CGT du Grésivaudan

Bourse du travail, Espace Berges

Avenue des papeteries 38190 Villard Bonnot

Tél. répondeur / Fax : 04.76.71.25.48. E-mail : ulcgtgresivaudan@wanadoo.fr

NB : Pour authentification, cette lettre ouverte sera mise en ligne, le 12 mai 09, sur le site @

de notre section syndicale CGT Trésor Isère : http://www.tresor.cgt.fr/38/

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES