TycoSarko: créateurs de chômage

TycoSarko: Social Killers!

Un blog pour vous, pour la solidarité, pour vos commentaires, pour continuer la lutte des Tyco:

Pour et avec les salariés de Tyco Electronics, toutes les bonnes volontés qui veulent se battre contre toutes les délocalisations et les licenciements boursiers.

Pour que chacun qui veut s’exprimer, sur ce jeudi 6 février 2009 chez TYCO ELECTRONICS à Pontoise: jeudi noir pour les salariés ouisse le faire.

Pour que les slogans des Tyco aux  manifestationx du 29 janvier 2009 puissent faire leur chemin: « Tyco Sarko Créateurs de chômage; Tyco Sarko: Social killers: CATER, TYCO, STéMICRO…Trop c’est trop! »

Pour se soutenir

Pour huler l’injustice, notre dignité bafouer

Pour dire son refus de la signature des éluEs au CCE et les organisations syndicales FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC qui laisse Tyco Electronics France SAS parvenir à ses fins: « nous nous engageons à reprendre le travail comme avant le 4 septembre 2008 (annonce de la fermeture et des 520 licenciements boursiers), et ferons en sorte que le départ des machines et outils se passent dans les meilleures conditions possibles (pour TYCO) et sans détérioration »

Pour dire que la lutte n’est pas finie

Pour  dire que ce n’est pas à nous de payer la crise, mais aux actionnaires

Pour créer un réseau

Exprimez vous dans cet espace.


Publicités

30 commentaires

  1. —> Cerise
    très bonne analyse que je partage dans son intégralité.
    j’ajoute que si cela aurait été réalisable nous aurions poursuivi la lutte pour que le partage soit mieux éffectué.
    hélas cela nous a paru improbable étant donné que la majorité partait, avec ce plan, correctement indemnisée. nous n’aurions pû ,malheureusement, empêcher la majorité des salairiés désirant travailler de le faire…faute de nombre.
    beaucoup de salariés ne seraient pas ressortis, prétextant l’adage 1 vaut mieux que 2 tu l’auras.
    dommage, la solidarité a un prix pour beaucoup de personnes… un peu à l’image de notre monde!

  2. From: CE VDR
    To: Caussin, Martine ; Clabe, Philippe
    Cc: cedric.chassagne27@orange.fr ; cpat27@yahoo.fr ; CE VDR ; Ce, Chapareillan ; CE Pontoise ; Boullay Wilfried ; bruno. Péru ; Betat Laban, Christian ; Berbey, Emmanuelle ; Denis LEPETIT ; Emmanuelle Berbey ; Inspecteur du travail ; Jpbaz27@aol.com ; F.leconte1@free.fr ; david.mignon27@orange.fr ; Pascal ; askad@orange.fr ; perso.rousseau.dom@wanadoo.fr ; Saussaye, Jean-Luc ; Sibille, Marc ; LeComte, Franck ; Goalec, Michel ; goalec.michel@neuf.fr ; Spolitini, Daniele ; Hugues. Filippi ; Halabura, Michel ; Guilbert, Nicolas
    Sent: Wednesday, February 25, 2009 3:10 PM
    Subject: Réunion Extra CCE

    Martine,

    .Suite à notre conversation de ce matin et à notre demande de réunion extraordinaire CCE sur le thème du transfert d’activité, nous les membres du Cce ferons une assemblée générale des salariés vendredi 27 février à 11h45.

    Les questions des salariés sont :

    Calendrier et départ de chaque machine et outils
    Quels sont les machines et outils, moules dédiés pour chaque site receveur (lesquels?)
    Quel est le nombre de personne des sites receveur affecté sur les sites Français?
    A quelle date arriveront t’elles sur les sites Français?
    Pourquoi les salariés qui constituent le stock n’ont le droit qu’à 200€ de prime bruts?
    Qui touchera la prime de 5000€?
    Sur quels critères les salariés seront-ils choisis?
    Pourquoi un salarié licencié fin mars (probablement) n’aurait il pas droit aux mêmes indemnités ou aux mêmes primes qu’un salarié licencié au mois de décembre 09?
    Demande d’une prime de 2000€ pour chaque salariés jusqu’à la fin du transfert, chaque mois et çà dés le début de la constitution du stock de sécurité.
    Pourquoi la Direction refuse des départs anticipés?
    Pourquoi et pour quelles raisons, les gens qui ont trouvé un travail n’ont pas le droit aux indemnités (18mois)?
    Demande le détail de la charte que la direction va présenter aux salariés.
    Autres?

    Nous, les membres du CE à la majorité et de l’unanimité du CCE (VDR) demandons à la direction de respecter l’information et la consultation de chaque instance sur les conditions d’applications du transfert d’activité des usines Françaises vers les autres filiales Tyco/Electronics.

    Les membres du CCE.

    Hugues Filippi secrétaire CE.

  3. « Pour la lutte des emplois; qu’est-ce kill faut faire maintenant? »

    « Kill » est ptêtre le bon mot… (nan, je plaisante ;-))
    Pour Tyco, c’est trop tard. Il aurait vraiment fallu des actions d’envergures, (voire dangereuses et risquées) et au moins une grève générale et illimitée. Et ce, sans aucune garantie de succès sur le maintien des emplois. Le reste dépend de nos politichiens, qui sont clairement du côté du Medef et de l’actuel pouvoir économique mondial. Ne reste que la pression populaire et « l’insurrection qui monte »… A suivre, donc.

    « La CGT TEF SAS déconne-t-elle ? dans ces propos. »

    A mon sens, non. Quoique, si tu parles de vos échanges par blogs interposés, il faut savoir « lâcher l’affaire » lorsque les échanges n’ont plus rien de syndicalement constructifs et ne sont plus que le fait d’ego en mal de reconnaissance. Et là, je vais me permettre une petite digression, concernant les actes ;

    Il semblerait bien que vous ayez loupé le coche (ainsi que FO). Ce que je trouve intolérable dans cette histoire, c’est que vous aviez un formidable coup à jouer, mais que vous vous êtes fait prendre de vitesse. Je m’explique ; Clabé avait une belle enveloppe globale à distribuer, qu’il la distribue à Pierre, Paul ou Jacques, que lui importait ? Cette enveloppe n’était qu’une monnaie d’échange pour faire « passer » les futurs licenciements, boucler au mieux les futurs transferts de machines, remettre les salariés au boulot et ainsi satisfaire la demande pressante des clients. Or, à partir du moment où cette enveloppe dépassait largement les indemnités légales, tout était négociable au niveau de la répartition. Bien sûr, ce qu’à proposé Clabé est au-dessus de ce qui se pratique actuellement en France, là n’est pas le souci. Le problème, c’est qu’une fois encore, on accepte implicitement que les dédommagements se fassent proportionnellement au salaire. Imagine ; une supra égale pour tous (30, 40 ou 50) et une indemnité à l’ancienneté, chaque année étant rétribuée à égalité pour tous et non plus en proportion du salaire. Ceci aurait très bien pu se négocier en respectant l’enveloppe globale de Clabé. Cela aurait considérablement réduit l’écart entre hauts et bas salaires. Quand on veut que les choses changent, que le travail de tous soit reconnu à sa juste valeur, il me semble qu’il faut commencer par cela. Obtenir une indemnité égalitaire pour tous (basée sur le travail effectif et non sur le « niveau d’études », si cher à certains…), ça aurait eu de la gueule, non ? (et rien n’aurait empêché Clabé de faire un chèque en lousdé aux traîtres pour qu’ils signent contre l’intérêt des hauts salaires… qu’importe !). La pression des clients était très forte, semble-t-il, dommage de n’en avoir pas profité au maximum. Mais…

    1°) des chiffres sont sortis trop tôt, des promesses ont été faites trop tôt aux salariés, sans leur proposer de calcul alternatifs plus équitables.
    2°) Il parait évident, désormais, que certains élus de Chappa (entre autres) ont bondit sur « l’affaire », en accord avec Clabé.
    3°) Du coup, les salariés de Chappa se sont couchés et ont cessé prématurément leur mouvement de grève (qui sans nul doute aurait été suivi par le VDR).

    Bref, vous avez été pris de vitesse pour n’avoir pas su proposer mieux (d’autres bases de calculs) à des salariés qui, malgré les écarts d’indemnités, trouvaient ça, « pas si mal »… Quand tu as le choix entre rien et une pomme (mais qu’on oublie de te dire que tu peux aussi en obtenir deux), le choix est vite fait, non ?

    Mais bon, rien ne sert de refaire le match, et c’est toujours plus facile de l’extérieur, j’en suis bien consciente. Je sais aussi à quelles fortes parties vous aviez à faire et combien ce genre de rapport de force est éprouvant. Surtout lorsque l’unité syndicale fait un peu défaut. Tant d’autres luttes à mener encore… Ce qui me gêne beaucoup, c’est que le résultat de la lutte chez Tyco soit présenté par certains comme un modèle du genre, alors que c’est loin d’en être un ! Vu les circonstances hyper favorables, il était quand même difficile d’obtenir moins !

    « DRousseau est-t-il un Délégué syndical inconscient? »

    Inconscient, non. Déterminé, oui.
    (et certains « fanfarons » pourraient en prendre de la graine !)

  4. Bonjour Cerise et Frambroise,

    appotrez nous encore la voix féminine; nous en avons tan t besoin;
    Questions à tous,

    – pour la lutte des emplois; qu’est-ce kill faut faire maintenant?
    – La CGT TEF SAS déconne-t-elle? dans ces propos.
    – DRousseau est-t-il un Délégéué syndical, inconsscient?

    DomR

  5. Denis,

    je t’ai envoyé sur ta boite mèle ce message en réponse à tes nombreux messages:

    Bonjour Denis,

    bon tu en as marre.
    Alors adresse toi nominativement à ceux à qui tu t’adresses!
    Arrêtes de poster tous les cinq minutes les mêmes commentaires sur le blog
    https://cgttefsas.wordpress.com/

    Parle CFDT; tu en es le DS!
    Soit toi même!

    Dominique Rousseau
    DS Cgt TEF SAS
    Usine de Chapareillan
    PS: si no comprendo tel à DRousseau: 06 33 46 37 42

    Dominique Rousseau
    DS Cgt TEF SAS
    Usine de Chapareillan

  6. Moi aussi j’en ai marre des commentaires de la cgt, quand nous avons appris que notre société fermée le 4 septembre, nous avons fait tout ce qui a été possible pour nous de nous faire entendre et voir. Nous avons manifestés à Rouen pour voir le ministre qui inauguré un pont, la cgt n’était pas là, nous avons été au salon de l’automobile à paris (2 cars entiers) toujours pas de cgt en vue. nous avons fait grève 17 jours en faisant nous les délégués FO des permanences 7 jours sur jours jour et nuit, nous avons perdu de l’argent comme tout les ouvriers en grève, toujours toujours pas de cgt, (peut-être faisait-il trop froid ?). nous avons été à pontoise avec le personnel de VDR mais aucun ouvriers de chappa n’est venu.
    Je pense qu’il y a de très bon délégués syndicales quelque soit leurs étiquettes dans les entreprises mais nous nous avons hérités de grande gueules des gens qui restent le cul au chaud quand il y a des piquets de grève et qui sont de grand critiqueur après la bataille.
    j’ai vu Hugues se démener depuis le 4 septembre participer sans compter ses heures, aller taper à toutes les portes (mairie, ministre.. pour nous faire entendre) et cela au détriment de sa vie privé. Ce qui m’énerve c’est de voir des personnes de la sté chappa le critiquer. Eux qui n’ont pas été capable de tenir un piquet de grève plus de 2 jours, alors je dis à ces messieurs d’arrêter leurs critiques de se regarder dans un miroir et il faut arrêter de crier au feu quand la maison a déjà brulée .

  7. Tout d’abord je suis d’accord avec cerise, c’est désolant de voir les syndicats se faire la guerre alors qu’ils sont dans la même lutte.

    Ca ne sert plus à rien maintenant de se renvoyer la balle « ils ont fait ça…. » « il fallait faire ceci… », trop tard pour refaire le monde, le mal est fait.

    Je pense qu’il ne reste plus qu’à vous « unir » pour soutenir les salariés et se serrer les coudes pour ce qui reste à venir.

    Dommage quand même de se battre pour des primes au lieu de se battre pour les emplois, 30 000 euros c’est peut être énorme mais d’ici quelques année il ne restera rien…
    Bonne chance pour retrouver du taf

  8. Yes !!!!!! ne le prends pas pour toi non plus, je parle à tous mes détracteurs!!
    Quant à la suite et au bon déroulement de ce PSE, tu peux compter sur nous..

    A la prochaine,

    Hugues

  9. Messieurs les RP de VDR ;
    IL FAUT QUE SA CESSE !
    Moi même le RS CGT, je revient vers vous, pour vous dire arrêtez de prendre tout sur vous ! Qui as dit que c’est vous les responsables de ce plan merdique, vous avez été manipulé tout comme nous par vous savez qui puisque vous les mettez toujours sur le tapis ! Par contre il ne faut pas inverser les rôles, les hostilités on commencé quand un élue a critiqué par mail les actions criardes du DS CGT en CCE avec des mots qui engagent le syndicat.
    Mais je vous pose la question, sans droit de vote, et sans gueuler pour vous transmettre plus d’une fois des arguments pour défendre le droit des salariés, qu’est-ce qu’ont serais venue foutre en négoce nous la CGT.
    On me reprend quand je dit des « réunions bonne enfant » vous allez pas me dire que vous n’avez pas rigolé ou chahuté sur des gags a 2 balles ou des erreurs dans le langage en réunion prépa ou CCE.
    Maintenant dire que vous vous êtes branlez les couilles, c’est vous qui le traduisez comme ça !
    Dire que l’on cassent les uns ou les autres c’est pareil , c’est vous qui prenez ça que pour vous ! Si il y avez eu le moindre problème entre des syndicats, je n’aurais jamais essayer de discuter avec certain d’entre eux et de les convaincre a leurs bureaux sur certain point qu’il fallait inclure dans le protocole d’accord en CCE.
    Vous n’êtes pas les vilains dans l’affaire, mais vous n’auriez pas due engager votre identité syndical dans l’histoire de TYCO MONDE .
    Prenez soins des salariés les pressions vont descendre assez vite il faut les accompagner jusqu’au bout !

  10. Quelle surprise, je vois que la CGT à enlever ma réponse d’hier soir, je l’a remet ci-dessous:

    Je tiens à répondre à tous mes détracteurs et à rétablir quelques vérités notamment, sur le fait qu’à la réunion du 5 février tout était déjà plié en ce qui concerne cet accord.

    Ce protocole d’accord était déjà conforme à toutes les conditions que Clabé avait soumis, c’est à dire que la majorité des CE l’avait entériné sauf le VDR, la majorité des membres du CCE l’avait signé sauf les membres du VDR, que la majorité des délégués syndicaux l’avait signé, sauf FO de Pontoise et du VDR, la CFDT, la CFTC du VDR et la CGT dans son ensemble. Lorsque je découvre sur ce Blog que la réunion du 5 février était une réunion bonne enfant, c’est un peu se foutre de la gueule du monde, celle-ci a duré de 9h30 du matin à 1h le lendemain c’est à dire 15H30 de réunion (sans compter la prépa de la veille), dure en longueur et dure en intensité. 100 personnes sont venues du VDR parce que FO et la CFDT avaient fait leur travail, nous avions mis un préavis de grève pour cette journée que l’on savait tous déterminante. Nous avions demandé à CGT de Chapareillan d’en faire autant et de faire en sorte que les gens de Chappa viennent participer à la Fête, alors on nous a répondu que ce n’était pas possible du fait que le CE de Chappa ne payerai pas le car, nous avons suggéré d’en faire la demande à la mairie de Chappa, on nous a répondu que ce n’était pas possible, ensuite nous avons proposé par le biais du CE de le payer, on nous a répondu que c’était trop dur 20H de voyage…et qu’il était trop tard. Alors au niveau force, nous ne pouvions compter une fois de plus que sur nous même et nos combattants du VDR. Maintenant, pourquoi effectivement FO a signé cet accord de merde, merde uniquement sur le fait qu’il soit pratiquement inattaquable, sécurisé par Clabé, parce que le reste est pas mal…peut être pas pour tous, mais combien ??

    Il l’avait dit et redit qu’il ne payerait pas 2 fois Clabé, il l’a dit et répété…

    Donc, je passe les détails, de vrais gaulois les mecs du VDR, çà bouge, çà fait du bruit et çà parle fort, 100 personnes dehors, c’est vivant!!…à tel point que j’ai été obligé de sortir pour qu’ils baissent le volume parce que cela perturbait les échanges..Echanges constamment interrompus par les interventions agaçantes, non constructives d’un délégué que je ne nommerai pas et çà pendant de longues heures, fatiguant pour tous… Le débat est arrivé à la suppra, à ce fameux accord signé par la majorité des parties sauf par le DSC FO et le DSC CGT.

    Normalement, il n’y avait plus rien à faire, à part bluffer et démontrer notre détermination, demandant plus, chose que j’ai fait en particulier sur la prise en compte des primes d’équipes.

    Clabé en avait que faire, il avait son accord signé, il ne voulait rien changer du fait qu’il était comme il le voulait, mais voilà les membres du CCE n’étaient plus d’accord pour donner leur avis à ce moment précis, sûrement à cause des guerriers dehors prêts à en découdre peut être, pour certains…

    Clabé sous la pression, répondit que l’accord serait caduque si le CCE ne donne pas d’avis, et là… plus rien…On repartait à zéro, plus de 30 000€, plus des 2 mois et demi et plus de plafond à 42 mois, voilà la belle affaire, à prendre ou à laisser…J’imagine à peine la déception de tous les salariés, plus rien et il reste à peine un mois pour organiser une nouvelle lutte sachant que notre groupe Tyco a perdu au 1er trimestre 450M€, et sachant que l’unité n’était pas la, tu réclames quoi après le 5 février!!?? Nous serions revenus au VDR sans rien ??

    Les autres élus ou autres syndicats nous auraient cloués au piloris (on peut constater aujourd’hui aux vues des saloperie écrites sur ce blog et pourtant…)

    Clabé s’en va la dessus, quitte la salle, les gens du VDR entrent..Et çà part en LIVE, menaces, esbroufes envers les signataires.. Moi-même, je suis pris à partie par un salarié mécontent me demandant de monter les enchères, lui ne savait pas que notre impuissance à cause de cet accord de merde.. Clabé sachant la division des syndicats et des 2 sites jouait la montre..Il revient avec un avenant stipulant la prise en compte des primes dans les mois d’indemnités, il satisfait la majore partie des salariés présents… La suite vous la connaissez, franchement combien de personnes se seraient mis en grève ?? Sachant pertinemment que les anciens, les jeunes de moins de 5 ans d’ancienneté et les cadres étaient satisfaits, combien de personnes ?? 30, 50 personnes en tout et pour tout pour bloquer les camions ?? Une vingtaine de CRS auraient suffit pour les déloger et on aurait eu quoi ??? Vous pouvez me le dire ?? des emmerdes et rien d’autres.. !!!

    Aujourd’hui, c’est 30 000€ pour les plus jeunes (environ 2ans de salaire pour certains) 2 mois et demi par année d’ancienneté prime comprise et 42 mois de plafond = à 3 ans et demi de salaire..Un des meilleurs plan en France quoique dise la CGT, trouvez en un de meilleur SVP !?

    J’ai signé et quoi ?? çà change quoi ?? les primes en plus!! Le VDR s’est battu jusqu’au bout, lui, il ne se bat pas après sur des blogs.. …fin de discussion

  11. Moi aussi j’en ai marre des commentaires de la cgt, quand nous avons appris que notre société fermée le 4 septembre, nous avons fait tout ce qui a été possible pour nous de nous faire entendre et voir. Nous avons manifestés à Rouen pour voir le ministre qui inauguré un pont, la cgt n’était pas là, nous avons été au salon de l’automobile à paris (2 cars entiers) toujours pas de cgt en vue. nous avons fait grève 17 jours en faisant nous les délégués FO des permanences 7 jours sur jours jour et nuit, nous avons perdu de l’argent comme tout les ouvriers en grève, toujours toujours pas de cgt, (peut-être faisait-il trop froid ?). nous avons été à pontoise avec le personnel de VDR mais aucun ouvriers de chappa n’est venu.
    Je pense qu’il y a de très bon délégués syndicales quelque soit leurs étiquettes dans les entreprises mais nous nous avons hérités de grande gueules des gens qui restent le cul au chaud quand il y a des piquets de grève et qui sont de grand critiqueur après la bataille.
    j’ai vu Hugues se démener depuis le 4 septembre participer sans compter ses heures, aller taper à toutes les portes (mairie, ministre.. pour nous faire entendre) et cela au détriment de sa vie privé. Ce qui m’énerve c’est de voir des personnes de la sté chappa le critiquer. Eux qui n’ont pas été capable de tenir un piquet de grève plus de 2 jours, alors je dis à ces messieurs d’arrêter leurs critiques de se regarder dans un miroir et il faut arrêter de crier au feu quand la maison a déjà brulée .

  12. test

  13. Je tiens à répondre à tous mes détracteurs et à rétablir quelques vérités notamment, sur le fait qu’à la réunion du 5 février tout était déjà plié en ce qui concerne cet accord.
    Ce protocole d’accord était déjà conforme à toutes les conditions que Clabé avait soumis, c’est à dire que la majorité des CE l’avait entériné sauf le VDR, la majorité des membres du CCE l’avait signé sauf les membres du VDR, que la majorité des délégués syndicaux l’avait signé, sauf FO de Pontoise et du VDR et la CGT. Lorsque je découvre sur ce Blog que la réunion du 5 février était une réunion bonne enfant, c’est un peu se foutre de la gueule du monde, celle-ci a duré de 9h30 du matin à 1h le lendemain matin c’est à dire 15H30 de réunion (sans compter la prépa de la veille), dure en longueur et dure en intensité. 100 personnes sont venues du VDR parce que FO et la CFDT avaient fait son travail, nous avions mis un préavis de grève pour cette journée que l’on savait tous déterminante. Nous avions demandé à la CGT de Chapareillan d’en faire autant et de faire en sorte que les gens de Chappa viennent participer à la Fête, alors on nous a répondu que ce n’était pas possible du fait que le CE de Chappa ne payerai pas le car, nous avons suggéré d’en faire la demande à la mairie de Chappa, on nous a répondu que ce n’était pas possible, ensuite nous avons proposé par le biais du CE de le payer, on nous a répondu que c’était trop dur 20H de voyage et trop tard…Alors qu’au niveau force, nous ne pouvions compter une fois de plus que sur nous même et nos combattants du VDR. Maintenant, pourquoi effectivement FO a signé cet accord de merde, merde uniquement sur le fait qu’il soit pratiquement inattaquable, sécurisé par Clabé, parce que le reste est pas mal…peut être pas pour tous, mais combien ??
    Il l’avait dit et redit qu’il ne payerait pas 2 fois Clabé, il l’a dit et répété…
    Donc, je passe les détails, de vrais gaulois les mecs du VDR, çà bouge, çà fait du bruit et çà parle fort, 100 personnes dehors dans les couloirs…à tel point que j’ai été obligé de sortir pour qu’ils baissent le volume parce que cela perturbait les échanges..Echanges constamment interrompus par les interventions agaçantes d’un délégué que je ne nommerai pas et çà pendant de longues heures, fatiguant pour tous… Le débat est arrivé à la suppra, à ce fameux accord signé par la majorité des parties sauf par le DSC FO et le DSC CGT.
    Normalement, il n’y avait plus rien à faire, à part bluffer et démontrer notre détermination, demandant plus, chose que j’ai fait en particulier sur la prise en compte des primes d’équipes.
    Clabé en avait que faire, il avait son accord signé, il ne voulait rien changer du fait qu’il était comme il le voulait, mais voilà les membres du CCE n’étaient plus d’accord pour donner leur avis à ce moment précis, sûrement à cause des guerriers dehors prêts à en découdre peut être, pour certains…
    Clabé sous la pression, répondit que l’accord serait caduque si le CCE ne donnait pas d’avis, et là… plus rien…On repartait à zéro, plus de 30 000€, plus des 2 mois et demi et plus de plafond à 42 mois, voilà la belle affaire, à prendre ou à laisser…J’imagine à peine la déception de tous les salariés, plus rien et il reste à peine un mois pour une nouvelle lutte sachant que notre groupe Tyco a perdu au 1er trimestre 450M€, et sachant que l’unité n’était pas la, tu réclames quoi après le 5?? Nous serions revenus au VDR sans rien ??
    Les autres élus ou autres syndicats nous auraient cloués au piloris (on peut constater aujourd’hui aux vu des saloperie écrites sur ce blog et pourtant…)
    Clabé s’en va la dessus, quitte la salle, les gens du VDR entrent..Et çà part en LIVE, menaces, esbroufes envers les signataires.. Moi-même, je suis pris à partie par un salarié mécontent me demandant de monter les enchères, lui ne savait pas notre impuissance à cause de cet accord de merde.. Clabé sachant la division des syndicats et des 2 sites jouait la montre..Il revient avec un avenant stipulant la prise en compte des primes dans les mois d’indemnités, il satisfait la majore partie des salariés présents… La suite vous la connaissez, franchement combien de personnes se seraient mis en grève ?? Sachant pertinemment que les anciens, les jeunes de moins de 5 ans d’ancienneté et les cadres étaient satisfaits, combien de personnes ?? 30, 50 personnes en tout et pour tout pour bloquer les camions ?? Une vingtaine de CRS auraient suffit pour les déloger et on aurait eu quoi ??? Vous pouvez me le dire ?? des emmerdes avec les tribunaux et rien d’autres.. !!! Oui c’est vrai foutre tous les salariés dans la merde, j’aurai pu le faire..
    Aujourd’hui, c’est 30 000€ pour les plus jeunes (environ 2ans de salaire pour certains) 2 mois et demi par année d’ancienneté, primes d’équipes comprises et 42 mois de plafond..Un des meilleurs plan en France quoique dise la CGT, trouvez en un de meilleur SVP !?
    J’ai signé et quoi ?? çà change quoi ?? Le VDR s’est battu jusqu’au bout, lui, il ne se bat pas après, sur des blogs.. …fin de discussion

    Hugues Filippi

  14. je profite de votre tribune pour rétablir certaines vérités.

    le site du CE de Chapa est une ode à la désinformation!! il démontre bien, entre autres, le discours ultra polissé des élus décisonnaires de votre site envers les salariés…

    je cite: « Une 40 aine d’employées du site du VDR se sont déplacés sur Pontoise afin se soutenir leurs élus. »
    « Au cours d’une interruption de scéance dans la soirée, des salariés de l’usine de val de Reuil au nombre d’une soixantaine, ont fait irruption dans la salle de réunion pour obtenir des explications sur la nature des débats »
    au vu et sû de tous les acteurs présents ce jour là, nous étions une bonne centaine de salariés à avoir fait le déplacement.
    je continue. « Prenant en compte les demandes réitérées des employés de VDR et Chapareillan d’intégrer les primes dans le calcul des indemnités de licenciement… »

    sachez que sans notre irruption en salle de réunion, les délégués corrompus signataires de Chapa s’impatientaient pour ratifier cet accord pourri dnas les conditions initiales et qu’il nous a fallu jouer de dissuasion (comprenez comme vous voulez) pour les faire patienter jusqu’au retour de clabé, sentant qu’il était sur le point de fléchir.
    ils n’avaient pas besoin d’empêcher les commentaires sur leur site. pour ma part, je n’en aurait fait qu’un seul: ahahahahahahahh!!!!!
    sachez une chose, c’est que si nous avons opté pour cette stratégie de dernière minute, c’est parce que nous étions persuadés que seulement une minorité d’employés auraient été prêts à renvoyer cet accord pourri dans les cordes, et que sans la détermination des salariés présents (les derniers sont partis vers une heure du matin!) nous n’aurions pû obtenir la prise en compte des primes dans le mode de calcul.
    pour info, les primes représentent à elles seules 1/4 du salaire du personnel travaillanten nuit ou VSD et 15% de ceux oeuvrants en équipe de journée.
    n’oubliez pas les instigateurs de ce PSE de m…. ne sont pas la CGT et FO VDR.
    pour ma part un certain délégué empréssé de signer le PSE dans son texte original a maintenu devant ma détermination à obtenir des explications qu’ils étaient mandatés par l’ensemble du personnel de Chapa pour ratifier ce PSE dans ces conditions et que les salariés ne voudraient pas que soit incorporées leurs primes au mode de calcul(sic) !! comme j’aurai aimé lui éffacer le sourire!

    mauvaise foi, quand tu nous tient…

    Cédric Chassagne

  15. je profite aussi de votre tribune pour rétablir certaines vérités.
    le site du CE de Chapa est une mine de désinformation!!
    je cite « Une 40 aine d’employées du site du VDR se sont déplacés sur Pontoise afin se soutenir leurs élus. »
    hallucinant! grotesque! pittoyable!
    au vu et sû de tous ceux qui étaient présents, nous étions une centaine de salariés à avoir fait le déplacement. et pour comble ils annoncent que nous avons fait irruption à une soixantaine dans la salle de réunion sur le billet suivant!
    petit, vraiment petit.
    ils se gargarisent d’avoir obtenu grâce à leur puniacité le rajoût des primes d’équipe dans le mode de calcul des indemnités de départ… ahahahhahah!!!!!!!!!
    sans notre intervention en réunion, ils s’apprêtaient à ratifier ce PSE pourri et il afallu employer la dissuasion (comprenez ce que vous voulez) pour les faire admettre qu’il fallait patienter jusqu’à la réponse de clabé sur nos dernières revendications.
    quant à moi, demandant des explications à un délégué corrompu de chapa, ce dernier a tenté de me conva

  16. copie de ma réponse aux accusations dont fait l’objet hugues filippi, dsc FO.

    j’interviens dans la conversation (si on peut appeler ça comme ça) car je
    > trouve vos propos écoeurants.
    >
    > vous incriminez hugues alors que les responsables de l’issue de ce PSE se
    > trouvent chez vous dans vos locaux (au CE).
    >
    > pour rappel: cette chiure de PSE c’est de chez vous et de Pontoise qu’elle
    > est sortie. un certain vendredi 23 janvier, c’est toi Dominique Rousseau
    > qui a averti Hugues que quelque chose se tramait en coulisse et que tu ne
    > voulais pas y participer (j’étais présent aux côtés de Hugues). suite à ça
    > nous avons tenté par tous les moyens, y compris en laissant des messages
    > odieux sur les répondeurs des comploteurs pour les faire réagir et obtenir
    > des explications sur ces histoires incensées. c’est seulement grâce à ça
    > que nous avons sû ce qui se tramait et à ce moment là, les négociations
    > étaient déjà bien avancées. nous avons tout mis en notre pouvoir pour les
    > faire patienter (même menaces et insultes, bé ouai!) au moins le temps d’un
    > WE pour avoir un délai de reflexion et le temps d’avertir les salariés
    > (primordial chez nous) en leur répétant maintes fois que vos salariés en
    > grève ne leur en voudrai pas de passer le WE dehors si quelque chose de bon
    > pour eux se préparait. ils n’ont rien voulu entendre de notre insistance et
    > nous on dit en coeur que clabé était prêt à se coucher sur ce plan
    > (verreux), qu’il avait trop la merde au cul avec les clients et que c’était
    > le moment d’obtenir ce truc!!! à titre personnel, l’un des WE les plus
    > pourris de mon existence, des illusions qui s’envolent en même temps que
    > notre inter-syndicale. on venait malheuresement de se faire couper l’herbe
    > sous le pied et le soir même un protocole de fin de conflit était signé sur
    > les bases que l’on connait tous. maintenant j’en viens aux faits.
    >
    > de quelles forces vives disposiez vous à chapa pour occuper la barrière au
    > cas où nous aurions pris la décisions de faire capoter l’ensemble de ce
    > plan?? on a pû faire une estimation assez juste chez nous et nous n’aurions
    > pas été plus d’une soixantaine (et encore… avec des doutes plein la tête
    > car à cer moment précis le plancher de départ aurait été notre bonne
    > conventionnelle…). vous vous imaginiez réellement rentrer chez vous et
    > annoncer aux salariés que tout était par terre et qu’il fallait recommencer
    > le combat depuis le début?? vous oubliez trop vite que ce plan pourri
    > satisfaisait la grosse majorité, les moins de 2/3 ans de boite (qui
    > n’étaient pas présents le 5 février…), les 12/17 ans, les bons salaires
    > et tous ceux qui n’avaient pas envi de se rebattre surtout quand on sait
    > comment se passe une grève longue telle que cela s’est déjà passé chez chez
    > nous (règlement de comptes et autres…). alors à 50 chez nous (les plus
    > braves) et 50 chez vous (à voir…) on aurait empêché les autres de rentrer
    > travailler et on se serait battus (au sens premier du terme) j’usqu’à
    > obtention d’un plan digne de ce nom? mais mes pauvres, on aurait pris des
    > cailloux!!! je n’imagine même pas clabé nous faire trainer trois semaines
    > devant la grille, ça aurait été un carnage, mais pour comprendre ça, il
    > faut déjà l’avoir vécu.
    >
    > notre statégie de départ a toujours été très claire: on épuise les stocks
    > (ce que l’on a fait depuis septembre en tournant à 20/25% + un grand coup
    > au mois de novembre chez nous) pour nous faciliter le grand combat (celui
    > que vous aviez commencé (deux jours…) afin de les faire plier rapidement.
    > je pense sincèrement que si la trahison de nos chèrs élus de chapa et
    > pontoise n’avait pas eu lieu, nous aurions obtenu des indemnités JUSTES
    > pour tous et que clabé se serait couché en même pas 15 jours (devant la
    > menace des clients).
    >
    > revenons en à nos moutons: comme le dit Hugues, clabé avait déjà la
    > majorité pour signer ce plan, et c’est seulement parce qu’il voulait
    > l’unanimité que nous avons pû obtenir le rajout des primes d’équipe pour
    > sauver, malheureusement, ce qui pouvait l’être encore.
    >
    > je sais que chapa est à 600 kms de route de pontoise mais il est clair qu’
    > AUCUN salarié de chapa n’a fait le sacrifice de débourser 100 euros pour
    > monter (et encore, en se regroupant à plusieurs dans la voiture…) au
    > siège. alors dire qu’ils étaient prêts à investir le pavé pendant des
    > semaines…laissez moi en douter.
    >
    > alors OUI hugues (et les autres membres de VDR, vous l’oubliez un peu
    > vite…) ont misé sur un dernier coup de bleuf car nous avons estimé qu »il
    > était utopique de croire que nous allions tout renverser à une poignée.
    > nous assumons nos reponsabilités pour avoir opté pour 30 000 sûrs plutôt
    > que 100 000 sûrement pas! aujourd’hui nous l’assumons, et, de fait, les
    > salariés de VDR nous remercient d’avoir sauvé ce qui pouvait l’être, bien
    > conscients que nous avions imaginé lutter pour une autre répartition des
    > indemnités.
    >
    > je vous en prie messieurs, les responsables de l’issue de ce PSE se
    > trouvent CHEZ VOUS et plutôt que de trouver un bon bouc-émissaire, attaquez
    > vous aux VRAIS RESPONSABLES, chose qui me trotte dans la tête pour avoir
    > certaines explications, et cela malgré les 600 kms qui nous séparent…

    Cédric Chassagne, délégué FO

  17. Petit TYCO

    Chantons tous ensemble

    Petit Tyco
    J’arrive à Chapa chez Tyco/ Je veux du boulot
    C’est pas possible! Pourquoi?

    J’arrive à Chapa chez TYCO je prends l’outil
    C’est pas possible! Euh Pourquoi?

    Tout le monde me dit aujourd’hui: c’est la grève
    C’est quoi la grève?

    Petit TYCO / Que fais-tu?
    Petit TYCO / Que fais-tu?
    Petit TYCO penses à moi
    Besoin de toi!
    Petit TYCO / I love you
    Petit TYCO / I need you
    Petit TYCO ne me laisse pas
    Chante avec moi
    REFRAIN:
    1.la la la la la / Tchaff! Tchaff!
    2.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    3.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    4.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    5.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    6.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    7.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    8.la la la la la / Tchaff! Tchaff
    9.Euh!
    J’arrive à Chapa place de la mairie
    Je prend le taxi non c’est pas possible
    Yen a plou
    J’arrive à Chapa place de la mairie
    Je ceux un beefsteack non c’est pas possible
    Y-en a plou

    Tout le monde me dit aujourd’hui c’est la grève
    C’est quoi la grève

    Petit TYCO / Que fais-tu?
    Petit TYCO / Que fais-tu?
    Petit TYCO penses à moi
    Besoin de toi!
    Petit TYCO / I love you
    Petit TYCO / I need you
    Petit TYCO ne ma laisse pas
    Chante avec moi
    REFRAIN:

    Je vais à la poste pas possible
    Je veux carte postale pas possible
    Je veux l’infirmière pas possible
    Je veux fonctionnaire pas possible
    Je veux professeur pas possible
    Je veux ouvrier pas possible
    Je veux Corcessin pas possible
    je veux TYCO pas possible
    Je veux l’AMOUR C’est possible
    L’AMOUR à la GREVE/ L’AMOUR à la GREVE/ L’AMOUR à la GREVE/ L’AMOUR à la GREVE/ L’AMOUR à la GREVE/

  18. Que penser du contenu de ce mail ?

    Allez, je m’y colle ! Mais dans la bonne humeur, hein… ;-))

    Dans l’ordre de (con)parution ;

    Quel amusement de voir que la création de syndicats de cadres (dont on sait aujourd’hui à quelle fin ils ont été créé), t’es imputé… Saint Clabé, se frottant une fois de plus les mains, doit en voir son auréole frémir de plaisir ! Bon, t’agaçais tout le monde, Dominique ? C’est pas bien ça… On ne vous apprend donc pas à la CGT à fédérer par le renversement de table ? (ouais, c’est nouveau, ça vient de sortir… Imparable pour faire taire tout le monde lorsqu’on manque d’arguments et qu’on ne sait plus quoi dire !)

    J’en retiens aussi, « cher Dominique » que tu as manqué à tous tes devoirs ! Ton devoir de Super Nanny face un délégué syndical central FO hésitant, qui avait visiblement grand besoin qu’on lui dise ce qu’il avait à faire. Tsss… c’est pas sérieux tout ça ! Fallait lui dire à Monsieur FO qu’il ne devait pas signer ! Et moi qui croyais que FO n’avait plus besoin du tutorat de la CGT pour défendre efficacement les travailleurs… Une fois encore, «on ne nous dirait pas tout ? »

    Trêve de plaisanteries (quoique…). Inutile de regarder dans le rétroviseur et de rechercher les torts de chacun après coup. Chacun a fait ce qu’il a pu, je suppose, avec sa personnalité, son expérience perso de la lutte et sa « foi » militante plus ou moins chevillée au corps. Je regrette simplement que certaines UD ne soit pas suffisamment présentes pour conseiller utilement leurs délégués.

    Vois-tu, en tant « qu’extérieure», ce qui me chagrine le plus dans tout ça, c’est l’image donnée par des syndicats qui se bouffent sans fin, oubliant ainsi quel est l’ennemi commun et véritable. Eux, en face, ils n’oublient jamais à qui ils doivent la mettre bien profond…

    Combien de potentiels futurs militants ainsi perdus par l’affligeant spectacle de syndicats s’entre-déchirant inutilement ? La lutte chez Typo n’est malheureusement pas une exception en la matière…

    Et pour finir, si je peux me permettre un conseil (en toute fraternité) ; tu sais qui tu es,
    tu sais quel est ton combat et celui de la CGT, alors laisse tomber les carabistouilles « Fillipiesques », ce n’est certainement pas ton terrain que celui d’un ego surdimensionné qui fait désespérément ce qu’il te reproche, à savoir ; trouver des responsables à sa propre incompétence. Ton terrain, c’est celui du combat et l’intégrité, jamais démenti d’après ce que j’en sais. Ne perds pas ton temps ; Monsieur FO et toi ne jouez définitivement pas dans la même cour…

    Et pour finir ce post, pour toi Camarade,
    Quelques images et une ptite zik de circonstance ; -)

  19. Hugues,

    tes paroles écrites t’engages

    DomR

  20. Le délégué syndical central FO TEF SAS écrit un mail au DS Cgt TEF SAS Usine de Chapareillan: que pensez vous de son contenu?

    Tu as tendance à oublier que si tu avais tord en rien mon cher Dominique, on en serait pas arriver là. A part taper par derrière ou t’exprimer par mèle assassin que sais tu faire d’autre Dominique??
    Tu ne peux pas nier que lorsque tu as perdu les élections à Chappa c’est bien de là, que nous avons perdu la majorité en CCE. A force d’écraser les autres élus, ils ont monté d’autres syndicats et t’ont battus à la régulière, c’est de là, année par année que nous avons perdu nos emplois au fur et à mesures…L’unité, tu l’as fait éclater par tes critiques constantes, tes interruptions incessantes en réunion à agacer tout le monde, au lieu de fédérer..
    Je prend mes responsabilités moi et je n’accuse pas les autres d’être d’accord sur des licenciements, n’importe quoi!!
    Nous ne pouvions plus nous battre pour gagner, mais seulement faire monter les enchères avec le peu de moyens que l’on avait, toi tu n’as plus rien dit au moment fatidique, ou j’ai hésité de signer cet avenant,  m’a tu dit « signes pas hugues »?? tu n’as rien dit…lorsque les votes ont commencer…tu n’as rien dit non plus…à par maintenant ou tu craches le peu de venin qui te reste.

    Tu n’as pas voulu venir le 26 janvier lors de cette putain de négo avec les gens de Chappa et tu n’étais pas là non plus lorsque les salariés ont repris le travail à Chappa, tu étais ou??

    Des erreurs, tu en as commises et des déterminantes… Tu veux changer les choses maintenant, en t’attaquant à tous, c’est surement cela qui va te rendre plus fort avant de te faire jeter comme moi et les salariés.
    Tu crois que tu fédères, que les gens t’écoutes.. les gens s’en foute bien de ce qui va arriver à Dominique Rousseau dans le futur, comme de ce qui va arriver à Hugues Filippi dans l’avenir.
    Ma signature en réalité a peu d’importance en CCE, c’était déjà signer par la majorité, je me suis abstenu à tous les votes pendant que  Chappa et Pontoise s’étaient exprimé.  

    Tu as fait plus de mal que de bien mon pauvre Dominique..C’est plier, c’est toi qui l’a dit…Mais ou veux tu en venir? faire la révolution chez Tyco avec tes adhérents, une dizaine..ppffff!!!!!

  21. Cerise, au temps des cerises,

    ça ça remet la pêche!
    On en redemande du à »l’insue de leur plein gré!
    Allez en avant toute!

    DomR

  22. Cerise, au temps des cerises,

    ça ça remet la pêche!
    On en redemande du à »l’insue de leur plein gré!
    Allez en avant toute!

  23. Femme d’un salarié de Tyco, depuis le 4 septembre je suis l’évolution de la lutte contre ces licenciements inacceptables. Dernièrement, je lisais aussi le blog du site de Chapareillan sur lequel beaucoup d’espoir étaient encore permis au vu des commentaires laissés par les salariés.

    Mais, lorsque le 5 février, en conclusion d’un CR plus que complaisant concernant la honteuse journée du 4, j’ai lu ceci ;

    « Dans le but de laisser nos élus, face aux importantes responsabilités qui sont les leurs, se concentrer sur leur tâche, l’accès est momentanément suspendu.
    Merci de votre compréhension »

    Après un irrépressible éclat de rire, j’ai compris.
    J’ai enfin compris combien tout ceci n’était que l’aboutissement d’un plan savamment préparé. J’ai compris que, traîtres aux salariées qui les ont élus, traîtres aux syndicats qu’ils sont censés représenter, ces « représentants » prétentieux n’ont jamais représentés qu’eux-mêmes et leurs propres intérêts.
    Je suis écœurée pour l’avenir. Pour l’avenir des travailleurs. Tellement conditionnés, « à l’insu de leur plein gré », par ce système capitaliste, que beaucoup n’ont pas conscience de la valeur véritable de leur force de travail. Travailler depuis 5, 10, 15, 20 ou 30 ans pour une entreprise, lui permettre ainsi d’engranger des bénéfices colossaux et ne pas se battre jusqu’au bout pour empêcher ces délocalisations boursières, trouver normal (au final) que des branleurs de cadres qui les ont bafoués (voire humiliés) durant des années empochent la plus grosse partie de l’enveloppe, ça m’interpelle pour l’avenir… Baisser son froc et dire merci… Jusqu’à quand ?

    Heureusement, certains nous permettent de garder une lueur d’espoir ;

    Un grand merci à ceux qui, sans relâche, travaillent à éveiller les consciences.
    Un grand merci à ceux qui se battent encore et toujours,
    Un grand merci à ceux qui restent debout,
    Un grand merci, en particulier, à DomR.

  24. Dignité;
    MRs et MMes les élues de CCE, je m’adresse a vous car j’entend, et je lis des propos qui n’identifie en rien ce qui s’est passé ce jeudi noir du 05-02-2009 ou vous avez signé la fin du livre 4, du PSE, et du fameux protocole d’accord + son avenant .
    Ne chercher plus a agresser les membres non votant pour justifier vos actes laisser leurs dignité a ceux qui ont fait le choix de la gardé, car oui sa sera bien vos signatures qui resterons dans le livre d’histoire TYCO MONDE ! Alors de grace arrêtez votre cinéma et surtout laissez la CGT tranquille,qui le jour de votre signature a récupéré son indépendance au sein de TEF SAS Chapa.
    Vous qui avez pendant un cour instant cru jouer les Mel Gibson dans BRAVEHEART,reprenez vos livres d’histoire et lisez la légende de William Wallace qui jusqu’a sa mort sous d’atroce torture n’a jamais dit pardon au roi d’angleterre, et méditez sur ces termes !
    – code de l’honneur …!
    – fièrté …!
    – fidèlité …!
    – dignité …!
    Comme nous là dit le DSC FO signtaire avec vous du plan social « il ne peu y avoir deux vainqueurs dans un combat » ! quel culture … je pense qu’il y a du vécu, mais pour ce qui est de la argne y’en manque un peu, il faut qu’il pratique plus souvent !!!
    Je me moque, mais comprenez moi c’est la colère, puis revenons a

  25. ALEDIA,
    et les autres organnismes qui vous font le dos rond pour soi disant vous trouver un emploi, c’est le la merde!

    Ils se paye sur la bête: 4500€ par salariés!
    Moins je m’occupe de toi, pus je GAGNE.

    AUJOURD’HUI Personne ne connait leur mission précise qui a été voté par vos éluEs et Organisations Syndicales (sauf la Cgt TEF SAS) qui ont signé les yeux fermés le PSE!
    Ils commencent à dire qu’il ne faut pas faire de la formation pour la formation!

    QU’il vous donne le document, la convention passée entre TYCO et ALTEDIA!!

    C’est eux qui vont décider ce que vous devez faire? Ce qui est bon pour VOUS?

    Leur boulot te retrouver un EMPLOI.

    ABORDER vos entretien comme des combattants!
    Ce n’est pas vous qui partez!
    C’est TYCO ELECTRONICS QUI VOUS MET UN COUP DE PIED AU CUL!

    Alors ils doivent vous écouter, vous entendre et tenir compte de vos souhaits, de vos aspirations.
    EXIGEZ UN VRAI BILAN DE COMPETENCE;
    pas un bilan professionnel comme sait le faire l’entreprise!
    EXIGEZ UNE FORMATION dans les domaines ou vous sentez bien!
    Le boulot vous verrez après!
    Si le cabinet de reclassement vous impose une formation, elle doit d’abord te retrouver du taf et ensuite mettre en place une formation pour pouvoir faire ce travail!
    Mais l’inverse ce n’est pas sain et tu n’auras pas choisi toi même.

    LE BILAN DE COMPETENCE LE VRAI (normalement payé par l’entreprise sur ton temps de travail (pas sur les heures du DIF!) doit te mettre en confiance, faire le point sut toi même, te renforcer dans tes convistions, dégager ton profil, non seulement sur le plan professionnelle mais aussi sur toute ta vie, tes expériences, ton vécu!

    Avant qu’en tant que salarié tu reçoives ta lettre de licenciement, demandes un RDV avec le GRETA de l’Isère (à Grenoble et dans les pages jaunes) ils te diront TOUT DE QUE TU AS A FAIRE!

    Le dossier monté fait une demande,( dans les règles _ le greta te diras aussi comment faire!), à ton emplyeur un CONGE DE FORMATION POUR UN BILAN DE COMPETENCE.
    Tu porras le réaliser sur ton temps de travail (qui reste), aux frais de l’entreprise et payé 100% par TYCO; c’est pas beau ça.

    Si ta demande (sous réserve d’être accepté par l’entreprise -mais elle ne peut refuser que si cela pertube la bonne marche de l’entreprise! En plein licenciement cela pourrait l’empêcher de délocaliser et de transfèré la production????!!!!,

    tu pourras réaliser ce BILAN DE COMPETENCE même après avoir reçu ta lettre de licenciements.

    Vos bons délégués qui vous ont toujours soutenu et défendu connaissent toute la procédure!

    D’ailleurs votre DS Cgt en 2007 à fait un BILAN DE COMPETENCE, pas pour la boîte, mais pour son sa connaissance personnel.

    EN GROS: méfiez vous de la CELLULE DE RECLASSEMENT!

    ABORDEZ CES ENTRETIENS D’UNE MANIERE POSITIVE POUR VOUS.

    VOUS AVEZ DIT: NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE!
    Dominique Rousseau

  26. MESSAGE DE SOUTIEN:

    quelle tristesse
    vous êtes « résistants parmi les collabos »
    « combattants forts parmi les faibles »
    je vous admire j’ admire votre courage seuls contre tous y compris les salariés
    qui au nom du fric ferment les yeux et leurs oreilles sur votre combat, votre abnégation
    mais quand ils (les salariés) ouvriront les yeux ( à mon avis dés qu’ils paieront les charges sociales et les impôts liés à la prime) cela sera trés
    douloureux et trop tard !! hélas tois fois trop tard
    pauvre secrétaires des ce qui paient le fait que si on les avaient inclues dans le plan social cela aurait fait
    moins de primes pour les autres!!
    elles font donc les frais de ce mauvais calcul
    pauvres salariés qui vont se trouver largués en pleine tempête de chomage de misère et de précarité
    40 000 euros la belle affaire !
    en 1 an ;1an et demi plus rien alors que la crise est annonçée à un niveau tel que les économistes n’en connaissent pas le fond
    bonjour la précarité et bonjour la baissse de revenus nette d’environ 47% dans le prochain emploi qu’ils trouveront
    dominique,martial, frank et tous les syndiqués CGT
    allez aux prud’hommes et gagnez ce procès !!!
    ce sera votre victoire
    soyez forts
    amicalement
    jean louis

    le 8/02/09

  27. MESSAGE DE SOUTIEN:

    Salut mes camarades,
    Vous êtes l’honneur du syndicalisme.

    Remarquez que les RP du CCE ne pouvaient que s’entendre avec votre direction puisque ils ont les même méthodes de voyoux avec leur salariée.
    Votre combat continue en effet pour les salariés qui ont été abusés, dont l’avenir a été vendu par la bêtise à front de taureau de gens qui osent les représenter alors qu’ils ne représentent que leur incommensurable incompétence.
    Les responsables de ce scandale ce sont eux mais ce sont aussi leurs centrales syndicales qui donnent l’exemple des compromissions.

    Courage
    fraternellement

    le 8/02/09

  28. MESSAGE DE SOUTIEN DU PCOF:

    CATER, TYCO, STMicro…Trop c’est trop !

    « Créateurs de chômage » et « social killers », c’est ainsi que les salariés de Tyco ont désigné « Tyco et Sarko » sur les banderoles qu’ils brandissaient aux côtés des « Cater » et de tant d’autres, dans la manifestation du 29 janvier.
    Le choc est dur à encaisser après la réunion du comité central d’entreprise du 6 février, où une intersyndicale CFE-CGC, CFDT, FO, CFTC du groupe Tyco Electronics France (TEF) a entériné la liquidation de 520 salariés.
    La production des usines de Chapareillan (38) et Val-de-Reuil (27), ainsi qu’une partie de celle des usines espagnoles du groupe, sera délocalisée dans les pays de l’Est. Le groupe Tyco Electronics présente cette décision annoncée le 4 septembre 2008, comme une « initiative stratégique pour rationaliser les opérations et améliorer la productivité. » « Licenciements boursiers », affirme le syndicat CGT ! Tyco Electronics France, qui sous-traite pour l’automobile, n’est pas épargné par la crise qui touche ce secteur. (D’autres sous-traitants de la filière automobile, comme Valeo, procèdent également à des licenciements dans le département de l’Isère). Mais ces délocalisations étaient de toutes façons dans ses projets. Pour les actionnaires, il y a, en effet, toujours un « ailleurs » où les conditions d’exploitation permettent d’encaisser plus de profits ! Et cet « ailleurs » devient particulièrement attractif quand le bénéfice des subventions et exonérations de charges accordés par les pouvoirs publics, – Etat et collectivités locales- s’épuise ! La crise actuelle n’aura été pour Tyco qu’un prétexte pour rogner un peu plus sur le « plan social ».
    Les mauvais coups se préparaient depuis longtemps et les attaques contre le syndicat CGT (procès, promotion du « pluralisme » syndical) faisaient partie de la marche d’approche.
    Tyco sera, au final, parvenu à ses fins : « nous, nous engageons à reprendre le travail comme avant le 4 septembre et ferons en sorte que le départ des machines et outils se passent dans les meilleures conditions possibles et sans détérioration » écrit l’intersyndicale en contrepartie d’une « indemnité transactionnelle supplémentaire » dérisoire pour les ouvrières et les ouvriers.
    C’est ainsi qu’un salarié avec 10 ans d’ancienneté et un salaire de base brut de 2000€ par mois, peut espérer être licencié pour environ 40 000€… à condition qu’il s’engage explicitement à renoncer à tous ses droits futurs (contestation devant les prud’hommes, par ex.) !
    La lutte n’est pas finie. Hommes ou femmes, proches de la retraite ou jeunes embauchés, les salarié(e)s de Tyco n’ont, en effet, plus rien à perdre. Ils savent qu’ils ne retrouveront pas d’emplois sur place. L’usine STMicroelectronics de Crolles, pourtant présentée comme le fleuron de la « Silicone Vallée » grenobloise et bénéficiaire à ce titre de toutes les sollicitudes des pouvoirs publics – subventions, exonérations fiscales, aménagements hydrauliques et routiers…- vient elle-même d’annoncer un mois de fermeture totale !
    « CATER, TYCO, STMicro…Trop c’est trop ! » Ce n’est pas à nous, mais aux actionnaires de Tyco et des autres groupes capitalistes de payer leur crise ! Dans ces conditions difficiles, le combat syndical ne suffira pas, car c’est tout un système qu’il faut remettre en cause.
    Le PCOF est partisan de l’unité la plus large avec toutes les forces politiques et sociales anti-libérales qui doivent s’unir pour faire payer sa crise au Capital et faire reculer Sarkozy.
    Il est par ailleurs convaincu qu’il faut que cette lutte s’inscrive dans une perspective révolutionnaire, pour renverser le système.
    Ouvrier(e), le PCOF est ton parti, rejoins le !
    Comité Pierre Sémard du PCOF
    08 février 2009

  29. Bonjour a tous;
    Jeudi soir 23h50 le DSC le DS le RS CGT TEF SAS arretent de brandir et de hurler leurs déterminations a vouloir sauver le peu qu’il y avait a défendre, malgrés les dizaines de revendications qu’is avaient préparés.
    La volonté des RP du CCE était d’en finir ce soir là quoi qu’il en sorte, aucune revendication de leurs parts, une réunion bonne enfant comme a leurs abitudes, des jeu de mot bidon, et de l’humour a revendre.
    Jusqu’a se que des salariés de VDR rentre dans la salle, moquerie et insulte a leurs égard fusés dans tout les coins, je n’en dit pas plus car ça ne servirais a rien, et je pense qu’a cet instant là ils subissaient plus qu’ils ne menaient l’affaire.
    Cette lutte a été difficile, mais trés nourrissante d’infos et instructive pour les salariés qui veulent l’entendre !!!
    MA COMPLAINTE SERAS !
    Ne donnais jamais votre avenir ou pouvoir de vote a quelqu’un qui n’ai pas de votre rang, ne pas donner de hache a un homme qui a toujour coupé des têtes, partout ou vous travaillerez, mefiez vous de celui qui n’ai pas obligé de vous faire du bien !
    et dernière chose que je suis obligé d’admettre même si ils ne sont plus là, eux qui ont lutté pour sauver le pay a l’époque ! mes deux grand père me disaient toute ta vie tu vas voir du monde connaitre des gens mais quoi que tu fasses tu seras toujours tout seul, car ici tu arrives cul nu et tu repart cul nu.
    BONNE CHANCE a tous ceux qui me connaisse


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES