LA CRISE AUTOMOBILE??

Le patronat appuyé par le gouvernement et relayé par les médias présente volontier la filière automobile en crise.

Qu’en est-il de la réalité?
Le marché de l’automobile demeure stable avec 2,06 millions de véhicules vendus en 2007. La progession serait de 2% cette année.

Pour PSA +5% en septembre, pour Renault +9%.

  • Les profits sont au rendez-vous: +1.5 milliards € pour le premier semestre chez Renault.
  • Sur les 6 dernières années les 4 grands groupes (Renault, PSA, Valéo,Faurécia) ont dégagé 23,9 milliards € de bénéfices.
  • Les dividendes versés aux actionnaires sont passés de 179 millions € en 2000 à 716 millions € en 2006 chez Renault.

Pendant ce temps les salariés en France l’ont payé cash:

  • dégradations des conditions de travail: augmentation du stress, voire suicide, augmentation de la productivité des salariés, développement du chômage partiel avec perte de salaire, stagnation des augmentations de salaires.
    Chutte des effectifs: 5000 salariés en 2005 à Sandouville, 3700 aujourd’hui etc…
  • Pression chez les sous-traitants: casse industrielle chez les équipementiers
  • Baisse des chiffres d’affaires liés aux délocalisations en Roumanie, Hongrie, Tchéquie…

La crise de l’automobile??

Méfions nous des discours; AGISSONS.

QUELLE STRATEGIE?

Ne confondons pas la cause et les effets. Ce n’est pas parcequ’il y a crise que le patronnat adapte sa stratégie, c’est parcequ’il y a cette stratégie patronale qu’il a crise.
La situation est critique pour les salariés pas pour le patronat.
Les profits et les dividendes sont au rendez-vous. Renault privilégie la marge aux volumes.

QUELLES REPERCUSSIONS SUR LES TERRITOIRES?

  • – les effectifs salariés ont chutté et particulièrement dans toute la filière automobile
  • – de nombreuses entreprises du secteur ont été rayées de la carte
  • – le secteur automobile impact de nombreuses industries: la plasturgie, le caoutchouc, la chimie, le transport, le commerce local etc…

NOS PROPOSITIONS CGT (non exhaustives):

  • – Un réel débat national sur les enjeux de l’automobile avec les pouvoirs publics, le patronat, les organisations syndicales
  • – Présence de toutes les organisations syndicales dans les lieux de réflexion: pôle de compétitivité, charte de l’industrie auto..
  • – Arrêt des délocalisations par la réaffectation de la fabrication faite en Roumanie, Tchéquie, Hongrie, Corée, Turquie..
  • – Stopper immédiatement l’objectif de 6% de marge opérationnelle
  • – Baisser les prix de vente des véhicules
  • – Gel de la totalité des dividendes ou parties
  • – Moratoire de l’europe, des états membres contre les délocalisations et des licenciements boursiers en faisant payer par de hautes amendes les groupes qui spéculent
  • – Rembourssement des aides européennes et des états en cas de délocalisations boursières
  • – Nationalisations des entreprises de services public etc…
  • Augmentation immédiate des salaires car il y a de l’argent dans les caisses (350 milliards donnés aux banques qui ont volé l’argent de leur épargnants)

TOUS ENSEMBLE MOBILISONS NOUS CONTRE CETTE POLITIQUE QUI NE PROFITE QU’AUX DIRIGEANTS ET AUX ACTIONNAIRES!

DE CETTE VIE LA ON EN VEUT PAS!

Les victimes indirectes des arrêts de travail chez Renault et PSA seront peut-être encore plus nombreuses que les victimes directes, mais seront sans doute moins médiatisées.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES