Retour du Délégué Syndical Cgt Tyco Electronics France SAS Usine de Chapareillan


Dimanche 12 octobre 2008 à Chapareillan

Retour samedi 11 octobre 2008 à 20h30 à Chapareillan
L’emploi du temps de votre délégué syndical Cgt fut chargé. Entre Pontoise, Louviers, l’activité a été de travailler à l’union des salariés, des usines.

Par manque de temps, nous n’avons pas assisté au meeting de Besancenot vendredi 10 octobre 2008 à Evreux.
La fillière automobile était représentée par un camarade de Renault.

Négociations Annuelles Obligatoires sur les salaires etc… etc…
Mardi 7 octobre 2008 à 11heures à Pontoise
à eu lieu la 3ème réunion de NAO avec vos organisations syndicales et MrCLABE PDG représentant TYCO.

Pour lui l’augmentation des salaires n’est pas le partage des richesses que les salariées ont créés par leur travail fournit en 2007, mais sont des augmentations de salaires pour construire l’avenir de TYCO ELECTRONICS!

Cela doit passer par la fourniture des clients, comme si de rien n’était, du projet européen de TYCO de fermer 3 usines en Europe soit 850 salariéEs passées par pertes et profits.

Il crée donc des augmentations à la tâche!
Cela ne peut être toléré.

Nous vous laissons méditer, le degré de cynisme de cet homme et vous demandons de réfléchir tous ensemble au degré d’énergie qu’il va falloir mettre en oeuvre pour que vous puissiez obtenir votre dû!
Voir courrier électronique adressé par la Cgt TEF SAS à MrCLABE.

Mercredi 8 octobre 2008, se tenait à Pontoise une réunion, à l’initiative du syndicat Cgt TEF SAS, réunion de l’ensemble des syndicats de l’Entreprise.
Tous y étaient représentés sauf l’équipe de Chapareillan dénommée« intersyndicale Chapareillan CFDT, CFE-CGC et CFTC »!

A cette réunion, historique chez TEF SAS, après vifs débats, discussions, les délégués présents se mettaient d’accord sur un communiqué.

L’après midi, se tenait avec les organisations syndicales, les membres du CCE, une réunion en présence du cabinet d’expertise comptable du CCE le cabinet SYNDEX.

Réunion de la plus haute importance d’une part,

  • nous allions connaître les premiers éléments d’analyse du projet sur le livre IV: la justification économique de ce projet par la direction;nous allions, mettre en place une stratégie en rapport avec la procédure d’information et consultation du CCE, aux vues de la complexité pour tous, de l’engagement des procédures juridiques lancées par les CCE et les organisations syndicales en référés au TGI de Pontoise;
  • nous allions parler de la pression que fait peser MrCLABE sur le CCE pour imposer un emploi du temps à marche forcée; etc..
  • d’autre part, nous allions profiter au maximum de la présence de l’avocat du CCE Mtre PHILIPPE LEJARD, demandée par le CCE; à savoir, notamment,l’ analyse du délibéré du TGI de Pontoise; la mise en place de la continuité ou non d’une procédure juridique;les réflexions, remarques et analyses de la stratégie de la direction afin de mettre en place la notre.

Nous apprenons donc, que si le CCE a été débouté, sur le fond notre demande n’a pas été tranchée!
C’est pour cela à l’unanimité des personnes présentes le CCE et les OS décident de porter l’affaire en appel de la décision.

Action qui à pour principal but, comme les deux autres actions en justice, de bien montrer à la direction que nous utiliserons tout l’arssenal juridique qui est à notre disposition. (n’oubliez pas que ces procédures entainent des frais, sans commune mesure aucune avec les frais engagés par TYCO et avec l’argent de l’Entreprise!)

Pour les organisations des salariés se sont les CE qui payent selon les règles misent en place par l’ancienne majorité FO-CGT au CCE jusqu’en juin 2006, à savoir que la moitié des frais sont réglés par le CE de Pontoise et les deux autres quart répartis chacun sur les CE de Val de Reuil et Chapareillan).

Ce qui à avait déjà entrainé une demande de la Cgt TEF SAS: que chaque CE provisionnent, dès maintenant un budget qui pourrait servir , à payer les frais de tous les salariées qui souhaiteraient monter un dossier au Tribunal des Prud’hommes le moment venu; si il vient un jour.

  • En ce qui concerne les information données par le cabinet SYNDEX, rapidemment 2 choses très importantes, qui vont modifier la perception des salariés de ce projet et modifier aussi le cours des choses:

Ce vaste projet de lienciements de 850 salariés, à été préparé de longue date par TYCO. Il a fallut une période d’au moins 18 mois pour qu’ils étudient (les dirigeants) ce projet.
TYCO à fait faire ce projet par des cabinets spécialisés, il a été réalisé au USA.

  • Construit étapes par étapes, sous l’angle de plusieurs scénarios, ce projet de licenciement boursier à été étudié selon certains critères;
  • alors, les salariés sont en droit de connaître toutes les étapes de réalisation de ce projet, comme l’ont été ceux qui ont eu à décider de la fermeture des usines en europe.

Sur tous les scénarios de ce projet qui ont été discutés, pourquoi est-ce celui-ci qui a été retenu et qui vise la france et l’espagne?

Nous devons connaître toutes les étapes qui ont été menées dans le processus!


Aux vues des premières analyses de ce projet, à la perception qu’en a SYNDEX, aux éléments inscrits dans les raisons économiques(livre IV) ce serait tout le groupe TYCO ELECTRONICS MONDE dans son ensemble qui serait en danger! (pensez à la crise des « subprimes »; qui entaine tel un jeu de domino, la faillite de très grosses banques; crée de très graves problèmes dans les banques traditionnelles, même en france, en europe, dans la communauté europénne des 27)

La multiplication des transferts, les opérations complexes non prisent en compte etc… dans ce projet si complexe pour TYCO qu’un simple grain de sable pourrait enrayer tout le prossessus!

Est-ce que les actionnaires de TYCO ELECTRONICS, si avides de toujours plus de profits connaissent véritablement les risques liés à leur demande de toujours plus de profits?

Les risques liés à ce projet innique, sans fondement économique ni industriel des fermetures des usines en espagne et en france: 850 salariées supprimés!!! peut entraîner une catastrophe majeure pour le groupe TYCO ELECTRONICS et par delà pour des milliers d’employées dans le monde!

Ne pouvant être plus exhaustif dans cet article, je vous demande de bien vouloir lire posément tous les affichages de vos instances représentatives, les tracts ainsi que la communication de la Direction de TEF SAS.

Dominique Rousseau

DS Cgt TEF
Usines de Chapareillan

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES