TYCO VEUT NOUS FAIRE DISPARAÎTRE LE PLUS VITE POSSIBLE, SANS VAGUE !


La vraie raison de ces fermetures :
Il s’agit d’un transfert d’activité vers des pays où la main d’œuvre et moins payée, avec moins de droits sociaux Cela s’appelle une délocalisation. Son objectif est d’améliorer la rentabilité du groupe Tyco Electronics Monde : pour toujours plus de profits pour les actionnaires et les dirigeants !

Le syndicat Cgt TEF SAS dénonce la clause de confidentialité des documents remis au CCE :
Cette clause n’a pas de sens puisque Tyco avait déjà fait une communication publique sur ces fermetures d’usines avant d’avoir averti les représentants des salariés et que les documents remis ne comportent aucune donnée confidentielle !
Le seul but de cette clause : paralyser l’action des représentants du personnel et retarder la mobilisation !

Nous accusons Tyco et ses dirigeants, au service des actionnaires d’avoir tout mis en oeuvre pour préparer ces fermetures de sites en France et en Espagne :
Parce qu’ils cnsidérent que les conditions d’exploitation de la force de travail sont moins intéressantes en Europe de l’Ouest, les investissements industriels y ont été bien inférieurs à ceux réalisés dans d’autres filiales EMEA.
Cette politique de désinvestissement progressif dans l’outil de travail a été démontrée, chiffres à l’appui, par l’expert comptable SECAFI que nous avons désigné dès notre accession au CCE pour nous assister dans l’étude des comptes de TEF SAS, de 2001 à 2005, puis par le cabinet SYNDEX.

Nous contestons la réalité économique des pertes que Tyco veut nous faire supporter :
Le groupe Tyco Electronics met en avant des pertes qui rendraient inévitables la fermeture des nos sites industriels.
Or, SYNDEX a démontré que le chiffre d’affaires de TEF ne correspondait pas à la réalité économique de l’entreprise. Celui-ci est le résultat de jeux comptables, liés à la politique des prix de transfert de Tyco Electronics qui sont calculés unilatéralement par le groupe.
Des comparaisons sont faites avec d’autres entités du groupe Hors, pour nous convaincre que l’activité en France n’est pas « profitable ».
Ces comparaisons ne sont pas recevables, car pour analyser « l’efficacité économique » de Tyco Electronics en France, et d’abord sur le marché de la connectique automobile, il est impératif de connaître la marge de Telag sur les produits fabriqués par TEF, mais aussi par les autres filiales.
Le CCE doit demander au juge les informations obligatoires : à savoir la connaissance des objectifs demandés aux autres filiales avec lesquelles on nous compare.
Le CCE doit également avoir la connaissance précise de la situation de Telag ! Nous devons l’exiger !

Nous syndicat CGT TEF SAS exigeons que les membres du CCE demandent ces documents par tous les moyens que lui procure ses prérogatives (tribunal, CCE extra. etc..).
Nous demandons l’arrêt de la procédure de ce projet, au plan national, tant que celle-ci n’est pas terminée au niveau du comité européen.

NE BAISSONS PAS LES BRAS : RIEN N’EST FAIT ! TOUT EST POSSIBLE !
AG à 11H / 19H30 et 21H
Point de ce qui s’est passé depuis le jeudi 4 septembre 2008
La situation et ses enjeux : ce que prévoit TEF, les conséquences concrètes pour nous tous.
Comment se battre ? Comment s’organiser ?
Chacun doit s’exprimer, s’il le souhaite.

TOUS ENSEMBLE! TOUS ENSEMBLE
1er, 2ème et 3ème collèges !

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • ARCHIVES